Commentaires en ligne 


483 évaluations
5 étoiles:
 (256)
4 étoiles:
 (81)
3 étoiles:
 (55)
2 étoiles:
 (31)
1 étoiles:
 (60)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aussi bien qu'un bon film
Personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre. Il m'a été recommandé par un ami et contrairement à beaucoup d'entre vous je n'avais pas entendu parler de ce roman avant, ni à la télévision, ni dans la presse. J'étais donc "vierge" de tout avis ou critique.
Cette histoire se lit facilement et rapidement...
Publié il y a 3 mois par Missweb

versus
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Grosse déception,!!
Décevant est un euphémisme..le style est médiocre, les personnages caricaturaux et invraisemblables..
Je n'ai pas encore terminé le bouquin mais ça traine tellement en longueur que je suis tentée de lire la fin..
On est loin, très loin d'un Jonathan Franzen.. Que de miévrerie dans l'histoire d'amour de Harry et de...
Publié il y a 12 mois par catherine


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La vérité sur l'affaire Harry Québert, 26 mars 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
Je n'ai pas du tout aimé cet ouvrage, parce qu'il ressemble beaucoup à La tache de Philip Roth. Joêl Dicker ne se cache même pas d'avoir plagié paraît-il ! L'histoire pouvait être racontée en 200 pages. Les retournements qui tombent à la fin de l'histoire sont tout simplement abracabrantesques comme aurait dit quelqu'un ! Et les histoires de pages blanches .....
Je ne recommande pas cette lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un roman surjoué., 11 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
Parodique ou non, ce roman est trop long.
Style clair mais pauvre.
Redites et redites, effectivement, il aurait dû être beaucoup plus court.
Personnages et situations en cliché.
Je n'ai pas réussi à m'y intéresser. C'est facile, ennuyeux, usé.Et je ne comprends toujours pas son succès, même au second ou troisième degré!
Le prix Goncourt des lycéens a récompensé , entre autres, Philippe Claudel , Le Rapport de Brodeck ... rien à ajouter ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


58 internautes sur 73 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre, 19 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
Un véritable chef d'oeuvre. On accroche dès le premier chapitre!
L'auteur a véritablement su développer des personnages attachants, loin d'un manichéisme convenu.
Ce qui s'apparente à l'origine à un bon thriller laisse rapidement entrevoir un roman bien plus complexe, qui vous tient en haleine le long de ses 650 pages (seulement - on en redemande).
Bref, un grand roman qu'il faut absolument lire!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Bon jugement des lycéens., 27 novembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
Très bon livre qui emporte le lecteur avec lui. C'est ce que l'on demande à un livre non?
L'idée de début de l'intrigue est basique, mais ce genre fonctionne parfaitement quand l'auteur sait l'intégrer à son histoire.
J'adore.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 la vérité su l'affaire Harry quebert, 27 juillet 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
Pas mal, mais je pensais que ce serait mieux compte tenu du résumé. Je ne le proposerai pas à une amie
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Version audio, 14 juillet 2013
Par 
aniamania (FRance) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Comme des milliers de gens, je suis séduite par ce livre. L’histoire est bien construite, touchante avec des rebondissements jusqu’au bout. Ce n’est pas le livre qui va bouleverser ma vie, mais j’ai pris du plaisir à écouter cette histoire. J’ai beaucoup aimé l’interprétation de Thibaut de Montalembert, juste, à un bon rythme, entraînante. La seule chose qui me manquait est d’ordre technique : dans l’histoire il y a beaucoup de flash-back et des changements d’endroits et de temps- tout ceci aurait dû être signalé par de courts jingles. L’écoute serait plus compréhensible.
Dans tous les cas, si vous cherchez un livre pour vous distraire, c’est vraiment tout ce que l’on attend d’un tel roman, n’hésitez pas !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 135ème avis favorable!, 26 février 2013
Par 
Laurie Trainor (Hainaut) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
Tout a sans doute déjà été dit... Mais j'avais envie d'écrire mon modeste avis!

J'ai ADORE! J'ai regretté d'avoir atteint la dernière page! Je ne sais pas si c'est de la "grande littérature"... Mais c'est sans doute plus qu'un bête roman policier!

Ce roman est un de ces rares romans à avoir une "petite musique". L' intrigue est haletante et pleine de rebondissemnts, et est en plus une description d'une certaine Amérique... Certaines critiques qualifient cette dernière caractéristique de "caricaturale", je trouve que si les traits sont parfois gros, cela sert plutôt le propos. Les personnages ne sont jamais ce qu'ils paraissent jusqu'à la dernière page (à part peut-être le narrateur... et encore). J'ai retrouvé plusieurs références littéraires, allant de Steinbeck, à Simenon en passant par... Edmond Rostand!

En bref, une lecture très divertissante et pas bête: ce que je recherche!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 « Au fond Harry, comment devient-on écrivain ? », 18 février 2013
Par 
Semper Victor "FB" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
« La vérité sur l'affaire Harry Quebert » est un roman envoutant, dont la puissance provient avant tout d'un récit particulièrement bien construit plus que du style de son auteur. Derrière une enquête policière sur un meurtre passionnel, trente années après les faits, s'élabore une convaincante métaphore entre la boxe et l'écriture. Le livre est écrit d'ailleurs comme un match de boxe, sources de nombreux rebondissements au fil de ses rounds. Le lecteur, comme les personnages de l'histoire, frôlent plusieurs fois le K.O., mais se relèvent sans hésiter pour tenir jusqu'à la dernière page.

Le livre de Joël Dicker dresse également un portrait particulièrement abouti de l'Amérique et de ses contradictions, de ce qui fait son charme et son pouvoir de fascination. En quelques phrases bien envoyées, mises dans la bouche de ses personnages, c'est la justice - « C'est la beauté du droit en Amérique, Goldman : lorsqu'il n'y a pas de loi, vous l'inventez. Et si on ose vous chercher des poux, vous allez jusqu'à la Cour suprême qui vous donne raison et publie un arrête à votre nom : Goldman contre Etat du New Hampshire » (page 54) - ou encore la politique - « Pour gouverner l'Amérique, il faut des couilles. Et les éléphants ont de plus grosses couilles que les ânes, c'est comme ça, c'est génétique » (page 73) - qui sont évoquées avec humour et réalisme. Le roman s'inscrit d'ailleurs dans des moments historiques précis : la fin de Nixon et plus encore l'avènement d'Obama, avec une regard aiguisé sur les profonds changements du pays au cours de cette même période.

Le thème central demeure celui de l'écriture : « Au fond, Harry, comment devient-on écrivain ? - En ne renonçant jamais. Vous savez Marcus, la liberté, l'aspiration à la liberté est une guerre en soi. Nous vivons dans une société d'employés de bureau résignés, et il faut, pour se sortir de ce mauvais pas, se battre à la fois contre soi-même et contre le monde entier. La liberté est un combat de chaque instant dont nous n'avons que peu conscience. Je ne me résignerai jamais » (page 145). Mais sans une belle histoire d'amitié et une autre d'amour, plus profonde encore, le livre de Joël Dicker n'aurait pas la force qui est la sienne. « La vérité sur l'affaire Harry Quebert » est au final une vrai roman réussi, foisonnant d'idées, toujours passionnant et dont la lecture procure un indéniable plaisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 mitige, 5 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
J'ai ete enthousiasmee par la premiere partie du roman dont la structure est inetrressante et le style tres fluide et agreable a lire. Je n'ai pas pu m'empecher d'etre genee par le style "traduction" du livre, j'ai ete jusqu'a me demander si l'auteur etait bien francophone. A certains moments on a un peu l'impression de se retrouver devant la mauvaise traduction de Millenium.
Pour moi, la description des Etats-Unis, qui est decrite comme subtile par les critiques, est en fait assez peu subtile, et seulement conforme au cliche europeen de ce que sont les Etats-Unis: On retrouve le classique mercantilisme a tout prix, la religion extreme de la bible belt, les armes en vente libre, bref toutes les thematiques americaines qui interressent les europeens, mais pas forcement une "vraie" description des Etats-Unis.
L'histoire d'amour n'est pas credible, et je n'arrive pas a penser que meme en 1975 une fille de 15 ans parlait de la facon dont les dialogues sont ecrits. Tout cette partie est tres "nunuche".
La partie roman policier est tres bonne et haletante dans la premiere partie, et dans les 300 dernieres pages, on se lasse de passer de suspects en suspects, et la fin est carrement tiree par les cheveux a la limite du n'importe quoi.
Malgre tout, j'ai pris plaisir a lire le Joel Dicker, et ne regrette pas de l'avoir lu, c'est une bonne decouverte. J'aimerai voir ce qu'il va faire apres, quand il aura un peu plus de maturite...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


103 internautes sur 130 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Affligeant !, 23 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012 (Broché)
" Le premier chapitre, Marcus, est essentiel. Si les lecteurs ne l'aiment pas, ils ne liront pas le reste de votre livre." Ainsi commence le livre et je suis bien d'accord avec ce conseil. Malheureusement, je me suis sentie dans l'obligation morale d'aller jusqu'au bout. En effet, on me l'a offert, suite au battage médiatique et au " couronnement " de "l'oeuvre" par deux prix prestigieux ( mais les jurés l'ont-ils vraiment lu ? ). Dès les premières pages, j'ai réalisé qu'il y avait là une énorme supercherie. Le narrateur, qui est devenu un écrivain à succès dès son premier roman, ne cesse de s'épancher sur sa réussite, sa nouvelle vie merveilleuse à New York, puis sur la " terrible crise de page blanche ", qui est, nous l'apprenons ici, un " syndrome " ! Tout au long de ce pavé, l'auteur revient sur l'écriture de romans qui se vendent par millions, sur la reconnaissance visuelle de l'écrivain partout où il passe, y compris dans les villages les plus perdus. Et l'on peut se demander dans quel monde vit Joël Dicker, qui, s'il ne ressent pas ( hélas ! ) le syndrome de la page blanche, éprouve par contre un besoin de reconnaissance irrépressible et répétitif. La répétition, c'est ce qui caractérise le mieux ce roman. Répétition du thème de l'écrivain, répétition des mêmes passages ( au mot près ) à différents endroits du récit, répétition des niaiseries échangées par les deux amoureux ( " Harry, Harry chéri " ), répétition ad nauseam du prénom de l'aimée ( " Ma Nola, Nola chérie, Nola d'amour. N-O-L-A " ). Mais le pire reste l'invraisemblance de cette histoire policière, la superficialité des personnages ( on ne croit pas une seconde à leur histoire d'amour ), la caricature du personnage de la " mère juive " qui frise le ridicule, l'indigence des dialogues, l'absence totale de ce que l'on appelle " le style ". Alors, pour se rattraper, dans les 100 dernières pages, c'est une succession de rebondissements, qui doit saisir le lecteur. Alors, oui, moi aussi, comme un autre internaute, j'éprouve de la colère. De la colère car je suis une lectrice passionnée, qui a perdu des heures à lire un tel pensum, alors que des chefs-d'oeuvre attendent dans l'ombre et ne seront vraisemblablement jamais mis en lumière par ceux dont, nous lecteurs, attendons les critiques avisées.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb14ebaec)

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit