undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_WSHT16 Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
55
4,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Comédien, réalisateur, producteur, monteur et écrivain, rien, à première vue, ne pourrait laisser deviner qu'Hugo Horiot a été un enfant autiste, victime du syndrôme d'Asperger. En rappelant quelques faits édifiants ( "L'école n'est pas du tout adaptée pour recevoir des personnes en situation de handicap. C'est un problème d'ordre discriminatoire. La France est très en retard là-dessus. En Europe, 100% des enfants autistes sont scolarisés. En France, moins de 20%."), Hugo raconte le long calvaire qu'a été sa scolarité, le rejet de la différence, l'incompréhension...

Aujourd'hui, pour le "traitement" de l'autisme, la méthode psychanalytique reste la seule technique mise en oeuvre, méthode grandement remise en question par l'auteur, pour qui la psychanalyse "n'a aucune prise sur l'autisme (...)c'est une thérapie basée sur la communication entre le patient et son thérapeute. Un sujet autiste étant privé de toute communication avec le monde, je ne vois pas en quoi la psychanalyse peut-être opérante sur lui".

Fils de la romancière Françoise Lefèvre, qui a écrit pour lui Le Petit Prince cannibale et Surtout ne me dessine pas un mouton, Hugo Horlot donne, avec ce livre, les clés de son comportement autistique. Comme un nouveau-né qui se rappellerait le monde d'où il vient, c'est sous ce prisme qu'il convient de regarder son comportement à cette époque.

Un point de vue unique sur les perceptions, les souffrances et plus généralement, la vie des gens dit "différents". Un texte porteur de rêve et d'espoir, à mi chemin entre l'étude et la poésie, un livre unique en somme.

CREW.KOOS
0Commentaire| 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2013
Rare témoignage sur l'autisme, vu "de l'intérieur", par un enfant autiste devenu adulte et qui "s'en est sorti". L'amour de ses parents transpire à travers le livre, et aussi leurs souffrances comme celles, innombrables, de leur enfant. Tout est dit très délicatement avec beaucoup de pudeur et de réserve, mais très clairement.
Ce livre est un trésor pour mieux comprendre à la fois le monde de l'autisme, et celui de l'enfance. Très facile à lire, il est écrit dans un style particulièrement évocateur et profond.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2014
Un de mes élèves est dans le même cas que l'auteur et le livre a été présenté par celui-ci chez Ruquier. J'ai bondi sur l'occasion de mieux comprendre le gamin. Je me suis rendu compte que, comme l'auteur, il n'aime pas les réactions idiotes du genre "se bousculer dans les couloirs, crier pour rien, s'injurier pour impressionner les autres et se faire croire qu'on est fort". Il aime le respect, le calme, le droit à sa propre personnalité. Le passage du château-père provoquerait la même réaction car le côté rationnel est très présent. Un château est un château et un père est un père, non mais ! Je pourrais en parler durant des heures car je pense que ces enfants sont plus porches des gens qui se comportent en adultes que des gamineries de certains ados ou enfants dont ils n'ont rien à faire. Ce qui perturbe les autres élèves est le droit au jeu, à la rêverie qui sont très chouettes si on accepte que le jeu et la rêverie sont différents des rêves d'autres jeunes, un peu comme un appel "essaie d'entrer dans ma bulle... on va voir si tu en es capable, sinon, tu n'es pas très doué". La révolte contre l'injustice est bien là aussi. Tout cela est clairement expliqué dans le livre. Je l'ai recommandé à quelques collègues et avec quelques élèves qui trouvent que notre asticot est gentil, mal aimé par les grandes "gueules" et ne savent pas comment tendre la main ... Nous en avons parlé en classe et certains commencent à trouver le truc... Je trouve qu'on devrait lire ce bouquin dans beaucoup de classes et chez les adultes un peu "rigides" ou mal à l'aise car moi, le problème réside surtout dans le non respect de la personnalité auquel chacun a droit ! Bonne lecture à tous ! Pour mieux avancer tous ensemble ...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2013
objet litteraire plus qu'un livre sur un autiste aspeger
j'avais lu le petit prince cannibale : heureuse de savoir ce qu'il est devenu
Pour qu'un autiste s'ouvre il lui faut une passion. Le Théâtre, ici, les mots.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2013
Ecrit simplement, donc facile à lire, et qui traduit bien le ressenti de l'auteur. On comprend tout de suite le problème de ses enfants qui se morfondent dans notre société et notre système scolaire. A conseiller à tous les parents qui ont des doutes, les profs et instits qui ne savent pas toujours comment faire, mais aussi à tous ceux qui ne connaissent pas encore bien ce handicap particulier et surtout invisible...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y a de cela plusieurs années, j'ai lu et beaucoup apprécié le "Petit prince cannibale" de Françoise Lefèvre. Lorsque j'ai croisé ce livre écrit par ce petit prince, je n'ai pas hésité.Ce texte nous permet de comprendre ce qui se passe dans la tête d'un petit garçon atteint d'autisme. Et il se passe beaucoup de choses dans cette petite tête bien faite et si originale. Cela nous rappelle aussi que ces petits sont par certains côtés des enfants comme les autres: l'enfer quotidien du collège avec ces ados monstrueux mais socialement admis et qui, en tout inconscience du mal qu'ils ont pu faire, se réjouiront de leur jeunesse.
Quelques portraits d'instit (là j'en ai pris pour mon grade ;)) à qui j'espère ne pas ressembler.

J'ai adoré le portrait de la maman, de la grande et de la petite soeur et du petit cousin (le diplomate).
Et je suis ravie que ce jeune homme ait trouvé sa voie.

Touchant, instructif, utile.
Une belle rencontre.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2013
Vu dans une émission télé, l'auteur m'a plus. Ne me demandez pas pourquoi, cette façon simple de parler, cette façon élégante de s'exprimer et ce lundi, chez mon libraire, j'ai sauté dessus.

Quoi dire ? C'est un livre d'une grandeur absolue. Il n'est pas véritablement un livre sur l'autisme ni même une ballade "en autisme" c'est bien plus profond que ça. Alors qu'on aurait pu faire un réquisitoire contre les solutions affreuses d'accueil en France, ce livre est bien plus qu'un attristant constat. Il est rayonnant d'intelligence.
Aujourd'hui, alors que par centaines, les comportements harceleurs font irruption, c'est un hymne à la tolérance comme on aime. Quelque chose de beau, de joyeux, de triste, de grandiose. Merci beaucoup pour cette perle.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2013
Elève Hugo, je vous mets 5/5... Monsieur Horiot, cela vaut un 20/20 ! Enfin un livre qui vient du fond de l'être de celui que je compare à un enfant, un adulte, enfermé dans une cage de verre, que nous n'entendons pas et donc, que nous ne comprenons pas. Votre Maman avait écrit son ressenti de mère et vous, vous venez compléter ce qu'elle écrit dans son livre en nous livrant votre propre ressenti - celui d'un autiste - en nous ouvrant votre monde spécifique et intrigant pour nous, les gens "normaux". J'aurais sans doute été une maîtresse comme celles qui vous ont fait souffrir, je suis devenue peu à peu une éducatrice (pas spécialisée) cherchant dans l'amour à communiquer avec Sylvie, Mario, Christine et d'autres jeunes rencontrés dans mon exercice de catéchiste et qui m'ont apporté une immense joie parce que je pouvais communiquer avec eux.
Merci Hugo Horiot, vous nous ouvrez les yeux et vous nous faites le plus grand bien ! NMP
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre n'est pas d'une structure classique et pourtant il en dit long sur l'incommunicabilité. Hugo ne comprends rien à ce monde et ce monde ne comprend rien à lui. J'ai aimé les passages sur la colère contre Madame C et le fait de devoir attendre d'être adulte pour pouvoir l'exprimer. Car la colère est un sentiment interdit chez l'enfant qui a pourtant pour vocation de marquer des limites. Le récit de Hugo montre qu'elles ont été souvent dépassées par les adultes. Quant à la psychanalyse, qui poursuit ses ravages d'inefficacités dans de tels cas et dans bien d'autre Hugo a bien raison de remettre les choses en ligne. Pourvu qu'il soit entendu. A conseiller en tous cas
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Personne à part quelqu'un atteint du syndrôme d'Asperger ne peut décrire ce qui se passe dans la tête d'un "aspi". Hugo Horiot réussit ainsi la prouesse de revenir en enfance et de rendre compte avec une précision stupéfiante de ce qui constituait son monde intérieur. Son cheminement est un témoignage bouleversant qui aidera parents et enfants autistes à combattre le "monde des autres", en ne se faisant pas d'illusion mais en sachant qu'il est possible de s'adapter grâce à des qualités merveilleuses dont une intelligence particulière qu'il faut savoir dompter.
Certaines méthodes psychanalytiques devraient définitivement disparaitre et je souhaite que tous ceux qui liront ce livre militeront pour une meilleure prise en charge de l'autisme en France, une vraie intégration en milieu scolaire ordinaires des "aspis", pour que la société agisse en faveur de l'acceptation active de la différence.
Hugo Horiot est devenu ce qu'il est, une belle personne. Il n'a pas changé. Il a juste tué Julien.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,90 €
6,95 €