undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles7
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: BrochéModifier
Prix:24,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

W. Engdahl explique d'une manière formidable l'importance du pétrole dans les affaires du monde, et plus particulièrement son impact géopolitique, militaire, économique et financier.

Le pétrole est devenu pour la première fois une matière première importante au cours de la Première Guerre mondiale, où il s'était avéré indispensable d'avoir une suprématie dans l'air, sur le terrain avec des chars très mobiles et en mer avec une force navale rapidement disponible, si l'on voulait gagner la guerre.

Après la Première Guerre mondiale, les Britanniques ont assuré leurs approvisionnements en pétrole par la création de la Société des Nations, qui n'était en fait qu'une façade pour légitimer les vols pures et simples de territoires effectués les années auparavant. La puissance impériale anglaise était fondée sur 3 piliers: le contrôle des lignes navales, de la finance mondiale et des matières premières stratégiques. Par l'intermédiaire de sa politique de libre-échange, l'Angleterre préservait et servait les intérêts d'un pouvoir exclusivement privé, constitué par un tout petit nombre de banquiers et d'institutions de la City de Londres.

L'hégémonie anglaise a été attaquée et remplacée par les Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale. Ce remplacement a été consolidé par les accords de Bretton-Woods et la création du FMI et de la Banque Mondiale. La nouvelle hégémonie reposait et repose sur 2 piliers: une puissance militaire et le dollar; mais ces deux piliers sont fondamentalement liés à un seul produit: le pétrole, le moteur de base de la croissance économique mondiale.

Le premier choc pétrolier de 1973 a catapulté les banques américaines au sommet de la finance mondiale et les compagnies pétrolières au sommet de l'industrie mondiale. La hausse artificielle des prix du pétrole (coté en dollars) a été une manipulation massive et hideuse de l'économie mondiale en transférant une grande partie de la richesse du monde dans les mains d'une infime minorité richissime. Ce n'était pas moins que l'imposition d'une taxe mondiale en pétrodollars au profit d'une petite oligarchie composée des actionnaires qui contrôlent les plus grandes sociétés bancaires et pétrolières.

Un objectif fondamental de la politique étrangère américaine est le contrôle de toutes les ressources pétrolières majeures dans le monde. Un tel contrôle permettrait de décider qui obtient combien d'énergie et à quel prix, en d'autres termes `une véritable arme de destruction massive'.
William Engdahl analyse dans ce cadre les guerres d'Irak et des Balkans, l'effondrement de l'Union Soviétique et l'avènement des oligarques, les crises financières en Asie, les guerres civiles en Afrique, le FMI et les politiques financières de la Banque Mondiale, la chute du Shah en Iran (après l'échec des négociations avec BP), ainsi que les meurtres ou les décès `accidentels' de W. Rathenau, I. Krueger, E. Mattei, J. Ponto et A. Moro.

Au début du nouveau millénaire, les États-Unis ont toujours un quasi-monopole sur la technologie militaire. Ils émettent toujours à volonté la monnaie de réserve du monde et sont en mesure de contrôler une grande partie du monde industriel. Ils se battent pour obtenir un quasi-monopole sur les ressources énergétiques de l'avenir; en d'autres termes, ce qu'ils cherchent c'est une domination complète du monde.

L'analyse fascinante, mais effrayante, de William Engdahl est une lecture obligatoire pour tous ceux qui veulent comprendre le monde dans lequel nous vivons.
0Commentaire9 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2008
L'auteur étudie une constante de l'histoire des puissances occidentales, notamment de la Grande Bretagne et des Etats-Unis, à savoir le contrôle des matières premières vitales à la puissance économique (et donc à l'hégémonie politique) dont la première d'entre elles, le pétrole. Livre à charge dénonçant les dégâts collatéraux de cette politique, le travail d'analyse est remarquable et force le lecteur à s'interroger à la lumière de la maxime "la fin justifie t-elle toujours les moyens?". A l'heure du pétrole à 140$ le baril, une lecture extrêmement utile. Un extrait, permettant de mieux comprendre certains aspects de l'actualité récente:"Disposant d'un savoir-faire scientifique qui manquait à la géologie occidentale, la Russie détenait un joker stratégique d'une importance géopolitique prodigieuse. Que Washington érigeât un "rideau d'acier" autour de la Russie, constitué d'un réseau de bases militaires et d'écran anti-missiles, dans le but d'empêcher ses pipe-lines et ses ports de communiquer avec l'Europe occidentale, la Chine et le reste de l'Eurasie, n'avait rien d'étonnant."
0Commentaire14 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2013
Un ouvrage qui aurait du s'appeller "Finance + pétrole, une guerre d'un siècle", tant on peut voir, au fil de la lecture de cet ouvrage exceptionnel, que le pétrole n'est qu'un moyen, pour les grandes banques d'affaires Américaines, de contrôler l'économie de la planète.

Un ouvrage sidérant, passionnant, révoltant, édifiant.....qui met a nu les raisons véritables du choc pétrolier de 1973, la guerre sans merci que se livrent les lobbies pétroliers et nucléaires pour la domination de l'énergie mondiale, la folie des brokers de Wall Street....et plein d'autres choses encore!

Lisez-le, vous ne le regretterez pas!
11 commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2012
L'auteur revisite l'histoire récente en se concentrant sur le pétrole.
Il nous offre une autre vision du pourquoi des 2 guerres mondiales, autrement plus intéressante et détaillée que celle qui est donnée a ma fille au collège (assassinat de l'archiduc ferdinand par les indépendantistes serbes).

A lire absolument
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2015
Livre très intéressant sur l empire anglo-américain qui du fait de son industrie en déclin face de nombreux pays du monde , pour des raisons financières , les multinationales souvent us préfère acheter pas cher pour revendre à un bon prix donc délocalisent . Ou pour des raisons technologiques ,des pays comme l Allemagne ou le Japon produisent de meilleur qualité .
Donc si au début la volonté de contrôler les gisements de pétrole était dans le but essentiellement pour les politiques de s assurer l'approvisionnement national , maintenant c est surtout un levier de contrôle de tous les autres pays du monde !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2014
"Qui ne connait pas son histoire sera contraint de la revivre". Ce dicton semble expliquer pourquoi l'histoire se répète et ce livre semble être une première étape pour modifier cette tendance.
Contrairement à ce que laisse paraître le titre, l'on parle moins dans ce livre de pétrole que de finance. Mais cette dernière s'est imposée made in america grâce à l'emprise américaine sur la ressource la plus stratégique du 20ème siècle; le pétrole! Loin de se limiter à une analyse contemporaine réduite, il compare d'abord avec pertinence le monde actuel dominé par les USA au monde d'avant, dominé par l'empire britannique. Cela permet de comprendre les structures et les mécanismes qui forgent les puissances. L'auteur entre ensuite dans une analyse plus en profondeur des dernières décennies où la prédominance du dollars dans l'économie globalisée semble avoir été le principal soucis de l'establishment américain. Un soucis dont le pétrole fut la clé de voute de ce système "pro-américain" (l'américain moyen en étant souvent victime), capable des pires crimes.
Ce livre est donc un très bon récit de ce qui s'est réellement joué depuis 100 ans, indispensable pour comprendre ce qui se joue aujourd'hui et se jouera demain!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2014
C'est un bon livre, très intéressant, défiant les connaissances et idées reçues...
C'est que Engdahl semble voir le Diable, mais il fait une description très particulière de cette domination dans le monde du pétrole
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus