undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
11
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:20,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 août 2002
Un livre dur, sans concessions: les coloniaux sont des ivrognes, des individus brutaux et avides... à la limite de la bêtise crasse... les indigènes ne valent guère mieux. Toute la misère humaine dans un climat humide... un racisme latent, une incompréhension totale entre les individus mis en présence. Profondément humain. Noir mais avec des pointes d'ironie. Attachant.... Bonne préparation avant un voyage en ex-Birmanie. Donne un éclairaige cru et sans illusions sur la nature humaine.
0Commentaire| 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dès ce premier ouvrage, Orwell se montre fin portraitiste de la réalité sociale. Ici, le colonialisme anglais dans la Birmanie de l'après première guerre mondiale.
Portrait peu flatteur mais certainement très lucide, qui montre le caractère profondément corrupteur des esprits de cette forme de la domination.
On en apprend plus dans ce roman, sur certaines des racines psychologiques de la domination marchande, que dans beaucoup de laborieux livres d'histoire et de sociologie.
On ignore généralement qu'Orwell est né en Inde où son père appartenait à l'administration coloniale et que même s'il revint très vite en Angleterre où il fit ses études, couvait en lui dans sa jeunesse des rêves d'orient. Pour accomplir ce rêve, il n'hésita pas à prendre l'uniforme et fut affecté à la police impériale en Birmanie.
Ce roman rend fort bien compte de la hauteur de sa déception et de sa prise de conscience de la terrible médiocrité et mesquinerie de la vie coloniale et de la nuisance de l'impérialisme britannique. Prise de conscience qui fut certainement fondatrice de son évolution et de ses choix ultérieurs. C'est donc bien à partir de sa propre expérience qu'Orwell décrit cet univers sclérosé où frustration et racisme vont de pair et qui contenait en lui-même sa propre destruction. Ce que cet ouvrage paru en 1934 annonçait déjà assez clairement.
22 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2014
une bonne histoire,
des portraits sans complaisance
un bon reportage sur la vie anglaise "aux Indes" au début du 20° siècle
à lire aussi par tout voyageur intéressé par l'histoire birmane
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2014
« - Mon cher docteur, dit Flory, comment pouvez-vous imaginer que nous sommes ici pour autre chose que pour voler notre prochain ? C'est pourtant très simple. Le fonctionnaire maintient le Birman à terre tandis que l'homme d'affaires lui fait les poches. (...)

- C'est monstrueux ce que vous dites-là ! (...) Regardez cet hôpital et plus loin sur la droite cette école, ce poste de police. Regardez donc tous les progrès de la civilisation moderne !

- Je ne nie évidemment pas, dit Flory, que nous ayons modernisé ce pays dans une certaine mesure. Nous ne pouvons faire autrement. En réalité, nous aurons, avant d'en avoir terminé, bousillé toute la culture birmane. »

George Orwell publia ce premier roman en 1934 sous son vrai nom, Eric Blair. En se basant sur son expérience personnelle en Birmanie, dont il est revenu en 1928, il brosse un portrait impartial de la colonisation britannique et de la faiblesse de l'âme humaine, dans toute leur cruauté.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2013
Même s'il s'agit d'un roman de jeunesse d'Orwell, et malgré donc quelques petites maladresses de style ou de construction, j'ai été touché par cette histoire parce qu'il s'en dégage de la sincérité et du vécu.
Orwell y dresse un portrait cruel des petites ambitions humaines, que ce soit dans son milieu d'expatriés ou bien même dans celui des "natives". Un roman pessimiste qu'on n'oublie pas après l'avoir lu.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2016
Roman découvert dans une bibliothèque municipale d'un auteur célèbre mais dont je n'avais lu que 2 livres jadis; je l'ai offert depuis au moins 3 fois, dont 2 fois par Amazon. Evocation d'une ex colonie de l'Empire britannique vers 1930, où l'auteur a vécu et travaillé. Vision pessimiste de
cette société anglaise mais nuancée et d'une certaine diversité. La nature, le climat , les catastrophes naturelles sont magnifiquement évoqués. Le narrateur (très proche de l'auteur) est un personnage intéressant, tiraillé entre la société anglaise et les Birmans. Le suspense est constant . La traduction m'a semblé réussie mais je n'ai pas eu entre les mains le texte anglais, pour donner un avis qualifié, sur ce point.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2013
Très bon livre d'Orwell sur la manière de vivre des colons en Birmanie. Cela donne l'impression d'avoir été au Myanmar dans les années où coloniser un pays d'Asie semblait la plus naturelle des choses pour les européens.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2013
L'expérience militaire du jeune Orwell en Birmanie transposée ici constitue sans nul doute un des fondements de l'évolution de sa pensée politique ultérieure.
Dans ce roman réaliste à coloration clairement autobiographique nous est dépeinte la médiocrité écoeurante et cupide de l'occupation coloniale anglaise, basée plus que toute autre (la France d'Indochine se voyait une mission civilisatrice qui atténue les excès commis en son nom) sur l'exploitation méprisante des "nègres" et la mise en coupe sans scrupules des richesses de leur terre. Stupéfiant!
Ce n'est certes pas de la grande littérature mais l'intérêt documentaire de ce texte de jeunesse compense largement une trame romanesque et un style encore un peu balbutiants.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2013
j'ai eu l'impression de faire partie de ce petit groupe de colons perdus en pleine Birmanie. ils s'y croient les meilleurs parcequ'ils sont blancs mais leurs vices les rattrapent dans cet endroit qui finalement n'est pas pour eux. une magnifique image de ce que pouvait etre la colonisation au debut du XXe siècle mais aussi plus globalement une image de la vie de la société bourgeoise de cette epoque. Brillant!on ressent presque l'humidité ambiante c'est très bien ecrit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2013
On entre dans la birmanie et on est séduit..... meme si le thème du livre et plus le colonialisme que la découverte de la vie birmane, mais les deux sont si intimement mêlés que on ne peut que savourer ce livre, bien loin des romans ..... et tellement plus réaliste.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €
26,40 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)