Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une mise au point sans reproche sur des degrés peu pratiqués, 10 février 2010
Par 
Lemich Drakkar "porphyrus" (Lausanne, Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les degrés de l'Apocalypse : Etude des XVIIème et XIXème degrés du Rite Ecossais Ancien et Accepté (Broché)
Les XVIIe et XIXe degrés du Rite Ecossais Ancien et Accepté "encadrent" le degré de Chevalier Rose-Croix, une cérémonie initiatique basée initialement sur la Mort et Résurrection du Christ, ce dernier degré étant l'un des plus pratiqués par les ateliers du REAA. Ces deux grades font donc figure de parents pauvres et ne sont que rarement joués, mais plus généralement simplement communiqués. Est-ce à dire qu'ils sont d'intérêt moindre pour la réflexion du Maçon-Chevalier, qui effectue patiemment son parcours du combattant et se fraie un chemin dans les grades de l'Ordre? Claude Guérillot donne quelques pistes: dans le rituel original du XVIIe degré ou Chevalier d'Orient et d'Occident, les Frères présents disposaient de robes blanches et de barbes postiches (pour représenter les 24 vieillards de l'Apocalypse). Cet accoutrement, selon Guérillot, a dû entraîner, pour autant qu'il ait été vraiment pratiqué, une ensemble de fou-rires dans l'assemblée qui a conduit le rituel a être profondément modifié...!

Mais quel intérêt a méditer sur le texte de l'Apocalypse, mis à part le fait que ce texte biblique est peu lu, peu compris, même par des Maçons dont la réflexion symbolique est pétrie de références à la Torah, respectivement à l'ancien et au nouveau Testament? La clé en est vraisemblablement la Jérusalem céleste, réflexion ultime sur l'architecture la plus proche du plan divin, donc quasi parfaite.

Ceci acquis, les enchaînements sont multiples, fructueux et stimulent la méditation et le souci de compréhension du maçon. Les quelques clés que donnent Guérillot dans cet ouvrage, il serait difficile de les trouver dans d'autres documents publiés, ce qui donne à cet opuscule toute sa valeur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Bon ouvrage, 24 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les degrés de l'Apocalypse : Etude des XVIIème et XIXème degrés du Rite Ecossais Ancien et Accepté (Broché)
Bien documenté, méthodique, pertinent et qui laisse place à la construction de sa propre vision, cet ouvrage comme d'autres du même auteur rencontre la curiosité de qui s'intéresse aux "hauts grades".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit