Commentaires en ligne


17 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:
 (5)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Je ne parlais pas à table parce que je me consacrais entièrement à survivre au repas."
Imaginez que vous puissiez détecter les émotions de la personne qui a concocté un plat rien qu'en le dégustant. Voilà qui pourrait être très troublant...Cette étrange capacité, Rosa Edlstein la découvre le jour de ses neuf ans en dégustant le gâteau au citron préparé par sa mère...
Publié il y a 21 mois par cathulu

versus
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Du style, un idée, pas de scénario
Aimee Bender a imaginé un thème très fort : une petite fille qui ressent les émotions des cuisiniers de ce qu'elle mange. L'idée est très amusante, voire intéressante. Le style est original, vif, bien senti, adapté à l'âge de la petite fille qui en est la conteuse.
Et puis au second tiers du livre, on...
Publié il y a 13 mois par lajoie


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Du style, un idée, pas de scénario, 13 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
Aimee Bender a imaginé un thème très fort : une petite fille qui ressent les émotions des cuisiniers de ce qu'elle mange. L'idée est très amusante, voire intéressante. Le style est original, vif, bien senti, adapté à l'âge de la petite fille qui en est la conteuse.
Et puis au second tiers du livre, on tourne en rond ou plutôt, on voit plusieurs scénarios se profiler. Et on est perdu. par sympathie pour le style, j'ai tenu bon.
J'ai tenu le dernier tiers à bout de bras : on est parti dans plusieurs scénarios avec la petite fille qui devient jeune fille et travaille dans un restaurant, avec le frère qui disparait, avec la mère qui quitte le foyer, avec le père qui s'enferme .... et puis plouf ... le style s'englue, le scénario se casse comme si Aimee Bender n'avait pas imaginé de fin et devait rendre un manuscrit pour un livre de 340 pages. 339.340.
Fin.
Donc peu d'intérêt ...
Ah si, une chose : la couverture, le titre, la quatrièmes de couv. sont parfaits !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Je ne parlais pas à table parce que je me consacrais entièrement à survivre au repas.", 28 février 2013
Par 
cathulu - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
Imaginez que vous puissiez détecter les émotions de la personne qui a concocté un plat rien qu'en le dégustant. Voilà qui pourrait être très troublant...Cette étrange capacité, Rosa Edlstein la découvre le jour de ses neuf ans en dégustant le gâteau au citron préparé par sa mère. à partir de ce jour, sa perception des autres en général et de sa famille, en particulier, va être bouleversée car cette sensibilité extrême peut être fort embarrassante.
Portrait tout en délicatesse d'une famille en apparence banale (ne lisez surtout pas la 4 ème de couv' bien trop prolixe), La singulière tristesse du gateau au citron est un petit chef d’œuvre , tant du point de vue de la construction que du style, à la fois poétique et imagé.
Aimee Bender a le chic pour créer des atmosphères en demi-teintes où le fantastique apparaît par touches très discrètes et peut être envisagé comme une sensibilité portée à l'extrême. Un roman à découvrir absolument ! et zou sur l'étagère des indispensables où il rejoint les précédents textes de cette auteure !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Aussi plat et fade que ... le gateau, 13 janvier 2014
Par 
C. Masson (Toulon) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
Malgré un début prometteur, drôle et tonique, la suite s'essouffle, et je me suis très vite ennuyée.
J'ai laissé ma part de gateau en plein milieu du livre, sans intérêt pour moi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 bof, 12 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Format Kindle)
déçu, je m'attendais à autre chose , je ne l'ai d'ailleurs pas finit , c'est rare , je n'aime pas arrêter un livre en route
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Mieux que son premier roman... mais pas encore complètement convaincant, 20 août 2013
Par 
Peter Guizmo (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
Rose Edelstein a 9 ans quand, au hasard d'un goûter préparé par se mère, elle se découvre une étrange facultée: ressentir précisément l'émotion éprouvée par la personne ayant cuisiné un plat qu'elle mange. Sa vie bascule alors.
Comment gérer cette capacité et sa vie quand tout repas devient une ingérence dans les sentiments des gens?.. Comment faire face aux secrets qu'on découvre lors des ces repas ? Avec un frère qui semble lui même avoir des comportements étranges, un père et sa phobie des hôpitaux, qui semble constamment absent, même lorsqu'il est là et une mère plus à l'écoute de son fils que de sa fille, il ne va pas être simple d'avancer dans la vie...

C'est le second roman d'Aimee Bender que je lis (après L'Ombre de moi-même) je l'avais trouvé décevant tout en percevant un certain potentiel (qui m'ont incité à me lancer dans celui ci) et j'ai un peu retrouvé le même type de récit et d''écriture, avec toutefois un peu plus de maturité dans la façon de conduire son récit et construire son personnage...
Le personnage de Rose est assez bien défini, ses angoisses devant son étrange capacité bien analysées et décrites, Les autres membres de la famille n'auront hélas pas la même chance et c'est un peu dommage... L'histoire avance au fur et à mesure que Rose grandit et réussit à servir de fil conducteur au récit... Les relations entre personnages sont assez étranges et irréalistes par contre et on se dit qu'Aimée aurait sans doute pu plus approfondir sa thématique qui ouvre beaucoup de possibilité... Enfin ce roman souffre tout de même d'un certain problème de rythme et de dynamisme..

Au final, cela reste une lecture moyenne... et pas sur que je replonge une troisième fois dans l'univers d'Aimée Bender même s'il ne manque pas d'un certain charme...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Ma madeleine de Proust à moi, 29 juillet 2013
Par 
Mélopée (Amiens) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
D'entrée de jeu je dois avouer que je me suis précipitée sur ce livre pour son titre éloquent et, ô combien, intrigant. Quel qu'ait été le contenu, je m'y serais mise car ce titre était un appel du pied à la gourmandise et je ne peux que remercier la traductrice d'avoir conservé l'idée originelle (The particular sadness of lemon cake).

Rose Edelstein a 9 ans lorsqu'elle croque une part du fameux gâteau confectionné par sa mère. L'envahit alors un sentiment confus qui reflète la prédisposition d'esprit de sa mère. C'est le vide et un manque qui s'inscrivent dans chaque bouchée jusqu'à l’écœurement. De ce jour où la cuisinière s'est livrée dans son plat comme à livre ouvert, Rose devine les émois, la colère, l'agacement de ces gens qui la nourrissent.

L'idée de départ m'a beaucoup plue et me laissait penser que la fillette jouerait de son don pour tourner les situations à son avantage. Mais cette espèce de voyeurisme gustatif la maltraite, elle qui devient cobaye de tous les maux du monde à travers les aliments courants. La solitude s'insinue et Rose ruse pour échapper aux repas de la cantine, aux plats de sa mère criant un vide existentiel.

Si c'est la mère qui a déclenché le phénomène avec ce gâteau au citron, c'est aussi elle qui semble la plus désarmée dans la famille. Mariée à un homme peu démonstratif, elle s'exprime aux fourneaux, tâche qu'elle adore. Le père de famille est atypique puisqu'il se fait discret dès le départ (l'anecdote de sa non-venue à la maternité pour les accouchements en est troublante). Comme si l'envie qui sous-tendait était de s'effacer.

Il y a aussi le frère aîné, Joseph, le préféré de la famille car surdoué et précoce en tout. Lui qui n'a jamais bien tenu son rôle de conseiller et d'allié a pourtant désinvesti jusqu'à la dernière portion de ce qui semble être la famille. Et s'ensuit incompréhension, silence et tourments intérieurs...

J'aime vraiment beaucoup la plume de l'auteur qui fait passer mélancolie, douleur ou simplement douceur de vie. De la tendre enfance de Rose à l'âge adulte de l'envol du cocon, on suit ce carré familial hanté par des non-dits, des soubresauts d'instinct de liberté à la volonté farouche de se retrouver.

C'est tout à la fois beau et simple, exagéré et fort juste ! Cela interroge sur sa madeleine de Proust personnelle et sur ce qui fait la richesse de ceux qui nous entourent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 un bon livre très agréable à lire, 8 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
j'ai adoré ce livre, il est agréable à lire, d'une fluidité incroyable, le sujet est intéressant et son traitement surprenant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 inintéressant et ennuyeux, 25 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Format Kindle)
J'avais commandé ce livre après avoir lu plusieurs critiques assez laudatives, mais j'en suis très déçue. Deux ou trois idées sont intéressantes mais on s’ennuie autant que le personnage principal! Il n'y a pas de progression dans ce livre, j'ai eu l'impression de relire toujours la même chose. J'avais adoré un livre de Laura Esquivel 'como agua para chocolate" traduit je crois par "chocolat amer" qui parlait aussi des sensations liées à la cuisine mais de manière beaucoup plus fine je pense... De plus la version kindle est mal pensée, les dialogues n'apparaissent pas clairement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 une histoire de famille, 1 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
Une belle histoire d'une famille dont le thème principal est la transmission trangénérationnelle.
c'est un roman bien écrit, l'héroïne est attachante ainsi que tous les membres de cette famille pas comme les autres qui survivent avec chacun un don indomptable.
Difficile de parler de ce livre sans en dévoiler l'intrigue. Ceci dit lisez le sans crainte car la lecture de ce roman est fluide et l'histoire originale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une idée de départ originale., 7 juillet 2013
Par 
Anne67 - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La singulière tristesse du gâteau au citron (Broché)
Pour changer un peu de mes lectures sur Kindle, j'ai lu ce livre en version papier que l'on m'a offert récemment. Le résumé m'avait bien tentée et j'avais trouvé l'idée de départ plutôt originale, en me demandant comment le sujet allait être traité. J'ai trouvé le style plaisant et agréable à lire, par contre, j'attendais un peu plus de l'histoire. En effet, celle ci pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses sur les dons des uns et des autres, et l'histoire, qui rapporte surtout les relations entre les différents membres d'une famille, aurait très bien pu se passer de ces aspects surnaturels. Bref, j'aurais préféré, soit une histoire de relation familiale sans surnaturel, soit une histoire dans laquelle ces dons surnaturels seraient une véritable valeur ajoutée. Là, on est un peu entre les deux, et c'est un peu décevant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La singulière tristesse du gâteau au citron
La singulière tristesse du gâteau au citron de Aimee Bender (Broché - 14 février 2013)
EUR 22,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit