Commentaires en ligne 


7 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Boulversant.
Ce livre commence réellement comme un conte. Toute l'histoire semble se passer dans un monde de rêves, ceux qu'on imaginait pendant notre enfance. L'histoire elle-même semble être un rêve. C'est d'ailleurs l'histoire d'un homme qui se surnomme le rêveur. Une nuit, il rencontre la jeune Nastenka qui attend son fiancé et il décide de lui tenir...
Publié le 1 décembre 2007 par Felicity

versus
3.0 étoiles sur 5 Les Nuits Blanches
Ce petit livre m'a permis de ressentir l'atmosphère toute particulière qui règne dans cette si belle ville à cette période de l'année, et spécialement dans le quartier "Dostoïevski".
Publié il y a 6 mois par CHOPARD Gilberte


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Boulversant., 1 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nuits blanches (Poche)
Ce livre commence réellement comme un conte. Toute l'histoire semble se passer dans un monde de rêves, ceux qu'on imaginait pendant notre enfance. L'histoire elle-même semble être un rêve. C'est d'ailleurs l'histoire d'un homme qui se surnomme le rêveur. Une nuit, il rencontre la jeune Nastenka qui attend son fiancé et il décide de lui tenir compagnie. L'histoire DOIT se terminer bien. Le rêveur et Nastenka sont censés être réunis et vivre le bonheur absolu. Mais voilà, Dostoievski nous ramène brutalement sur terre lors des trois dernières pages de ce livre. Au retour de son fiancé, Nastenka repart presque sans honte vers lui, laissant le rêveur dans le désarois le plus total. Ce livre nous montre l'égoisme de l'amour et comment certains peuvent en souffrir. Il nous montre la cruauté derrière un sentiment si noble pourtant. Dans les dernières pages, le rêveur sort de son monde de rêves et voit ce qu'est la réalité : beaucoup moins belle et beaucoup plus triste. Personnellement, les dernières pages m'ont vraiment émue. Les mots sont magiques, les phrases sont comme les vers d'un poème. La traduction de André Markowicz est fabuleuse et ce livre l'est tout autant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A la fois léger et profond, 14 octobre 2011
Par 
Amazon Customer (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nuits blanches (Poche)
Voici un court roman pourtant très riche en émotions. L'histoire d'un homme peu habitué aux relations avec les autres qui va tomber amoureux de la "première" venue. Cette dernière va être conquise parce qu'elle se croit abandonnée par celui qu'elle aime, mais retourne auprès de son premier amour dès qu'il réapparait.

Un roman qui pose donc la question de savoir ce que l'on aime chez l'autre ou plutôt "qui" l'on aime. Est-ce l'autre pour lui-même ou nous-mêmes à travers l'image que l'autre renvoie de nous ? A méditer...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un beau conte, 20 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nuits blanches (Poche)
Petite nouvelle d'une 100ene de page, une sorte de petit conte d'amour typique du XIXeme. Ses gens polis, son language relevé, sa beauté des sentiments.

Un jeune homme désespérément seul, qui passe ses journées à flâner et rêver les yeux ouverts rencontre une jeune femme en pleurs à Petersbourg. ça sent le navet mielleux hein? Et pourtant Dostoievski avec une plume superbe, un art de la narration formidable et un très bon sens du rythme arrive à faire passer ça comme une lettre à la poste. En 100 pages il dresse un portrait génial des deux protagoniste, l'un ouvrant les yeux devant les années oubliées de sa vie, et l'autre vivant dans l'attente d'une chose qui peine à se réaliser. Y'a de l'humour, de l'émotion etc...

C'est beau, bien écrit, classe. Je m'attendais à une fin mielleuse mais non, le malin à évité le piège, ça a beau être du beau sentiments avec des phrases de gentleman, ça reste la vraie vie. Dure.

J'aurais aimé mettre entre 4 et 5, mais pas faisable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Les Nuits Blanches, 2 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nuits blanches (Poche)
Ce petit livre m'a permis de ressentir l'atmosphère toute particulière qui règne dans cette si belle ville à cette période de l'année, et spécialement dans le quartier "Dostoïevski".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Sublime, 28 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nuits blanches (Poche)
Sublimement écrit (même si la traduction ne me plait pas, mais passons), une histoire à tomber, des dialogues merveilleux, des personnages à aimer... Evidemment ça finit comme ça finit mais c'est génial.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dostoievski passionné, 7 mai 2010
L'évaluation d'un enfant
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nuits blanches (Poche)
Ce livre de 100 pages est un roman de jeunesse de Dostoievski qui nous ouvre son âme. Ce livre est écrit en 1848 en pleine période du Romantisme. A ce romantisme Dostoievski qui personnifie le jeune homme rêveur de l'histoire, ajoute son mysticisme, sa passion exacerbée proche de la folie et son immense générosité..

Ce jeune homme de 26 ans qui n'a pas vécu qui s'enferme en lui même et qui se retire du monde, va rencontrer celle qui va le projeter dans la vie...Une mystérieuse jeune et belle fille, elle même au bord du désespoir ou au bord du suicide, pleurant...aussi malheureuse que lui. Elle va faire naitre la compassion, l'envie d'aider, il va naitre spontanément l'attirance, l'amitié, l'amour chez ce jeune homme, tous ces sentiments vont crescendo, il est attiré comme par un aimant...Aimant lui aussi.

Elle saura reconnaitre en lui, l'homme amoureux, l'idéal dont elle voudrait partager l'affection...Elle qui avait le coeur brisé et qui fut consolée s'arrachera des bras du "rêveur" pour courir vers celui qui était son rêve à elle...Partagée tout de même entre ces deux hommes qu'elle aime: "oh s'il était vous" dit-elle, quelle déclaration ! Et laissant le "rêveur" choir, plongé dans ses souvenirs...

La dernière phrase du livre (que l'on peut lire en quelques heures, dans un train par exemple, en rêvant soi même)...en dit long sur l'âme de l'écrivain :/ "mon Dieu ! une pleine minute de béatitude ! n'est-ce pas assez pour tout une vie d'homme ?"/
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dostoievski passionné, 7 mai 2010
L'évaluation d'un enfant
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nuits blanches (Poche)
Ce livre de 100 pages est un roman de jeunesse de Dostoievski qui nous ouvre son âme. Ce livre est écrit en 1848 en pleine période du Romantisme. A ce romantisme Dostoievski qui personnifie le jeune homme rêveur de l'histoire, ajoute son mysticisme, sa passion exacerbée proche de la folie et son immense générosité..

Ce jeune homme de 26 ans qui n'a pas vécu qui s'enferme en lui même et qui se retire du monde, va rencontrer celle qui va le projeter dans la vie...Une mystérieuse jeune et belle fille, elle même au bord du désespoir ou au bord du suicide, pleurant...aussi malheureuse que lui. Elle va faire naitre la compassion, l'envie d'aider, il va naitre spontanément l'attirance, l'amitié, l'amour chez ce jeune homme, tous ces sentiments vont crescendo, il est attiré comme par un aimant...Aimant lui aussi.

Elle saura reconnaitre en lui, l'homme amoureux, l'idéal dont elle voudrait partager l'affection...Elle qui avait le coeur brisé et qui fut consolée s'arrachera des bras du "rêveur" pour courir vers celui qui était son rêve à elle...Partagée tout de même entre ces deux hommes qu'elle aime: "oh s'il était vous" dit-elle, quelle déclaration ! Et laissant le "rêveur" choir, plongé dans ses souvenirs...

La dernière phrase du livre (que l'on peut lire en quelques heures, dans un train par exemple, en rêvant soi même)...en dit long sur l'âme de l'écrivain :/ "mon Dieu ! une pleine minute de béatitude ! n'est-ce pas assez pour tout une vie d'homme ?"/
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Nuits blanches
Les Nuits blanches de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Poche - 6 mai 1992)
EUR 6,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit