undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

13
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
12
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Même les bourreaux ont une âme
Prix:20,28 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

40 sur 40 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 mars 2008
Quels sont les français qui ont gardé un lien avec leurs géoliers allemands ? On doit les compter sur les doigts de la main.
Maïti Girtanner, française d'origine suisse, résistante hyper active à la barbe des allemands (la grâce aidante), finit par être découverte dans ses activités. Retenue enfermée pendant plusieurs mois, en France, elle va subir alors, de la part d'un médecin allemand, Léo, un traitement sévère qui la conduira aux portes de la mort.
Mais Léo avait retenu de sa "patiente" qu'elle gardait une incroyable paix, quelque chose d'indéfinissable.
En 1984, Léo est à Paris, réussit à retrouver sa "patiente" et lui demande de la voir.
Cette rencontre, bouleversante, où la vérité sera dite et admise, va transformer les derniers mois de la vie de Léo.
Ce livre donne du "pardon" une idée rayonnante, une actualité incontestable, une force fondamentale, un fondement d'avenir dont Léo va se vervir pour affronter ses derniers mois de vie dans la paix et la sérénité, deux valeurs transmises par Maïti Girtaner dans les pires moments de sa vie.
Il aura fallu plus de 10 ans à Maïti Girtanner pour accepter de témoigner sur le plateau de Cavada (1996) à une "Marche du siècle" intitulée "La mort, la haine, le pardon" ; il aura fallu encore 10 années pour coucher sur le papier ce témoignage, véritable leçon d'humanité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Maïti Girtanner est née le mars 1922 d'un père suisse alémanique, catholique s'étant converti du protestantisme à l'âge de 20 ans, et d'une mère française, catholique, poitevine. Bilingue, elle est nourrie de musique, de piano et se destine à une carrière de concertiste.

Dès son premier contact avec les soldats allemands, envahissant Bonnes, cette commune du Poitou qui sera située sur la ligne de démarcation, elle oppose un refus. Comme le définissait Lucie Aubrac dans l'excellent ouvrage "La Résistance expliquée à mes petits-enfants", "la désobéissance volontaire fait partie de l'esprit de résistance". Maïti Girtanner entre donc dans ce qui, à l'époque, ne s'appelait pas encore la Résistance.

Elle fera passer des fuyards, soldats, familles, juifs pourchassés au-delà de la Vienne vers la zone libre. Que de risques pris en toute conscience ! Terminant ses études à Paris, elle volera avec son "réseau" (très humble, elle n'ose qualifier son groupe d'une dizaine de résistants, de réseau) jusqu'à 75 kilos de cartes géographiques militaires, falsifiera de nombreux papiers d'identité.

Automne 1943, elle est arrêtée et sera torturée pendant des mois par une équipe de la Gestapo dirigée par un médecin allemand prénommé Léo.

Je cite la 4° de couverture :

<< "Je suis à Paris, je voudrais vous voir". L'homme parlait allemand. Je reconnus sa voix aussitôt. Nous étions en 1984 et je l'avais pourtant entendue pour la dernière fois quarante ans plus tôt, en février 1944. (...)
Ses traitements sévères m'avaient presque laissée pour morte, enfermant mon corps dans une résille de douleur dont, aujourd'hui encore, je reste prisonnière.
Léo à Paris. Mon bourreau à ma porte. Que me voulait-il ? >>

J'invite tout chrétien désireux d'approfondir le sens de la prière "Notre Père" à lire cet ouvrage fulgurant.

"Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés".

Ses centres nerveux détruits, elle ne put plus rejouer au piano. Son état de souffrance physique - lequel lui impose des repos allongés de plusieurs heures chaque jour depuis lors, lui a interdit d'envisager de se marier et d'avoir des enfants. N'importe lequel d'entre nous aurait été tenté de maudire son bourreau, de cuire et recuire une haine implacable contre ce barbare.

Non à la haine. Oui à l'amour en fidèle disciple du Christ qui l'aide à porter sa croix. Savoir offrir sa souffrance à Dieu est le signe vivant de la charité.

Maïti Girtanner est un joyau du Christ.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 juillet 2009
Un livre émouvant, bouleversant, authentique sur ce que peut accomplir le pardon d'une chrétienne exemplaire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
28 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 février 2007
On dit parfois que la réalité dépasse la fixion : c'est le cas.

Ce livre se lit facilement. Il peut être lu par presque par tous.

L'héroïsme semble une chose ordinaire et la cruauté est évoquée avec discrétion. On se sent meilleur après avoir lu ce livre qui est plein d'espérance.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 4 avril 2015
Une histoire extraordinaire que celle de ce ancien bourreau nazi, qui après 40 ans veut retrouver cette jeune résistante qu'il a torturé, alors qu'il n'était même pas sûr qu'elle soit encore en vie, pour lui parler. Le souvenir d'une jeune fille croyante l'a fait revenir pour la questionner sur la mort, puis le récit poignant de Maiti amène ce moment de grace, avec ce grand monsieur devenu maire respectable, effrayé par la mort et son passé, qui redevient un enfant en demandant ce qu'il peut faire pour changer. Un magnifique moment de grâce et de sens du vrai pardon, celui voulut par le fautif, et accepté par la victime.C'est bien trop rare que pour ne pas être souligné ! un exemple à suivre, quel que soit la conversion ou la vue de chacun : pardonner, c'est avant tout "donner une part", rendre la part d'ombre. On notera au passage que le jeune tortionnaire était fier de faire partie de l'élite du moment, et considérait les résistants comme des "terroristes qui doivent payer". A méditer...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 juin 2011
Tres beau temoignage, poignant et historique. Maiti est une femme exceptionelle de courage et de resilience. Le style est simple, l'histoire se lit rapidement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 avril 2014
pour ce témoignage discret, humble et si motivant pour persévérer, en dépit des difficultés. Reposez en paix dans la joie de retrouver tous ceux que vous avez aimé, dont Léo
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Stupéfiant, extraordinaire, et quelle leçon de courage, de spiritualité et d'humanité! On élève à la sainteté, en ce moment? Voilà une occasion de le faire à bon escient alors que Maïti Girtanner vient de rejoindre son Créateur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Super livre. Personnage ordinaire hors du commun !!! Pas de gloriole sur les pseudo resistants. Le devoir d'état.
top ! A lire et faire lire à des ado en manque de repères.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 juillet 2015
Se lit d'une traite et donne à réfléchir.
Comme dirait Albert Frank-Duquesne : "Seul le chrétien pardonne" Une foi admirable, un courage...
Ce livre marque et fait honte à nos rancunes...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Dieu en plein coeur : nouvelle édition
Dieu en plein coeur : nouvelle édition de Père René-Luc (Broché - 25 septembre 2014)
EUR 9,90

Les 18 ans de vie de Chiara Luce : Un sourire de paradis
Les 18 ans de vie de Chiara Luce : Un sourire de paradis de Michel Zanzucchi (Broché - août 2001)
EUR 10,00

Ce Que Marthe Leur a Dit
Ce Que Marthe Leur a Dit de Marie-Therese Gille (Broché - 5 mars 2015)
EUR 19,00