undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

35
4,0 sur 5 étoiles
Une vie française - Prix Femina 2004
Format: BrochéModifier
Prix:21,30 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

36 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 janvier 2005
Je ne sais pas trop comment m'y prendre pour évoquer les sentiments qui sont venus à moi lors de la lecture de cet excellent roman mais par contre, je suis certain que mon petit laïus ne sera pas à la hauteur de l'écriture de Jean-Paul Dubois. La qualité littéraire dont fait preuve l'auteur participe en effet grandement à l'extrême intérêt que l'on porte, dès la première page, à cette vie française. L'écriture est vive, précise, finement adaptée aux situations. En clair, le style est parfait.
Dans "une vie française", les émotions sont exacerbées et l'on passe avec une égale profondeur, de la joie aux larmes, de la légèreté à la noirceur la plus opaque. L'histoire de Paul Blick, narrateur de sa vie et de celle de ses proches, mâtinée des évènements marquants de la Vème république qui naît avec le début du récit, le jour de la mort de Vincent, le frère de Paul, nous ramène inlassablement à nous-même et, même si elles peuvent être sensiblement différentes de celles de Paul, à nos propres expériences. Il est à noter que les faits historiques relatés dans ce roman tels que, par exemple, l'arrivée des téléviseurs dans les foyers, mai 68, la légalisation de l'avortement, la mort de Franco, la dernière exécution avant l'abolition de la peine de mort, l'arrivée au pouvoir des socialistes, le faux charnier de Timisoara, le première guerre en Irak, les grèves de 95, etc..., contribuent énormément à nous rendre familière la vie de Paul Blick et à tisser des liens entre lui et nous, lecteurs français ( et ce, indépendamment de notre âge).
"Une vie française" a obtenu le prix Femina 2004. Je savais que les filles avaient bon goût. J'en ai maintenant une preuve irréfutable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 mars 2005
J'ai apprécié la prose de l'auteur qui réussit, chose devenue extraordinaire maintenant dans le petit monde de la littérature française, à aligner des phrases de plus de deux lignes en mobilisant un vocabulaire assez riche pour donner au lecteur l'impression de lire autre chose qu'un roman de plage. Certains passages sont assez drôles, d'autres très tristes, et c'est finalement cette impression qui domine. Ma déception fut de constater qu'arrivé au deux tiers de l'ouvrage, l'auteur perd l'idée originale et ne fait plus qu'épisodiquement mention au contexte social et politique, sans relation avec l'action. La rencontre avec Mitterand marque la coupure en faisant du héros un acteur et non plus un spectateur de notre monde, ce qui casse définitivement l'ambiance.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
32 sur 36 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 novembre 2004
Le roman de la rentrée. Probablement un des meilleurs bouquins des dernières années. C'est l'histoire d'un type qui raconte ses aventures personnelles, professionnelles, sexuelles, conjugales, familiales, bref, qui se livre au lecteur. Et au passage, il nous offre une magnifique toile représentant des années de politique, et, bien sûr, un splendide portrait de la France. Toute une vie racontée de façon comico-dramatique, ironiquement et délicieusement écrite. Et vient la scène finale, où le livre "à l'américaine", de facture un peu Philip Roth, se transforme en tragédie grecque. "Une vie française", c'est avant tout l'historie d'un homme, Paul Blick, mais surtout, de sa solitude. Je suis québécois, je suis gauchiste et maintenant, je suis duboisien. À lire absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 juillet 2007
Contrairement aux autres commentaires, je n'ai pas trouvé ce livre ironique et ne l'ai pas lu le sourire aux lèvres. Bien que n'ayant pas encore 30 ans, je me suis pourtant retrouvée dans ce personnage qui se décrit si bien comme quelqu'un "encombré de soi-même, qu'à force de négligence et de facilité l'on ne sait plus par quel bout mener sa vie". Cet homme ne semble ni heureux, ni malheureux. Il ne maîtrise pas son destin et laisse sa vie lui échapper.
La construction du roman (par mandat présidentiel) nous rappelle l'importance de vivre et d'intéragir avec la société de notre présent, quelle que soit notre époque.
Pour ne pas finir comme Paul Blick, je comprends maintenant la difficulté mais aussi l'importance de m'inscrire dans le présent et d'écrire ma vie d'adulte. Merci, Mr Dubois, pour cette révélation !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 19 avril 2012
Un livre qu'il est difficile de décrire mais qui ne peut que susciter une certaine admiration. Déjà, c'est de la littérature de qualité, bien écrite, bien ficelée, extrêmement intelligente. Ensuite, il est rare de si bien mêler Histoire et petites histoires, pour former un tout existentialiste, à l'image de la deuxième moitié 20ème siècle. Et puis, c'est un livre politique, car l'Histoire de la la France fait partie intimement de l'intrigue. On aurait pu tomber dans une sorte de collage brut, alternant vie privée du personnage et histoire de la Vème république, mais les deux parties se complètent et communiquent pour former un tout étonnant et assez marquant. L'Histoire en marche construit l'individu, qui la subit à son tour tout en essayant de la changer. Certaines scènes sont à la limite du supportable, guidées par un humour noir décapant, et qu'il est difficile d'aussi bien manier. C'est toute la vie de Paul Blick qui défile dans ce roman très dense et très français, de sa naissance, à ses premiers émois amoureux, à a sa vie familiales et ses déboires amoureux. Sa vie est inscrite dans la profonde ironie de l'histoire, ironie qui donne au livre un arrière goût tragique, triste et assez angoissant. Une vie française, il me semble, est un livre sur la solitude et l'impuissance de l'homme face aux courants qui l'entraînent (ce n'est sûrement pas pour rien que le 'héro' devient un photographe renommée... d'arbres). Après il appartiendra à chacun de nous de déterminer si cette vie française se rapproche réellement de la nôtre...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 novembre 2005
Un bon roman qui ne troublera pas votre sommeil: humour, tendresse, sensibilite mais aussi ironie sarcasmes et egoïsme. on se retrouve dans cette histoire simple,cet homme pourrait etre mon frère, cette histoire réveille en moi des souvenirs d'il y a 30 ans....les cinquantenaires prendront plaisir à se retrouver dans cette ecriture toute simple et légère. Bref un bon divertissement, n'y cherchez pas autre chose!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le titre trottait dans ma tête. J'en avais ouï-dire grand bien. C'est encore mieux que ça. A placer au niveau des grands auteurs américains ("Le monde selon Garp", d'Irving) sauf que c'est bien franco-français. La "génération 68", au moins celle qui ne craint pas de se moquer d'elle même, s'y retrouvera comme dans un miroir. Toutes la série des émotions, avec une dominante de cocasserie, qui n'exclut pas la profondeur et l'infinie tristesse. Le fin du livre est très belle et touchante. C'est un livre que l'on ne peut pas fermer avant de l'avoir fini. Nostalgique et jubilatoire !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 mai 2011
Au détour des pages de ce beau roman, si l'on se surprend à sourire, la joie s'estompe rapidement pour faire place à une grande mélancolie. Celle-ci guide le lecteur jusqu'à la fin, insidieuse et pénétrante comme pour mieux pointer la vacuité d'une vie... Jean-Paul Dubois met le lecteur face à ses propres doutes, les échecs de tout à chacun dans le parcours difficile et parfois imprévisible de la vie mais il le fait avec justesse dans un style littéraire maîtrisé et riche. À lire absolument mais surtout pas en période de vague à l'âme. Et "Dieu sait" si nous en traversons tous...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 janvier 2009
Un homme, enfant de la Vème république, à travers la vie politique et sociale de De Gaulle à Mitterrand nous conte sa vie. Arrivé à son demi-siècle, il s'interroge sur son existence et nous livre ses souvenirs. Parfois drolatiques (son copain et la dinde du dimanche, les pavés de 68 jetés sur la vitrine du magasin de son père), parfois émouvants (des parents inconsolables depuis le deuil de leur enfant, les accidents, la faillite familiale), ce récit nous plonge dans un style empli de vigueur et d'enthousiasme mais aussi, au fil du déroulement des décennies, de mélancolie. Ce roman nous amène dans les méandres d'une vie somme toute banale, dans les ressentis d'un homme simple, indomptable, athéiste, popote, autodidacte, le héros passe par bien des étapes. Le temps passe, rendant cet homme de plus en plus détaché de ce que le matériel lui donne pourtant à profusion.
Rebelle ou petit-bourgeois ? Oui, le temps passe et le narrateur s'en rend compte trop tard. Je l'avais bien dit déjà lors du commentaire du JP Blondel qu'il est triste d'être un homme. Le même leitmotiv donc, celui des illusions perdues.
Le ton de cet ouvrage est tourbillonnant, les évènements de la vie s'enchainent à une vitesse folle, l'on est propulsé d'un président à un autre, restituant les teintes des diverses époques que l'on traverse, une écriture pétillante comme tracée d'un jet de la main de l'auteur. A lire absolument !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 10 février 2011
De Jean-Paul Dubois, j'avais d'abord lu "Vous plaisantez, Monsieur Tanner", que j'avais beaucoup aimé : plume légère mais belle écriture, ironie mordante...
J'ai retrouvé ces mêmes qualités dans "Une vie française", ce qui m'a permis de lire ce bouquin d'une traite, avec une histoire très fluide même si elle se déroule sur presque 50 ans.

Mais plus l'histoire avançait, plus j'étais agacé par le héros,Paul Blick, qui, ancré une fois pour toutes dans ces certitudes n'essaie jamais de changer, de s'adapter à son environnement.
L'un des commentateurs, ici, dit que Blick "subit sa vie". Je pense plutôt que Blick s'est mis une fois pour toute en dehors de la vie, pour se permettre de la regarder avec un regard distancié et ne pas interagir avec le monde.
D'habitude, ceux qui agissent comme ça le font par recherche d'un certain bonheur intérieur, mais on a vraiment l'impression que le bonheur, Paul Blick n'a aucune idée de ce que ça peut être, et même, que lorsque celui-ci peut advenir (comme avec le petit-fils de Blick), ce dernier n'aura de cesse que de le fuir.

Alors un beau roman, certes, mais, pour moi, tellement frustrant...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Vous plaisantez, monsieur Tanner
Vous plaisantez, monsieur Tanner de Jean-Paul Dubois (Broché - 16 mai 2007)
EUR 6,50

Les poissons me regardent
Les poissons me regardent de Jean-Paul Dubois (Poche - 31 mars 2001)
EUR 6,30

Le cas Sneijder
Le cas Sneijder de Jean-Paul Dubois (Poche - 13 septembre 2012)
EUR 6,70