Commentaires en ligne 


20 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (5)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


44 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A lire malgré des défauts évidents
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le préambule de pasionaria du directeur de collection qui proclame de manière échevelée que ce morceau de psychosociologie va révolutionner la vision du lecteur, le pays, le monde, la galaxie et sa proche banlieue permet immédiatement de prendre une certaine distance par rapport au...
Publié le 15 mai 2008 par Fervalaka

versus
21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Surfait
Ce livre est, en substance, un essai utilisant des données de l'histoire et de la science pour montrer que la violence et la compétition font partie intégrante de l'homme, parce qu'elles font partie intégrante de la nature; que l'homme est manipulé par des bases comportementales que partagent tous les vivants, des insectes aux singes en...
Publié le 12 février 2011 par Cafard


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

44 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A lire malgré des défauts évidents, 15 mai 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le préambule de pasionaria du directeur de collection qui proclame de manière échevelée que ce morceau de psychosociologie va révolutionner la vision du lecteur, le pays, le monde, la galaxie et sa proche banlieue permet immédiatement de prendre une certaine distance par rapport au contenu.
Le principe de Lucifer part du postulat d''un instinct de survie et d''une volonté d''expansion des superorganismes, des entités identitaires existant sur plusieurs niveaux, transcendant celui des individus. Il explique également avec force exemples et analyses comment la violence est intrinsèquement liée à la nature de la société humaine puisque ces superorganismes doivent immanquablement entrer en compétition sur le mode darwinien.
Mais cela, on peut le lire sur le quatrième de couverture.

Pour aller vers une opinion personnelle, le problème du principe de Lucifer réside dans l''accumulation pléthorique de références auxquelles l'auteur tord parfois le bras pour leur faire dire ce qu'il attend d'elles... On finit par développer une certaine méfiance après quelques chapitres quand Bloom utilise une énième expérience menée sur des rats pour étayer sa théorie. Mais, étrangement, si les illustrations de ses démonstrations sont parfois bien peu convaincantes, le bon sens, la pertinence de ces réflexions font mouche. On aurait préféré que l''auteur élague un peu dans sa bibliographie d'une dizaine de pages pour se concentrer sur une construction plus analytique et mieux construite plutôt que sur un recours trop systématique à l''exemple.
Du coup, on comprend pourquoi le manuscrit s'est retrouvé dans une collection ésotérique de bazar avec, pour peu qu''on ait un minimum de sens critique, une crédibilité proche du zéro. Et c''est bien dommage, car si le Principe de Lucifer aurait gagné à se rapprocher plus de l''essai que de la compilation, il reste une lecture extrêmement intéressante et structurante et n''a rien à faire dans les rayonnages de « développement personnel » ou autres fadaises.

Si le lecteur fait un effort de réflexion autant que de lecture critique, il est indéniable que Bloom a mis le doigt sur quelque chose de captivant. Il ne crée pas ex nihilo les concepts qu''ils exposent, bien sûr, les structuralistes et les sociologues spécialisés dans l''étude des groupes ont déjà, apparemment, largement étudié la chose. Mais il dessine un portrait très réussi, et noir, de l''humanité.

Malheureusement, Bloom se perd dans la dernière ligne droite dans un chauvinisme, à la limite du cocardier, sans intérêt sur le mode de « les USA vs le monde ». On a du mal à comprendre comment quelqu''un qui a pu construire une théorie, sur l''axiome incontestable de la lutte pour la survie et la domination, dans un registre aussi global peut soudain se perdre dans une vision partiale et si subjective.

Quoi qu''il en soit, pour finir sur une note positive, le Principe de Lucifer est un ouvrage à lire, car il donne les clefs pour construire sa propre pensée et rester critique, mais surtout propose un raisonnement extrêmement sensé et horriblement rationnel sur la violence au sein de la société et entre les groupes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Surfait, 12 février 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
Ce livre est, en substance, un essai utilisant des données de l'histoire et de la science pour montrer que la violence et la compétition font partie intégrante de l'homme, parce qu'elles font partie intégrante de la nature; que l'homme est manipulé par des bases comportementales que partagent tous les vivants, des insectes aux singes en passant par les amibes et les poulets; qu'en lui ce conditionnement naturel, par la voie de la culture, prend la forme d'idéaux sociaux ou religieux appelés "mèmes", lesquels transforment les groupes et les sociétés humaines en "superorganismes" en lutte les uns avec les autres, où chaque individu est un élément remplaçable pour la survie du tout. Et que par conséquent, toutes les justifications qu'il donne à ses actes, même les plus nobles, ne sont qu'un déguisement derrière lequel se cache le profit et la survie, individuelle ou collective.

L'idée que l'homme est manipulé par son conditionnement n'est pas neuve, un paquet de philosophes, scientifiques, sages et autres penseurs l'ont exprimée auparavant. L'originalité qui pourrait résider dans ce bouquin se trouve dans la franchise sans détour de l'auteur pour dire que le mal fait partie de la vie et n'est pas une aberration exogène, et l'insistance qu'il met sur les comportements de groupe régis par des idées autonomes tentant de survivre à travers les hommes (les "mèmes", encore que le concept ne soit pas de lui). Si l'intention de base est louable et assez pertinente, son traitement manque malheureusement de subtilité et de profondeur.

D'abord, l'auteur n'a qu'une seule technique de dissertation: il expose une idée et l'illustre par 10 exemples tirés de l'histoire ou des sciences comportementales. Cette systématique vaut pour la quasi totalité du bouquin: la structure n'offre aucune surprise, le rythme est monotone à l'excès, et passé l'engouement des premières pages, la lecture devient lassante.
Ensuite, à part quelques remarques en début et en fin d'ouvrage, il n'y a pas de réelle réflexion de fond sur les implications existentielles de sa théorie. Avec un pareil titre et le coup des "idées collectives manipulant les foules", j'avais espéré quelque chose d'un peu plus creusé, même sans aller jusqu'à la métaphysique ou l'ésotérisme. Mais là, rien. À trop traiter des phénomènes de groupe, l'auteur néglige la dimension du vécu individuel, et cela rend l'étude finalement très superficielle.
Enfin, la procédure démonstrative apparaît un peu faible. Au bout d'un moment on se demande si les exemples choisis pour illustrer une idée prouvent réellement quoi que ce soit. Ils sont surtout bien sélectionnés. D'autres données et d'autres faits d'histoire pourraient aussi bien prouver des théories contraires. Ce qui fait qu'au bout d'un moment, même en étant plutôt du parti de l'auteur (comme c'est mon cas), la conviction joue relâche.

Pour conclure, ce livre n'est pas à proprement parler mauvais ni même inutile, mais l'un dans l'autre j'ai trouvé exagéré le foin qui semble être fait autour - ainsi que la préface où l'auteur est mis à la suite de Copernic, Darwin et Freud, tellement ses vues sont censées révolutionner la pensée courante. Abusé.

En bref, à lire sans urgence, à titre informatif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


65 internautes sur 80 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déviation, 19 mars 2004
Par Un client
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
Ce livre n'est pas une révolution. Il est simplement un grand assemblage de tout un tas de choses plus ou moins disparate (d'une grande culture) et s'appuye essentiellement sur les travaux éminents de Dawkins. Mais il est aux théories d'origines (lire le gène égoiste), ce que le nazisme est au darwinisme : une déviance malsaine et fausse. Il étend frauduleusement la théorie de la sélection (qui favorise l'individu le plus apte/adapté), ainsi que la théorie néo-darvinisme (qui favorise la parentèle) à une notion plus vague de "superorganisme" (qui favoriserait le groupe identitaire). Théorie qui tombe à pic à l'heure où nous sommes "tous américains" ou "tous madrilènes", et qui nous opposerait "naturellement" à ceux qui ne le sont pas. La présentation "sauvage" des faits permettant de réintroduire la notion de Bien et de Mal dans un domaine où cette notion n'existe pas. A charge au lecteur d'aboutir à des conclusions erronées car orientées.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 IMPORTANT:, 16 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
Cet essai tente tant bien que mal de creuser une question FONDAMENTALE:EXPLIQUER LA VIOLENCE NATURELLE,vu non pas comme exception mais comme regle,comme FORCE DE L'HISTOIRE.L'auteur est athé donc n'y chercher pas une ode ou un requisitoire contre Lucifer,qui n'est que le symbole du "Mal dans la Nature" necessaire a la Vie.C'est bien du journalisme scientifique aux sources pluridisciplinaire(seule condition du "génie"?) qu'utilise l'auteur en citant de nombreuse sources et expériences scientifiques permettant CES PASSERELLES METAPHORIQUES ENTRE LE MONDE ANIMAL ET L'HUMAIN ce qui permet d'en extraire des LOIS NATURELLES,criticable car surprenante ou meme evidente(?!),toujours NECESSAIRE A PRENDRE EN COMPTE.
Bemol:une vision americano-centrée notamment sur la notion de "Terrorisme",des généralisations et comparaisons rapides et faciles.
TABLE DES MATIERES:
INTRO/1° QUI EST LUCIFER /2°L'ENIGME CLINT EASTWOOD/3°LE TOUT EST PLUS GRAND QUE LA SOMME DES ELEMENTS QUI LE COMPOSENT/4°LA REVOLUTION CULTURELLE CHINOISE.
I: DU SANG AU PARADIS/ 5°MERE NATURE,CETTE CHIENNE SANGLANTE/6°LES FEMMES NE SONT PAS LES CREATURES PACIFIQUES QUE VOUS IMAGINEZ/7°UN COMBAT POUR LE PRIVILEGE DE PROCREER/8°L'AVIDITE DES GENES/9°LA THEORIE DE LA SELECTION INDIVIDUELLES ET SES FAILLES/10°SUPERORGANISME/11°L'ISOLEMENT:L'ULTIME POISON/12°MEME LES HEROS SONT INQUIETS/13°AIMER L'ENFANT QUI EST EN NOUS NE SUFFIT PAS.
II: LE DIEU DES UNS EST LE DIABLE DES AUTRES/ 14°NOUS CONTRE EUX/15°DE L'INTERET D'AVOIR UN ENNEMI/16°L'ASTUCE PERCEPTUELLE QUI FABRIQUE LES DEMONS/17°COMMENT LA HAINE CONSTRUIT LES MURS DE LA SOCIETE.
III: L'HOMME INVENTEUR DU MONDE INVISIBLE /18°DES GENES AU MEMES/19°L'ASCENTION DES MEMES/20°COMMENT DES FAUSSES IDEES PEUVENT ETRE VRAIES/21°LE VILLAGE DES SORCIERES ET L'ENIGME DU CONTROLE/22°LE SORCIER,GUERISSEUR MODERNE/23°LE CONTROLE ET LE BESOIN DE PRIER/24°LE POUVOIR ET LE MONDE INVISIBLE/25°EINSTEIN ET LES ESQUIMAUX.
IV: LES MYSTERES DE LA MACHINE D'APPRENTISSAGE EVOLUTIONNISTE /26°L'EXPLICATION CONNEXIONNISTE DES REVES DE L'ESPRIT COLLECTIF/27°LA SOCIETE COMME RESEAU NEURONAL/28°LE CARACTERE REMPLACABLE DES MALES/29°DE L'UTILISATION DE L'HOMME COMME UN DE PAR LA SOCIETE/30°LE LANCER EST IL UN SAVOIR FAIRE ACQUIS GENETIQUEMENT/31°CROMWELL:LES INSTINCTS DU RONGEUR SONT DEGUISE.
V: L'IDEOLOGIE EST DU VOL /32°LE MONDE INVISIBLE EN TANT QU'ARME/33°LA VRAIE ROUTE DE L'UTOPIE/34°POURQUOI LES HOMMES EMBRASSENT ILS DES IDEES/35°INDIGNATION MORALE VEUT DIRE "DESIR DE BIENS FONCIERS"/36°LES CHIITES/37°LA POESIE ET LE DESIR DE POUVOIR/38°LORSQUE LES MEMES ENTRENT EN CONFLIT:L'ORDRE DE PRESEANCE/39°LES POULETS HAUTS PLACES SE FONT DES AMIS/40°LES VISIONS DU MONDE EN TANT QUE FER A SOUDER.
VI: QUI SONT LES PROCHAINS BARBARES /41°LE PRINCIPE BARBARE/42°EXISTE T IL DES CULTURES TUEUSES?/43°LA VIOLENCE EN AMERIQUE DU SUD ET EN AFRIQUE/44°L'IMPORTANCE DE L'ETREINTE/45°LE MYSTERE DE LA SUFFISANCE/46°MIEUX VAUT ETRE PAUVRE ET AVOIR DU PRESTIGE QU'ETRE RICHE/47°POURQUOI LA PROSPERITE N'ENTRAINERA PAS LA PAIX/48°LA SIGNIFICATION SECRETE DE "LIBERTE","PAIX" ET "JUSTICE".
VII: L'ASCENTION ET LA CHUTE DE L'EMPIRE AMERICAIN /49°LE DECLIN VICTORIEN ET LA CHUTE DE L'AMERIQUE/50°LES BOUCS EMISSAIRES ET L'HYSTERIE SEXUELLE/51°LES RATS DE LABORATOIRE ET LA CRISE PETROLIERE/52°POURQUOI LES NATIONS FONT ELLES SEMBLANT D'ETRE AVEUGLES/53°COMMENT L'ORDRE DE PRESEANCE REFACONNE L'ESPRIT/54°LA FERMETURE PERCEPTUELLE ET L'AVENIR DE L'AMERIQUE/55°LE MYTHE DU STRESS/56°L'HEURE DU TENNIS ET L'HORLOGE MENTALE.
VIII: LE PARADOXE LUCIFERIEN /57:LE PRICIPE DE LUCIFER/58°EPILOGUE
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Trop frileux à oser PLAGIER... toutes les vérités !, 14 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
Je vous l'accorde, deux étoiles c'est un peu dur, il en mérite largement trois... pour son talent de documentaliste ! Pourquoi deux seulement, car son livre n'est en réalité qu'un plagiat. Un plagiat qu'il dénonce lui-même lorsqu'il décrit les êtres humains atteints par la théorie des mèmes. Il y a bcp de choses véridiques, en effet, il cite souvent des études de psychologues fort intéressantes et qu'il a remarquablement bien rassemblées. Mais là est son seul talent d'écrivain, un travail minutieux de découpage d'idées dans divers livres pour les rassembler à sa manière dans son propre livre !
Ce qui m'a en revanche fortement déplu, ce sont les citations d'écrits de l'ancien testament pour les exposer comme exemple d'un fait réel. Comme si ce qui été écrit dans l'ancien testament s'était réellement déroulé. Mais alors dans ce cas, il pourrait également citer tous les miracles que l'on trouve dans tous les autres livres "saints" des nombreuses autres religions existantes et les exposer comme vraies. Soyons sérieux, lorsqu'on se permet de critiquer les autres religions de la sorte (à juste raison) il faut également faire preuve d'autocritique ou alors peut être est-il atteint par une frustration qui le rend haineux envers certains personnages "saints".

Bref, ce livre est très intéressant, excepté lorsqu'il commence à partir dans des raisonnements sophistiques que seuls des personnes de religion juive peuvent approuver.

A ce propos, les études archéologiques n'ont toujours rien donné en Israël pour démontrer la migration du peuple de Moïse. A vrai dire, c'est assez normal car à l'époque "la terre d'Israël" était sous le joug de l'Egypte donc cette possibilité de migration d'un certain nombre de personne d'un territoire Egyptien à... un autre territoire Egyptien est totalement improbable. En revanche, cette théorie a pu naître bien après le règne des pharaons et ainsi éclore dans l'esprit d'un ambitieux pour donner naissance à une légende parmi tant d'autres !

Un conseil aux lecteurs : lorsque vous lisez un livre, renseignez-vous sur les origines de celui qui l'a écrit, et le plus important, ne croyez une source uniquement lorsque vous avez le recul nécessaire pour en confirmer ses exemples.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Le livre qui justifie toutes les atrocités..., 19 septembre 2011
Par 
M. Fauvel (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
La lecture de ce livre dérange, c'est vrai, il faut prendre du recul avec ces idées américano-centrées...
OK, la nature est mauvaise, mais tout est écrit pour justifier que le 11 septembre méritait bien la riposte qui a été faite.
Je ressors un peu dégoûté par le manque d'optimisme de cet auteur, mais comme le point de vue sur l'évolution au niveau des superorganismes est intéressant, je met quand même deux étoiles!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 résumé de la nature humaine, 12 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
Rien de nouveau, mais un très bon rappel sur la partie de l'humanité qui n'a pas évoluée et son fonctionnement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 plagiat ou non, ce bouquin est une vrais mine........, 5 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
Le seul bouquin a ma connaissance qui ai réussis le tour de force de concilier la science, l'histoire de l'humanité, la philosophie,le mysticisme, tout en mettant a bas toutes les religions et tout les endoctrinements politique ou sectaire.
Howard bloom est un génie et relègue les manuscrits ? Que dis-je ! Les torchons de B.H.L. et consorts a l'endroits qu'ils n'aurais jamais dus quitter...... les latrines publique.
A ranger et a garder précieusement prés de sois lors-ce que l'on as des doutes sur la nature humaine.
Ce premier volet et le second '' le cerveau global '' est une oeuvre immense.......
Les journalistes du monde entier ont encensé ses deux bouquins dans leurs presses et pour finir ils sont presque introuvables !
Si vous voulez connaître les secrets de la nature humaine, de son âme..... ou tout simplement essayer de comprendre le monde qui vous entoure.... ce sont ses deux bouquins là qu'il faut vous procurer, tout a coté de certaines oeuvres de Michel onfray.
Comment es-tu tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore ? Comment es-tu renversé par terre, toi, le destructeur des nations ?
Toi qui disais en ton coeur : Je monterai dans les cieux, au-dessus des étoiles de Dieu, j'élèverai mon trône, je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, dans les profondeurs du septentrion, je monterai sur les sommets des nues, je serai semblable au Très-Haut ! .....
Et te voilà descendu au schéol, dans les profondeurs de l'abîme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A la fois incroyable et tellement évident ..., 19 août 2003
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
La violence est au centre de la nature, et le principe même de son développement.
Un livre incroyable, qui démontre tous les mécanismes de la nature (animale, humaine, et des groupes sociaux): les stratégies de développement, expansion, domination, pouvoir, reproduction. Tout est expliqué, démontré, avec force d'exemples issus de l'anthropologie, la biologie, l'histoire de l'Antiquité et des religions, ...
Même si la lecture n'est pas toujours évidente, le principe est fluide et compréhensible. Je regrette seulement (mais la nature serait ainsi ...?)l'absence de perspectives plus optimiste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Lucifer, porte-lumière tombé dans l'ombre, 24 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Principe de Lucifer (Broché)
"Lucifer (du latin lux, lucis, lumière et ferre porter). Nom sous lequel le démon est souvent désigné. Durant les premiers siècles de l'Eglise, le nom de Lucifer a été appliqué au Christ, véritable « porte-lumière » . C'est au haut Moyen Age que Lucifer est devenu le nom de Satan par suite de l'application au prince des démons du passage d'Isaïe sur la chute aux enfers du roi de Babylone : « Comment es-tu tombé du ciel Lucifer (astre brillant), fils de l`aurore ? »"
Définition tirée du Larousse en dix volumes.

Tout n'est pas perdu donc ! Avec un peu de chance, Lucifer retrouvera un jour ses origines Christiques. En attendant, Howard Bloom voit très clairement dans les comportements humains une empreinte satanique.

Le Principe de Lucifer nous amène à réfléchir sur la survie de l'espèce humaine si sa soif de violence ne diminue pas. Il étaye son essai d'exemples scientifiques et historiques.

Depuis 1997, date de sa parution, rien n'a changé. L'imagination de l'Homme est toujours sans limites quand il s'agit de lutter non pour sa survie mais pour sa domination.

Ne vous laissez pas rebuter ni par le sujet ni par l'épaisseur du livre. Grand public, il se lit de bout en bout sans difficulté.

Plaute au IIIème siècle av. J.-C. écrivait déjà cette phrase devenue célèbre "Le loup est un loup pour l'homme". Howard Bloom nous prouve avec talent combien il avait raison.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Principe de Lucifer
Le Principe de Lucifer de Howard Bloom (Broché - 18 octobre 1997)
EUR 24,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit