undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 février 2007
Ce livre est essentiel. Gérard Prunier entraîne le lecteur dans un long exposé historique qui va de la société rwandaise précoloniale aux arcanes de la vie politique dans les années qui ont précédé et suivi le génocide. Ce parcours, rarement décrit et analysé avec autant de précision, est nécessaire à une bonne compréhension des événements tragiques de 1994 et des difficultés de la reconstruction. C'est complexe, mais il n'y a que les dirigeants des pays du « Nord » pour ramener la complexité des réalités africaines à des schémas simplistes. Ce sont bien les analyses ethnistes simplificatrices des responsables belges et français qui ont bouleversé des équilibres sociaux qui se maintenaient depuis des siècles, allumant ainsi la mèche du génocide.
Cet ouvrage d'une grande érudition est remarquable par la justesse des analyses et par la probité intellectuelle de l'auteur. Ainsi, bien que proche du parti socialiste, Gérard Prunier n'épargne pas François Mitterrand, même s'il met ses agissements sur le compte de la sénilité, citant la célèbre phrase du Général de Gaulle : "La vieillesse est un naufrage". C'est oublier un peu vite la jeunesse de Mitterrand, son passé politique et ses amitiés troubles, notamment avec Bousquet. J'aurais donc aimé une dénonciation plus nette du président et de ses proches, qui ont soutenu jusqu'au bout, et en toute connaissance de causes, un régime génocidaire. Heureusement, d'autres livres sont éclairants sur les responsabilités de ces quelques hommes qui ont agi dans l'ombre et « en notre nom », rendant ainsi la France responsable de complicité dans le quatrième génocide du vingtième siècle. Le lecteur curieux saura trouver ces ouvrages.
J'ai apprécié le passage courageux sur la peine de mort réclamée par les Rwandais à l'encontre des génocidaires. Gérard Prunier a raison de dire que « l'ampleur du crime ne peut être traitée avec la modération des lois européennes ». Cela va à contre-courant du discours « politiquement correct », tellement facile et hypocrite.
Ce livre a presque 10 ans, mais il reste un des meilleurs sur le sujet.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,92 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)