Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Faire corps, 7 mai 2013
Par 
LD (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Sept Samouraïs de Akira Kurosawa : Chorégraphies (Relié)
L'édition de livres sur le cinéma est définitivement sinistrée en France. On espère que cela va aller en s'arrangeant, mais le constat face à la production actuelle ne permet pas d'être très optimiste. Bon, s'il y avait un lectorat un peu plus étoffé, il faut dire... Pour ce qui est des études sur un film donné, le tour d'horizon est très vite fait. En France : seules les Editions de la Transparence résistaient encore il y a peu (voir par exemple mon commentaire sur La Balade sauvage d'Ariane Gaudeaux, ou In the Mood for Love) mais ils m'ont l'air de tourner au ralenti, ce qui n'augure de rien de bon. En Belgique : les éditions Yellow Now semblent quant à elles continuer un peu plus vaillamment avec leur collection Côté films (ex. Il était une fois en Amérique de Sergio Leone : Le temps où nous rêvions par Jean-Marie Samocki ou Le Miroir de Andreï Tarkovski : Le drame d'Eros par Jean-Christophe Ferrari).

Les Sept Samouraïs de Akira Kurosawa : Chorégraphies est le 22ème volume de cette collection. Cette oeuvre incontestable (dont je pense que je ne me lasserai jamais de l'admirer) a inspiré à Clélia Zernik une étude magistrale. Elle ne revient certes en aucun cas sur ce qui a pu être à la racine du projet ou aux conditions de production et de réalisation : pour cela il vaudra mieux si l'on est anglophone lire la partie qui est y consacrée par Joan Mellen dans l'ouvrage de la collection BFI Film Classics Seven Samurai ou un des ouvrages généraux comme celui de Peter Cowie mis en lien plus bas. En revanche, elle arrive en une centaine de pages denses à traiter plusieurs des aspects les plus cruciaux de l'oeuvre tout en ayant une perspective aussi bien définie que productive.

Comme le sous-titre de l'ouvrage, "Chorégraphies", le laisse entendre, il s'agit pour mener l'analyse de partir du mouvement, du corps et du geste tels qu'organisés dans l'espace par Kurosawa. C'est peu de dire que cette lecture est probante. Chaque chapitre - "Présence des corps", "Vers une maîtrise du corps", "Du corps humilié au corps social", "La voie de l'homme par-delà les classes sociales" - permet de rendre compte de la façon très élaborée qu'a Kurosawa de mêler l'individuel et le collectif, de naviguer de l'être isolé au groupe à la société. Clélia Zernik part le plus souvent d'une description assez précise (d'un plan, d'une séquence, du comportement d'un ou de plusieurs personnages et donc le plus souvent d'un geste ou d'une série de gestes), aidée en cela par des photogrammes toujours idéalement choisis (3 pour chaque page illustrée), comme souvent dans cette collection. Mais elle ne s'en tient bien sûr absolument pas à une simple description plus ou moins plate et arrive à prendre de la hauteur et à faire entrer des éléments d'analyse extérieurs, sans jamais toutefois perdre de vue la matériau de base. Elle puise aussi bien dans la filmographie de Kurosawa que dans son savoir du cinéma ou de l'art japonais, cite les analystes qui l'ont précédé judicieusement, se réfère à des écrivains et philosophes avec parcimonie mais de façon particulièrement pertinente (ex. Jean-Jacques Rousseau), en articulant cela avec des connaissances là aussi choisies du contexte japonais. Bref, tout est admirablement fondu dans un texte foisonnant mais pas trop touffu, écrit d'une plume acérée, précise et jamais jargonnante.

Loi du genre : on aurait bien voulu que quelques assertions pénétrantes soient un peu plus développées ("On pourrait dire que chez Ozu les personnages ont d'abord un visage, chez Mizoguchi un masque et chez Kurosawa un corps"). Cela étant, les notes, bien conçues elles aussi, sont appréciables, qu'il s'agisse de citations ou de compléments d'analyse tel que celui que je viens de citer. Pour le reste, aussi bien dans ses micro-analyses que dans ses conclusions, je la suis entièrement et elle me semble éclairer bien plus le film dans l'espace qui lui est imparti que la plupart des textes que j'ai pu lire au préalable (qui développent cependant des aspects qu'elle sous-traite volontairement un peu, ce qui rend son texte parfaitement complémentaire de ceux qui l'ont précédé, qu'elle connaît à n'en pas douter fort bien). Ainsi, l'étude du personnage de Toshiro Mifune comme acteur et la façon dont il agit comme un trait d'union entre les groupes, si elle n'est pas fondamentalement nouvelle, est ici poussée beaucoup plus loin et prépare parfaitement la lecture du film comme allégorie politique et critique sociale dans les deux derniers chapitres. A noter qu'en conclusion Clélia Zernik confronte le film à son remake par John Sturges, Les Sept mercenaires, de façon intéressante.

Pour ce qui est des écrits sur Akira Kurosawa, je renvoie à la petite bibliographie comparative que j'avais établie dans mon commentaire sur Akira Kurosawa: Master of Cinema de Peter Cowie. Je n'ai toujours pas pris connaissance de Le cinéma d'Akira Kurosawa d'Alain Bonfand, qui apparemment est un ouvrage essentiel qui a considérablement enrichi la production en français. En tout cas, je conseille très vivement cet essai d'une très grande pertinence sur le 'magnum opus' de Kurosawa, en espérant que l'on va enfin pouvoir voir le film dans de meilleures conditions en vidéo bientôt (version intégrale, restaurée, en blu-ray, que sais -je encore, mais dans en meilleur état que dans les éditions dvd existantes). Par ailleurs, je salue avec chaleur ces éditeurs qui n'ont pas encore laissé tomber l'édition de tels ouvrages. Quand ils sont aussi réussis que celui-là, il n'y a plus qu'à espérer qu'il se trouvera de nombreuses personnes pour souhaiter l'acquérir...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Sept Samouraïs de Akira Kurosawa : Chorégraphies
Les Sept Samouraïs de Akira Kurosawa : Chorégraphies de Clélia Zernik (Relié - 12 avril 2013)
EUR 12,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit