undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Enfin le manuel de décryptage par un prêtre orthodoxe à la portée de tous. Belle iconographie, limpide, structuré, et inspiré. Michel QUENOT, protopresbytre, depuis longtemps chrétien orthodoxe, célébrant donc la Divine Liturgie, nous explique patiemment, avec clarté, tous les mystères de la peinture et de l'iconographie de icônes...Si on ne souhaite pas une analyse iconographique (au sens de l'histoire de l'image: là, voir André GRABAR, WIXOM et EVANS, LOWDEN, MC CORMICK, Michel KAPLAN, Pierre MARAVAL, Bernard FLUSIN, Egon SENDLER, et d'autres byzantinistes) de haute volée. Elle suffit pour le néophyte, le catholique, l'agnostique, le curieux. Ce manuel a le mérite de mettre l'icône dans son contexte théologique, et ecclésial. Par ailleurs, il s'agit de la tradition de l'iconographe orthodoxe: on restera perplexe à la notion de "décadence" quand cette tradition fait preuve d'invention. C'est le point de vue "très" orthodoxe, et cela a le mérite d'être clair...
Permet de reconnaître une icône byzantine, d'une icône de forme byzantine mais au propos hérétique du point de vue orthodoxe.
Je reste quand même sur ma faim sur certains points de taille: l'écriture d'une icône n'est absolument pas abordée. Pourquoi l'oeuf? On devine la symbolique, outre son indéniable adéquation technique. Pourquoi le jaune d'oeuf sans son enveloppe? Comment est taillé le berceau et selon quelles pratiques rituelles? Pour trouver un manuel d'iconographie par un orthodoxe avec toute la dimension religieuse de tradition byzantine, c'est difficile à trouver ou hors de prix!
Certains symboles ne sont pas développés, d'autres à la perfection. On en apprend même sur l'iconographie chrétienne romaine parfois.
Et un reproche: sur deux pleines pages se déploie une magnifique fresque de la Cène, sans légende, ni avant, ni après, ni hors texte ni dans le texte.
4 étoiles à cause dfs commentaires traditionalistes, limite "intégristes", comme mise en garde. Ce n'est pas un livre d'histoire de l'art, mais de prosélytisme et de vulgarisation -de haute tenue, attention, rendons à Cyrille d'Alexandrie ce qui est à Cyrille d'Alexandrie- de théologie orthodoxe (orthos= juste, régulier, convenable, correct et doxa= foi) orientale. Et pas de bibliographie........
Sinon, le choix des icônes (souvent récentes, ou en Grèce, à Chypre, au Mont Sinaï, en Russie, en Géorgie) est magistral.
Enfin, suprême privilège pour le byzantiniste en devenir, Michel QUENOT nous montre le Saint des Saints: certes, dans une église orthodoxe byzantine contemporaine. Avec les instruments liturgiques, l'ensemble peint, les tissus liturgiques, les Saints Dons.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

77,00 €