undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles6
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 juillet 2012
Après avoir lu le remarquable ouvrage de l'auteur sur Fukushima, que je recommande vivement et étant passionné par le Japon, j'ai eu beaucoup de plaisir à me plonger dans ce petit livre qui permet une incursion atypique dans un certain univers de Tokyo. Tous ceux qui aiment ce pays apprécieront les connaissances et les talents de l'auteur.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2012
Offert à une personne qui a vécu au Japon et à Tokyo, qui y a fréquenté certains milieux underground, et qui a malgré tout appris de ce livre et l'a beaucoup apprécié.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2012
de petites merveilles, des tableaux d'un monde flottant et fuyant, si lointain et si proche... un livre délicat qui ne se laisse pas oublier.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2015
Il y a chez Michaël Ferrier la justesse d'une écriture incisive et vive à chantourner le réel .

Déambulations en courts chapitres pour un court (l)ivre aux phrases arrosées d'une ville sakadée

L'auteur de tant boire est prit d'hallucinations que ce soit le titre fallacieux ou de ce qu'il croit percevoir , il n'est finalement jamais de Tokyo présent . Il ne rencontre que des fantômes qui prennent possession de sa plume - bar semi-clandestin , légumes poussant dans les entrailles de la ville , dernière brasserie pratiquant l'alchimie , rencontre avec un calligraphe Trésor national vivant ...

Les Fantômes d'Edo

Les fantômes de chair avant que le glacis du moderne ne la recouvre

En ultime révolte , en baroud , ils ont réussi à envoûter un gaijin pour porter témoignage d'un édonisme enfuit
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2013
M'étant enthousiasmée pour "Fukushima : Récit d'un désastre" du même auteur, j'attendais beaucoup de ces "portraits". Ils sont certes originaux et donnent une vision de Tokyo inédite mais... c'est un peu court.
M. Ferrier aurait été bien avisé d'étoffer certains textes et de compléter le livre par d'autres portraits afin de ne pas laisser ses lecteurs sur leur faim.
A ce propos : le portrait où il parle du saké m'a donné une furieuse envie d'approfondir le sujet que j'avais juste abordé lors de mes voyages - Paris doit bien être la deuxième ville du Japon, comme dit l'un de mes amis japonais, car j'y ai trouvé tous les conseils éclairés de dégustation auprès de passionnés nippons comme français !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2006
On pourrait comparer Tokyo, petits portraits de l'Aube de Micha�E Ferrier �ELost in translation, mais on le fera pas. Non seulement, c'est toujours désagréable d'être compar�E mais en plus les 2 auteurs suivent des buts différents. Les 2 oeuvres ont pourtant une vertu commune : présenter un portrait de Tokyo sensible et débarrass�Edes clichés �Ela consternante sauce de Wasabi et autres affligeants Kill Bill. Un remède également aux plumitives molles qui se sont arrog�Ele droit juger la ville �El'aune de la caricature bureaucratique.
Comme avec le vin de riz, la complexit�En'est pas immédiatement apparente. Les petits portraits se dégustent �Epetites gorgées, comme l'on fait du sak�E Ils développent d'abord leur douceur, puis communiquent ensuite leur chaleur. Au fil des pages, de gorgées en gorgées, on s'enfoncent lentement dans l'étranget�Ede la nuit tokyo�Ee jusqu'�Edevenir flottants. On atteint, �El'autre bout de la nuit, l'aube encore tout hébétés des images de ces petits voyages, car si les petits portraits se distinguent par leur équilibre et leur élégance, ils marquent surtout par leur longueur en âme. Excellente capacit�Ede garde en bibliothèque.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,00 €
7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)