undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles22
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
16
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 février 2013
Très très bon livre, tout le monde devrait le lire et le transmettre autour de soi, lavage de cerveau, changement de l'histoire, du comportement, des actions, tout va très mal, on nous inculque des choses mauvaises pour nous mettre le plus possible dans le moule qu’une poignée de tordus a savamment fabriqué, leur but pourri : réaliser leur rêve fou et avoir la main-mise sur l'espèce humaine, prendre le contrôle de nos vies et destins, forcer la nature et la faire plier, ce monde me dégoute, il est temps d'ouvrir les yeux, de ne plus se laisser faire.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2013
J'ai acheté ce livre après avoir eu entre les mains le remarquable livre d'histoire que Philippe Némo a écrit pour l'école primaire.
J'avais un peu peur que "La France aveuglée par le socialisme" soit un livre barbant, inaccessible à quelqu'un qui n'aurait pas fait sciences po.
Et bien non! Philippe Némo est un véritable intellectuel, au sens noble, qui a soigneusement étudié son sujet et qui nous expose son point de vue de manière claire et intelligible. Il est bien loin des pseudo-spécialistes qui nous enfument avec des termes obscurs pour nous convaincre de leur supériorité intellectuelle et mieux dissimuler la vacuité de leur raisonnement.
Il est aussi bien loin des censeurs qui refusent tout débat dès que l'on ose exprimer une opinion différente de la leur.
Philippe Némo aborde tous les sujets tabous sans complexe, loin du politiquement correct. Ce livre m'a fait du bien car il a mis des mots clairs sur le sentiment diffus de malaise que j'éprouve quand je regarde ce qu'est devenue la société française.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2012
Enfin un souffle d'air frais dans cette avalanche de pensée unique et nauséabonde! Philippe Nemo, auteur d'une magistrale histoire de la pensée politique, de l'antiquité à nos jours, décille les yeux de tous ceux qui ont été aveuglés par cette pensée socialisante, marxisante, et qui fait que le seul fait de dire qu'un noir est noir, une évidence, devient condamnable et passible des tribunaux, même si cette évidence est prononcée en privé.
Nemo montre ce que les plus anciens perçoivent inconsciemment en regardant les programmes et le niveau culturel et intellectuel de leurs enfants, à savoir que les élites ont sciemment dégradé l'école et que cette chose qu'on nomme l'Education Nationale est devenu un repaire de socialistes s'attaquant non pas à des adultes éduqués et réfléchis, mais à des enfants sans défense, qu'on endoctrine dès l'enfance, dans la droite ligne des staliniens ou des écoles coraniques.
Il montre enfin que la fameuse "redistribution sociale" dont la gauche nous rabat les oreilles à longueur de temps, n'est pas une redistribution verticale (les riches vers les pauvres) mais bien une redistribution horizontale: la classe moyenne laborieuse vers la classe moyenne fonctionnaire.
Bref, si un citoyen curieux ne doit lire qu'un seul livre cette année, c'est celui-là.
Six étoiles!
0Commentaire|53 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout simplement brillant, implacable et objectif. Rien à rajouter, tout y est démontré. À lire donc, avec ou sans bonne foi.
Nota : Je publie ce commentaire tout en sachant que mon nom apparait, c'est cela aussi aider l'ensemble des lecteurs qui lisent les commentaires publiés librement sur Amazon.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2012
Philippe NEMO a raison de dénoncer ce qui pourrait ressembler à une dictature. Mais le mal socialiste a commencé à la Révolution et s'est aggravé sous la III° République comme le démontre le livre : "La République, le futur ancien régime" Mais ce livre va plus loin puisqu'il annonce la fin de la République et le retour de la Monarchie en France.
C'est vrai que la République selon le socialisme s'occupe plus de redistribuer aux uns ce que gagnent les autres et cela sans discernement. Ce comportement d'apparence généreuse est de nature à décourager ceux qui travaillent au profit de ceux qui ne font rien.
La mentalité du socialisme est de vivre au chochet des autres. C'est pour cette raison que les ténors de la III° République comme Jules Ferry pronaient l'expension coloniale.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2012
Philippe Némo est égal à lui-même dans cet ouvrage, bien documenté sans être pesant, fruit de l'expérience d'enseignant (Ecole Sup de Commerce) qui est la sienne depuis des lustres. Les exemples d'inculture rapportés dans un des derniers chapîtres (La destruction de l'Ecole Publique en France) sont affligeants, du genre du normalien (Ecole Normale Supérieure) incapable de nommer un seul philosophe se situant entre Platon et Kant!
Mais il y a beaucoup plus qu'une critique (sans aménité) de la place démesurée que l'Etat occupe dans la vie des Français et du poids insupportable que ceux qui vivent de l'argent public (fonctionnaires, syndicats, associations délatrices) font peser sur la société civile productive de richesses. Il y a aussi des pistes à suivre pour se soustraire à cette main-mise, notamment dans le dernier chapître, La liberté scolaire, une nécessité pour l'Europe.
Sans s'élever aux même hauteurs que certains autres ouvrages de l'auteur (Qu'est-ce que l'Occident ? ou Les deux Républiques françaises), ce livre mérite largement d'être lu avant d'aller aux urnes...
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si l’on en croit Philippe Nemo, la France de 2011 souffre d'un nombre attristant de problèmes, qu'elle ne pourra résoudre qu'en se délivrant de l'idéologie qui a provoqué la plupart d'entre eux en aveuglant les Français : le socialisme. Dans La France aveuglée par le socialisme, paru en novembre 2011, Philippe Nemo a rassemblé quelques-uns des articles qu'il a consacrés ces dernières années à cette question. Ils portent sur les problèmes institutionnels qui brident la démocratie dans notre pays, sur la censure pratique et légale, sur l'immigration, sur l'Etat providence, sur la fiscalité, ou encore sur la crise profonde que connaît notre éducation scolaire et universitaire.
Cet essai date de novembre 2011 ; la nouvelle politique française, celle du « changement », menée sous la houlette de François Hollande ne dément nullement cette analyse pertinente. Mais comme Philippe Nemo, ne perdons pas espoir : François Hollande est rentré dimanche soir à Paris après une quinzaine de jours de vacances au Fort de Brégançon, lâchant devant les journalistes: « la rentrée, c'est maintenant ».

Polémia

____________________________________________________________

La France aveuglée par le socialisme est un excellent livre dont le but est d’analyser comment, grâce à ses réseaux et son mode d’application, une idéologie et ses concepts peuvent pourrir une société.

Alors que les siècles derniers (XVIIe, XVIIIe, XIXe) ont été particulièrement brillants, nous voyons bien comment l’ensemble de la religion du socialisme et ce qui l’entoure nous a fait régresser, à la fois dans les sciences, l’art, la religion ou encore l’économie.

Cette déconstruction s’effectue bien évidemment de manière sournoise et non avouée pour imposer ses buts : l’avènement de l’égalitarisme total, au sein duquel l’homme nouveau n’est en rien différent de son prochain, n’a plus ni racine, ni liberté de penser, ni talent ou personnalité, mais est juste un pion du l’Etat.

Cette régression est tout d’abord morale, s’en prenant à la tradition de liberté qui prévaut en Europe depuis des siècles, mais aussi à la religion. Le but du socialisme est de créer une nouvelle religion, à laquelle tout le monde adhèrera une fois que l’on aura réduit à néant la religion chrétienne majoritaire. Cette nouvelle religion a son Eglise (l’Etat), ses prêtres (professeurs), son message universel (droits de l’homme, égalité de tous les hommes sur terre) et ses lieux de culte (écoles, facultés, mairies). Pour que cette nouvelle religion advienne, il faut d’abord réduire la liberté de parole et de pensée : lois Pleven ou Gayssot pour ceux qui auraient le malheur de mal penser, dons colossaux d’argent à des associations pour qu’elles censurent (SOS racisme, HALDE), et enfin obtenir de la Justice qu’elle milite pour l’idéologie.

Il est bien évident que s’en prendre à la liberté d‘expression implique de s’en prendre au rayonnement intellectuel et scientifique d’une nation. Certaines choses sont peut-être bonnes à dire, mais d’autres un peu moins. Quoi de mieux alors que de contrôler le CNRS par l’Etat, d’imposer une pensée unique, de censurer tous les chercheurs ou d’interdire certains débats (comme l’immigration) ?

Dans cette esprit de décadence intellectuelle, illustrée par la piètre place qu’occupe la France dans les classements universitaires internationaux, l’école doit aller de pair avec l’université, et en effet des postulants à l’agrégation d’histoire placent Napoléon avant Louis XIII, et des étudiants en lettres ne savent nommer aucun philosophe entre Aristote et Kant ; parallèlement on ne compte plus les livres mettant au grand jour l’œuvre de destruction de l’école (Jean Paul Brighelli, Natacha Polony, etc.). Celle-ci n’est plus qu’une garderie où il ne fait plus si bon être premier et apprendre ses leçons. On n’y forme plus les esprits, on n’y donne plus le goût de la langue, de l’histoire et des sciences.

Lois liberticides, déstructuration des esprits, système universitaire en faillite, que manque-t-il à l’Etat pour assurer sa toute-puissance sur des citoyens désarmés ? L’impôt. Celui-ci est prélevé à des taux exorbitants et la moindre des choses est qu’on peut contester sa légitimité : l’Etat français est mauvais gestionnaire, des sommes colossales sont à destination d’associations idéologiques et l’Etat est extrêmement dépensier, sur le dos des contribuables, et au détriment de notre économie ; toute initiative privée est considérée comme une spoliation du public, et il faut donc rétablir l’égalité en taxant un maximum.

Il est intéressant enfin, de considérer comment ce système tient et qui sont ceux qui le tiennent. Cette oligarchie qu’est la France tient grâce à 3 groupes, et la représentation démocratique ne représentant pas l’expression du pays, cet ordre est loin d’être remis en question :

- tout d’abord, les fonctionnaires : ceux-ci sont partout, pour tout, et tiennent véritablement les institutions en exerçant un monopole culturel ;
- les syndicats, qui ont bien compris qu’ils pouvaient se faire entendre et respecter en exerçant des pression par le biais de grèves et d’actions violentes, et ainsi paralyser le pays s’ils le voulaient ;
- la franc-maçonnerie, véritable mafia politique réunissant les puissants, est une autorité parallèle et opaque qui mine la société en court-circuitant les hiérarchies officielles pour imposer sa vision des choses, fusse au détriment des institutions.

La liberté de ton de l’auteur de ce livre est rare (vérités dérangeantes sur la franc-maçonnerie ou les syndicats), il dénonce de manière très pédagogique, expliquant les tenants et les aboutissants du mal national, qu’il est alors possible d’analyser : cette idéologie ravageuse qui s’incruste partout et pour tout détruire de l’intérieur. Nous devons sortir de cet état d’esprit, et, chose intéressant, l’auteur nous offre des pistes pour nous en sortir. Rien n’est perdu.

Louis Tode
18/08/2012

Philippe Némo, La France aveuglée par le socialisme, Bourin éditeur, collection : Politique, novembre 2011, 402 pages.

Correspondance Polémia – 20/08/2012
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2012
Ce livre remarquablement écrit, par delà son titre provacateur qui laisserait croire à un brûlot, se révèle une argumentation des plus solides sur les divers thèmes qu'il aborde : système électoral, liberté d'expression, économie, fiscalité, fonction publique, immigration et éducation nationale.
Lisez-le si vous êtes de droite pour fonder votre réflexion sur celle d'un spécialiste de philosophie politique.
Lisez-le si vous êtes de gauche pour férailler avec un raisonnement véritablement élaboré.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2012
Depuis plusieurs années, par manque de temps, je m'étonne superficiellement des problèmes de la FRANCE. Je lis un article dans un journal, je regarde la télévision et la façon dont les faits sont présentés me mettent mal à l'aise. Je sens confusément que les problèmes sont plus profonds, plus ancrés que ce que nos politiques veulent bien le dire. Je m'aperçois dans la vie de tous les jours que mes compatriotes cherchent à exploiter toutes failles d'un système social, en faillite, à bout de souffle (comment percevoir les ASSEDICS, comment maximiser les ALLOCS, etc...) plutôt que d'investir de l'énergie à trouver une idée révolutionnaire et créer une entreprise. Je constate avec mes enfants que l'école va mal. Jusqu'à la lecture du livre de Philippe Nemo, je ne comprenais pas pourquoi les gouvernements alternatifs de droite ou de gauche n'avaient pas agi plus tôt pour redresser le pays. M. NEMO répond à ces questions. Il est parfaitement didactique, clair dans ses présentations. Parfois, certains arguments avancés peuvent être réfutés mais Philippe NEMO ouvre, dans ce livre, un débat passionnant pour la FRANCE. Effectivement, mais cela est utopiste, beaucoup de français devraient prendre le temps de lire cet ouvrage puis la nation devrait débattre des idées proposées. Enfin, la démocratie française reprendrait des couleurs, si elle acceptait de discuter ouvertement de tous les sujets. Depuis plus de 4 décennies, la démocratie est bien pâlichonne. Bref, un LIVRE INDISPENSABLE.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2013
Un livre qui montre du doigt exemples à l'appui, les excès de la politique menée chez nous par les gouvernements de tous bords qui, liés à des officines occultes, s'apparentent à une maffia et mènent le pays à sa perte dans le seul but de conserver le pouvoir et de profiter du système.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)