Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


25 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Péguy : magistral
Quelle jeunesse d'esprit chez Péguy ! Près d'un centenaire après la parution de cet ouvrage dans "Les Cahiers", en 1913, la fraîcheur de la bise du grand large vous saisit, revigore, dépoussière l'âme.

Péguy est un très grand auteur souvent délaissé, hélas. Normalien, issu du peuple duquel...
Publié le 17 février 2009 par Latour07

versus
2.0 étoiles sur 5 Le titre est trompeur
Déception relative pour une première lecture de Péguy. Ce texte se lasse parcourir avec un certain intérêt mais il traite essentiellement de questions sociales et éducatives, qui plus est sous un prisme particulièrement réactionnaire et suranné. Intéressant au titre de l'histoire des idées et...
Publié il y a 3 jours par Pierre Emmanuel Noel


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

25 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Péguy : magistral, 17 février 2009
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
Quelle jeunesse d'esprit chez Péguy ! Près d'un centenaire après la parution de cet ouvrage dans "Les Cahiers", en 1913, la fraîcheur de la bise du grand large vous saisit, revigore, dépoussière l'âme.

Péguy est un très grand auteur souvent délaissé, hélas. Normalien, issu du peuple duquel jamais il ne voulut sortir, dreyfusien de la première heure, camarade de Jaurès étudiant et son ennemi ensuite, il mourut à la tête de sa section en septembre 1914. Panache et gloire. Triste perte.

L'argent a corrompu le peuple."Car on ne saurait trop le redire. Tout le mal est venu de la bourgeoisie. Toute l'aberration, tout le crime. C'est la bourgeoisie capitaliste qui a infecté le peuple. Elle l'a précisément infecté d'esprit bourgeois et capitaliste."

L'actualité de l'analyse est frappante :

"Un ouvrier de ce temps-là (issu de l'Ancien Régime) ne savait pas ce que c'est que quémander. C'est la bourgeoisie qui quémande. C'est la bourgeoisie, qui les faisant bourgeois, leur a appris à quémander."

Et encore ce passage :

"Le parti politique socialiste est entièrement composé de bourgeois intellectuels. Ce sont eux qui ont inventé le sabotage et la double désertion, la désertion du travail, la désertion de l'outil.

De Jaurès il tire un portrait acerbe : "L'homme qui représente en France la politique impériale allemande est tombé au-dessous du mépris qui puisse s'adresser le plus bas." (pour mémoire, Jaurès avait réclamé un rapprochement avec l'Allemagne, contre l'alliance franco-russe en 1911).

"L'Argent est un livre sur la morale. La morale enseignée par les hussards noirs de la République et par les curés. La simple morale. La bonne morale : "qu'un homme qui travaille tant qu'il peut, et qui n'a aucun grand vice, qui n'est ni joueur, ni ivrogne, est toujours sûr de ne jamais manquer de rien et comme disait ma mère qu'il aura toujours du pain pour ses vieux jours."

Ils ont marqué l'esprit des enfants, les ont éveillés au monde. L'éloge que dresse Péguy des instituteurs est empreint de grande noblesse.

Ce livre vous remuera.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UNE INCANTATION MYSTIQUE, 7 avril 2011
Par 
XENOPHON - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
Latour 07 a tout dit dans son commentaire. Je me contenterai de souligner ce que ce texte mystique a d'habité, d'emporté, d'inspiré. On y trouve aussi, hélas, une acuité quasi-prophétique sur ce qui a progressivement transformé l'Instruction Publique en Education Nationale puis en Obscurantisme pseudo-pédagogique.

De toute façon, il ne reste que de la poussière mais cette poussière là fût glorieuse. Et je dois tant à mon école maternelle/primaire qui m'a pris par le cou comme une chatte prend ses petits, à mes institutrices et à mon instituteur, aujourd'hui disparus, dont le nom reste vivant dans ma mémoire, à ce qu'ils m'ont enseigné, au même titre que mes copains d'alors, que ce Chant Mystique m'émeut profondément.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce livre parle très peu "d'argent" (il parle d'éthique), 12 août 2012
Par 
Joseph Fouché (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
Comme Xenophon l'a écrit, après le commentaire de Latour 07, je n'ai plus grand chose à ajouter (si en plus, je suis d'accord avec lui que faire ?)

Il s'agit d'un texte de maturité dans l’œuvre de Charles Péguy où l'on perçoit que le traditionaliste a pris le dessus sur le socialiste dreyfusard qu'il fut quinze ans plus tôt.
Ce texte, paru dans les Cahiers de la Quinzaine en février 1913, parle au final assez peu d'argent mais plutôt de l'éthique, des valeurs et du sens de l'histoire.

Avec son style superbement répétitif, Péguy nous explique les raisons morales qui permettaient que l'on respecte le travail et l'art de bien faire.
La rupture avec ce monde, de l'humilité et du bien faire, se situe en 1880 pour Péguy :

"Le Paris moderne où la population est coupée en deux classes si parfaitement séparées que jamais on n’avait vu tant d’argent rouler pour le plaisir, et l’argent se refuser à ce point au travail… Au regard du temps moderne l’antique et le chrétien vont ensemble… Le chrétien était autrefois un antique. Jusqu’en 1880. Il faut aujourd’hui qu’il soit un moderne." (P.75-77)
Péguy entend par "moderne" celui qui préfère l'argent au travail bien fait; s'opposant aux "chrétiens" et aux "modernes" qui défendent ces valeurs traditionnelles.

En ce qui concerne la brouille avec Jaurès, qui était son frère d'arme quinze ans plus tôt, il est possible que les torts soient partagés (sur le sujet, je renvoie aux ouvrages d'Henri Guillemin sur Jaurès et Péguy qui semble assez objectif puisqu'il respecte et travail honnêtement les deux personnages)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 2014 : centenaire du décès de Charles Péguy, 18 janvier 2014
Par 
Emerek - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
Et oui, cela va faire 100 ans que Charles Péguy, lieutenant de réserve, est mort au champ d'honneur, à la veille de la bataille de la Marne, tué d'une balle au front. Plus que jamais, c'est donc le moment de découvrir ou de redécouvrir son oeuvre ; une oeuvre sans doute méconnue, en dépit, et paradoxalement, de la célébrité de son auteur. « L'Argent » passe pour être l'un de ses écrits les plus marquants. On y trouve un Péguy engagé, polémiste même, passionné dans la défense de ses valeurs, passionné jusqu'à la violence. Un Péguy attaché corps et âme à l'école républicaine - lui qui de condition modeste avait été repéré par son instituteur, son « maître » plutôt, pour poursuivre des études -, mais très critique de « La Sorbonne » (« Il fallut que je vinsse à la Sorbonne pour découvrir (...) ce que c'est un maître qui en veut à ses élèves ; qui sèche d'envie et de jalousie, et du besoin d'une domination tyrannique ; précisément parce qu'il est leur maître et qu'ils sont ses élèves » - p. 82) ; un Péguy nostalgique de « l'ancienne France » (certes non de l'Ancien Régime), celle des Français durs à la tâche, mais heureux et chantants ; un Péguy qui s'attaque virulemment au capitalisme tentaculaire, coupable « d'étranglement économique (...), cette strangulation scientifique, froide, rectangulaire, régulière, propre, nette, sans une bavure, implacable, sage, commune, constante, commode comme une vertu, où il n'y a rien à dire, et où celui qui est étranglé a si évidemment tort » (p. 29-30), qui s'attaque du même coup à la bourgeoisie capitaliste qui a tout infecté - « Elle s'est infectée elle-même et elle a infecté le peuple, de la même infection » (p. 38) - ; un Péguy farouchement républicain, mais aussi farouchement opposé au « parti politique socialiste (...) entièrement composé de bourgeois intellectuels » (p. 40) ; un Péguy animé d'une haine inouïe à l'égard particulièrement de Jaurès, accusé de tous les torts et sur lequel l'écrivain déverse un tombereau d'insultes : « l'homme qui a infecté le radicalisme et le socialisme et le dreyfusisme » ; « cette espèce de Mac-Mahon de l'éloquence parlementaire » ; « ce tambour-major de la capitulation » (p. 45) ; Péguy en vient même à demander « pardon au lecteur de prononcer ici le nom de M. Jaurès. C'est un nom qui est devenu si bassement ordurier que quand on l'écrit pour l'envoyer aux imprimeurs on a l'impression que l'on peut tomber sous le coup d'on ne sait quelles lois pénales » (p. 44-45). Le style peut parfois sembler désuet, certains sujets abordés paraîtront sibyllins au lecteur d'aujourd'hui (par exemple les querelles intestines aux écoles normales), mais « L'Argent » demeure un témoignage intéressant d'un penseur à la fois exigeant et flamboyant, fauché par la guerre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Le titre est trompeur, 25 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
Déception relative pour une première lecture de Péguy. Ce texte se lasse parcourir avec un certain intérêt mais il traite essentiellement de questions sociales et éducatives, qui plus est sous un prisme particulièrement réactionnaire et suranné. Intéressant au titre de l'histoire des idées et mentalités.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Péguy l' Incomparable., 18 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
Pas facile de lire Péguy ! Chez lui, l'homme et l'écrivain provoquent l'admiration. L'homme, avec sa rigueur morale, son attachement aux valeurs, sa franchise, sa détermination est impressionnant.
Le poète nous a laissé des vers superbes. Ses pensées sont en parfaite adéquation avec sa vie. Il ne les a pas trahies.
Ce qu'il disait il pourrait aussi bien le redire aujourd' hui, dans notre société actuelle.
Impressionnant ! A lire absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Peguy, ce socialiste anti-moderniste, 21 juin 2014
Par 
Daniel Roux - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
Péguy, tout d'abord, c'est un style, une plume qui en tant que tel mérite d'être lu.
Dans ce court ouvrage (moins d'une centaine de pages), c'est un Péguy nostalgique de cette Ancienne France que l'on découvre.
"Il n'y a plus de peuple. Tout le monde est bourgeois. Puisque tout le monde lit son journal. Le peu qui restait de l'ancienne ou plutôt des anciennes aristocraties est devenue une basse bourgeoisie. L'ancienne aristocratie est devenue comme les autres une bourgeoisie d'argent; l'ancienne bourgeoisie est devenu une basse bourgeoisie, une bourgeoisie d'argent. Quant aux ouvriers ils n'ont plus qu'une idée, c'est de devenir des bourgeois. C'est même ce qu'ils nomment devenir socialistes. Il n'y a guère que les paysans qui soient restés profondément paysans."

Ce socialisme de la fourche et de la terre, finalement si français, véritable voie médiane entre enracinement et progrès, est peut être la forme politique la plus stimulante, la plus puissante des derniers siècles.

Une école à découvrir.
Ce livre de Péguy en est une stimulante porte d'entrée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 J'avais une vision un peu caricaturale de Peguy (style Jean Yann), 17 février 2009
Par 
Douglas Rutledge (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Argent (Poche)
J'avais une vision un peu caricaturale de Peguy (style Jean Yann)
mais, en lisant ce livre, je découvre qq'un de très intéressant.

L'introduction d'Antoine Compagnon est bien aussi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'Argent
L'Argent de Charles Péguy (Poche - 28 août 2008)
EUR 10,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit