undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

14
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Il faut le savoir, l'univers de Léa Silhol est vraiment particulier ! Cette "tisseuse" a en effet une plume toute particulière qui semble diviser les lecteurs en deux camps : on adore ou on déteste ! De mon côté, j'ai adoré dès les premières lignes et mon amour pour ses textes ne s'est actuellement pas démenti. J'ai relu plusieurs fois ces histoires et je me laisse toujours envoûter, quand bien même je finisse par connaître le texte par cœur.

Ce roman est classé en fantastique, en fantasy, en conte. Mais attention, c'est une poésie plus qu'une épopée. En effet, vous ne retrouverez pas de quête, de compagnie ou de grand destin héroïque. L'auteur s'intéresse énormément au folklore des cours Seelies et Unseelies et par là même nous propose des personnages qui ne sont ni bons ni mauvais : ils sont complexes, mais fidèles à leur nature. Les Parques, par exemple, sont les oracles du destin, qu'elles peuvent influencer et sont aussi puissantes que cruelles ; elles influent sur les événements, toujours en accord avec leur nature, sans être dans une "simple" dualité bien/mal.

Dans ce premier tome, l'auteur nous présente l'univers de la Faërie, ses règles et ses personnages importants. Les trois Clartés et leurs Cours, leurs monarques, leurs liens, tout se dévoilent au rythme de l'intrigue et cela donne un monde complexe et enchanteur, vivant.
Les personnages principaux, Finstern et Angharad, vont incarner la romance de cette histoire. Mais paradoxalement, ils ne sont pas toujours plus important que le Fou ou la Cailleach (j'ai réussi à l'écrire du premier coup, je n'en reviens pas !) et laisseront facilement le devant de la scène à d'autres personnages ou événements.

Entre aventure, romance, passion, trahisons, élévations et chute, on se laisse emporter par cette symphonie. Bien sur, on peut parfois reprocher la lenteur de l'intrigue, ou même quelques répliques étranges; vers la fin on peut même se sentir un peu égaré alors que les différents fils de l'histoire semblent éloigner les uns des autres.
Pourtant, malgré ces quelques points faibles, c'est un roman à essayer. Qu'on y adhère ou pas, cela reste une expérience unique de lecture !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 avril 2010
...Et vous n'en ressortirez jamais!Happés avec extase et délice dans un océan de mots si amoureusement ciselés, si justement appropriés pour donner l'idée, l'émotion, la description adéquate, vous n'aurez qu'une envie: continuer, enchaîner, découvrir un peu plus l'univers et la plume de cette grande dame qui peut certes, paraître un peu lointaine, un peu distante, comme ses personnages, mais qui nous laisse sans voix, face à tant de maîtrise. J'irai à présent plus loin en disant que la principale chose qu'on peut regretter pour les personnages de Léa Silhol, c'est leur côté...inhumain, désincarné. Un côté minéral, granitique, taillé dans la pierre brute, qui parfois les fait sembler froids et sans chaleur..humaine justement. Mais après tout, ne sont-ils pas justement des êtres féériques, non humains par excellence?Pourtant, ils sont capables de déchaîner autour d'eux le Destin, et de grandes passions, de celles qui font naître de grandes choses, de celles seules qui font bouger les montagnes...Alors oui, je conseille 1000 fois aux amoureux de la langue et aux nostalgiques des soirées d'histoires contées au coin du feu de se procurer ce livre, notamment aussi pour sa très belle couverture.
En bref, pour ma part, Léa Silhol m'a éblouie, et je vous conseille vivement ses ouvrages, amis lecteurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 août 2006
Un conte musical .....

Ce livre est complètement des différents des classiques de la Fantasy et mérite vraiment le détour :

Je compare les cycles fleuves (chronique de Krondor, belgariade et mallorée, ...) a une bonne bière, on a bien soif, on les lit vite en lecture rapide, on va a l'esentiel, ca désaltère.

J'ai appréhendé la Sève et le Givre comme un petit digestif, je me lisais avec grand plaisir quelques pages le soir ... histoire d'apprécier toute la subtilité de l'écriture et de ne rien rater de l'univers enchanteur qui m'était présenté.

Si vous vous lancez dans ce livre n'essayer pas de le lire vite ... vous ne comprendrez pas tout, ca va vous énerver. Ici le scénario laisse place à une decouverte d'un monde original et fascinant, .... ca peut vous changer
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 janvier 2006
Mortels qui désirez expérimenter le pouvoir de fascination de Féerie, ce livre est pour vous! Loin des mignardises que l'on peut lire en ces temps sur le sujet, Léa Silhol est incomparable pour ce qui est de camper des immortels magnifiques tant par leur beauté que par leurs sentiments, et revisiter les terres de Féerie d'une plume neuve et envoûtante. Magie du style, puissance de l'imaginaire, profondeur de la réflexion et des sentiments, tout est réuni (jusqu'au livre en soi, superbement présenté par les éditions de l'Oxymore) pour faire de ce chef-d'oeuvre une lecture qui ne vous laissera pas... de glace!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mai 2007
"La Sève et le Givre" est un livre important dans le paysage de la fantasy française, et de la fantasy tout court. Foncièrement différent et étrangement familier à la fois, il nous relie avec grand respect aux folklores très anciens d'Ecosse (principalement), mais aussi d'Irlande, de Galles...

Avec un style magnifique, qui lentement se déplie au fil des saisons, celle que l'on surnomme à juste titre "La Tisseuse" brode un ouvrage superbe : fait de légendes somptueuses, de héros majestueux, et d'enjeux majeurs. Il impose ces deux composantes qui font cruellement défaut à la fantasy française : la poésie, et la sincérité.

Lent, mais indispensable, préembule à la fureur de "La Glace et la nuit", suite parue chez Les moutons électriques...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 septembre 2013
Je détenais cet ouvrage dans une autre édition, mais je me suis décidée à me procurer la version originale; je suis ravie de mon achat.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 octobre 2005
La sève et le givre est pour moi un livre complètement à part. Contrairement aux oeuvres de Fantaisy plus traditionnelles(que j'aime beaucoup par ailleurs)il ne s'agit pas de nous montrer un monde merveilleux à partir de l'histoire de personnages aux passions humaines. Au contraire ces êtres féeriques vivent les choses d'une manière toute différente et c'est la grande force de l'auteure de nous le faire ressentir. Nous évoluons dans un monde de grande beauté, peuplé par les êtres de féérie dont la beauté ne doit pas faire oublier le caractère eminemment dangereux pour tout mortel. Cela pousse à se demander si notre humanité ne vient pas justement en partie de notre mortalité...
Ceci dit je regrette aussi que parfois le style, qui est lui aussi étrange et à mes yeux adapté à l'oeuvre, soit inutilement travaillé, et cherche à rajouter encore et encore du mystère... Cela ne m'a toutefois pas gênée pour apprécier le livre !
Bonne lecture à vous !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mai 2007
Léa Silhol, tisseuse de merveilles littéraires, nous livre là un roman d'une beauté à couper le souffle, avec un style ciselé, une superbe vision du folklore féerique. Véritablement un indispensable, à lire absolument! Vous serez emportés....Et en plus, "l'objet" est aussi magnifique que son contenu!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 avril 2003
Quand vous entrez dans ce livre, vous pénétrez dans un autre monde, vous êtes directement en féerie, c'est beau, on rêve, mais.... et oui, il y a un mais, en effet, ce livre est superbe, mais en donnant trop d'importance aux lieux, on en oublie les personnages... résultat, au bout de 150 pages on est toujours pas attaché, les personnages semblent toujours très distants du lecteur, très froids, et on a pas forcément envie de continuer...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 mai 2004
Un texte très travaillé qui reprend les mythologies écossaises en les renouvelant. Il s'agit d'une histoire d'amour contrarié dont l'enjeu n'est (heureusement)pas seulement sentimental.On regrette que les cours (seelie et unseelie) ne soient pas plus développées et que le travail surle style se sente parfois. Le principal point positif réside dans l'originalité de ce texte qui relève incontestablement de la féerie et non de la fantasy au rabais déjà lue mille fois.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La sève et le givre
La sève et le givre de Léa Silhol (Poche - 27 avril 2006)
EUR 7,10

Contes de la tisseuse : Cinq Saisons et un Elément
Contes de la tisseuse : Cinq Saisons et un Elément de Léa Silhol (Broché - 15 avril 2015)
EUR 22,99