undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles30
3,8 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:24,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-6 sur 6 commentaires(4 étoiles). Afficher tous les commentaires
le 15 mai 2008
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le préambule de pasionaria du directeur de collection qui proclame de manière échevelée que ce morceau de psychosociologie va révolutionner la vision du lecteur, le pays, le monde, la galaxie et sa proche banlieue permet immédiatement de prendre une certaine distance par rapport au contenu.
Le principe de Lucifer part du postulat d''un instinct de survie et d''une volonté d''expansion des superorganismes, des entités identitaires existant sur plusieurs niveaux, transcendant celui des individus. Il explique également avec force exemples et analyses comment la violence est intrinsèquement liée à la nature de la société humaine puisque ces superorganismes doivent immanquablement entrer en compétition sur le mode darwinien.
Mais cela, on peut le lire sur le quatrième de couverture.

Pour aller vers une opinion personnelle, le problème du principe de Lucifer réside dans l''accumulation pléthorique de références auxquelles l'auteur tord parfois le bras pour leur faire dire ce qu'il attend d'elles... On finit par développer une certaine méfiance après quelques chapitres quand Bloom utilise une énième expérience menée sur des rats pour étayer sa théorie. Mais, étrangement, si les illustrations de ses démonstrations sont parfois bien peu convaincantes, le bon sens, la pertinence de ces réflexions font mouche. On aurait préféré que l''auteur élague un peu dans sa bibliographie d'une dizaine de pages pour se concentrer sur une construction plus analytique et mieux construite plutôt que sur un recours trop systématique à l''exemple.
Du coup, on comprend pourquoi le manuscrit s'est retrouvé dans une collection ésotérique de bazar avec, pour peu qu''on ait un minimum de sens critique, une crédibilité proche du zéro. Et c''est bien dommage, car si le Principe de Lucifer aurait gagné à se rapprocher plus de l''essai que de la compilation, il reste une lecture extrêmement intéressante et structurante et n''a rien à faire dans les rayonnages de « développement personnel » ou autres fadaises.

Si le lecteur fait un effort de réflexion autant que de lecture critique, il est indéniable que Bloom a mis le doigt sur quelque chose de captivant. Il ne crée pas ex nihilo les concepts qu''ils exposent, bien sûr, les structuralistes et les sociologues spécialisés dans l''étude des groupes ont déjà, apparemment, largement étudié la chose. Mais il dessine un portrait très réussi, et noir, de l''humanité.

Malheureusement, Bloom se perd dans la dernière ligne droite dans un chauvinisme, à la limite du cocardier, sans intérêt sur le mode de « les USA vs le monde ». On a du mal à comprendre comment quelqu''un qui a pu construire une théorie, sur l''axiome incontestable de la lutte pour la survie et la domination, dans un registre aussi global peut soudain se perdre dans une vision partiale et si subjective.

Quoi qu''il en soit, pour finir sur une note positive, le Principe de Lucifer est un ouvrage à lire, car il donne les clefs pour construire sa propre pensée et rester critique, mais surtout propose un raisonnement extrêmement sensé et horriblement rationnel sur la violence au sein de la société et entre les groupes.
22 commentaires|64 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
Cet essai tente tant bien que mal de creuser une question FONDAMENTALE:EXPLIQUER LA VIOLENCE NATURELLE,vu non pas comme exception mais comme regle,comme FORCE DE L'HISTOIRE.L'auteur est athé donc n'y chercher pas une ode ou un requisitoire contre Lucifer,qui n'est que le symbole du "Mal dans la Nature" necessaire a la Vie.C'est bien du journalisme scientifique aux sources pluridisciplinaire(seule condition du "génie"?) qu'utilise l'auteur en citant de nombreuse sources et expériences scientifiques permettant CES PASSERELLES METAPHORIQUES ENTRE LE MONDE ANIMAL ET L'HUMAIN ce qui permet d'en extraire des LOIS NATURELLES,criticable car surprenante ou meme evidente(?!),toujours NECESSAIRE A PRENDRE EN COMPTE.
Bemol:une vision americano-centrée notamment sur la notion de "Terrorisme",des généralisations et comparaisons rapides et faciles.
TABLE DES MATIERES:
INTRO/1° QUI EST LUCIFER /2°L'ENIGME CLINT EASTWOOD/3°LE TOUT EST PLUS GRAND QUE LA SOMME DES ELEMENTS QUI LE COMPOSENT/4°LA REVOLUTION CULTURELLE CHINOISE.
I: DU SANG AU PARADIS/ 5°MERE NATURE,CETTE CHIENNE SANGLANTE/6°LES FEMMES NE SONT PAS LES CREATURES PACIFIQUES QUE VOUS IMAGINEZ/7°UN COMBAT POUR LE PRIVILEGE DE PROCREER/8°L'AVIDITE DES GENES/9°LA THEORIE DE LA SELECTION INDIVIDUELLES ET SES FAILLES/10°SUPERORGANISME/11°L'ISOLEMENT:L'ULTIME POISON/12°MEME LES HEROS SONT INQUIETS/13°AIMER L'ENFANT QUI EST EN NOUS NE SUFFIT PAS.
II: LE DIEU DES UNS EST LE DIABLE DES AUTRES/ 14°NOUS CONTRE EUX/15°DE L'INTERET D'AVOIR UN ENNEMI/16°L'ASTUCE PERCEPTUELLE QUI FABRIQUE LES DEMONS/17°COMMENT LA HAINE CONSTRUIT LES MURS DE LA SOCIETE.
III: L'HOMME INVENTEUR DU MONDE INVISIBLE /18°DES GENES AU MEMES/19°L'ASCENTION DES MEMES/20°COMMENT DES FAUSSES IDEES PEUVENT ETRE VRAIES/21°LE VILLAGE DES SORCIERES ET L'ENIGME DU CONTROLE/22°LE SORCIER,GUERISSEUR MODERNE/23°LE CONTROLE ET LE BESOIN DE PRIER/24°LE POUVOIR ET LE MONDE INVISIBLE/25°EINSTEIN ET LES ESQUIMAUX.
IV: LES MYSTERES DE LA MACHINE D'APPRENTISSAGE EVOLUTIONNISTE /26°L'EXPLICATION CONNEXIONNISTE DES REVES DE L'ESPRIT COLLECTIF/27°LA SOCIETE COMME RESEAU NEURONAL/28°LE CARACTERE REMPLACABLE DES MALES/29°DE L'UTILISATION DE L'HOMME COMME UN DE PAR LA SOCIETE/30°LE LANCER EST IL UN SAVOIR FAIRE ACQUIS GENETIQUEMENT/31°CROMWELL:LES INSTINCTS DU RONGEUR SONT DEGUISE.
V: L'IDEOLOGIE EST DU VOL /32°LE MONDE INVISIBLE EN TANT QU'ARME/33°LA VRAIE ROUTE DE L'UTOPIE/34°POURQUOI LES HOMMES EMBRASSENT ILS DES IDEES/35°INDIGNATION MORALE VEUT DIRE "DESIR DE BIENS FONCIERS"/36°LES CHIITES/37°LA POESIE ET LE DESIR DE POUVOIR/38°LORSQUE LES MEMES ENTRENT EN CONFLIT:L'ORDRE DE PRESEANCE/39°LES POULETS HAUTS PLACES SE FONT DES AMIS/40°LES VISIONS DU MONDE EN TANT QUE FER A SOUDER.
VI: QUI SONT LES PROCHAINS BARBARES /41°LE PRINCIPE BARBARE/42°EXISTE T IL DES CULTURES TUEUSES?/43°LA VIOLENCE EN AMERIQUE DU SUD ET EN AFRIQUE/44°L'IMPORTANCE DE L'ETREINTE/45°LE MYSTERE DE LA SUFFISANCE/46°MIEUX VAUT ETRE PAUVRE ET AVOIR DU PRESTIGE QU'ETRE RICHE/47°POURQUOI LA PROSPERITE N'ENTRAINERA PAS LA PAIX/48°LA SIGNIFICATION SECRETE DE "LIBERTE","PAIX" ET "JUSTICE".
VII: L'ASCENTION ET LA CHUTE DE L'EMPIRE AMERICAIN /49°LE DECLIN VICTORIEN ET LA CHUTE DE L'AMERIQUE/50°LES BOUCS EMISSAIRES ET L'HYSTERIE SEXUELLE/51°LES RATS DE LABORATOIRE ET LA CRISE PETROLIERE/52°POURQUOI LES NATIONS FONT ELLES SEMBLANT D'ETRE AVEUGLES/53°COMMENT L'ORDRE DE PRESEANCE REFACONNE L'ESPRIT/54°LA FERMETURE PERCEPTUELLE ET L'AVENIR DE L'AMERIQUE/55°LE MYTHE DU STRESS/56°L'HEURE DU TENNIS ET L'HORLOGE MENTALE.
VIII: LE PARADOXE LUCIFERIEN /57:LE PRICIPE DE LUCIFER/58°EPILOGUE
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
Je le recommande vivement. L'étude de l'influence de nos instincts les plus noirs sur de grands massacres historiques est remarquable et effrayante. Mais la Lumière a besoin de l'obscur pour pouvoir exister. C'est terrible mais l'être humain est ainsi conçu.
Quand on l'a commencé, on peut plus le lâcher. Pas très récent mais intemporel, malheureusement...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2015
Tout à fait bouleversant!!!
A lire et à conseiller à tous!!
Toutes les clés de compréhension de la violence qui entoure nos vies.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2015
bon livre effectivement, simple à lire et qui remet les choses en perspective par rapport à la vision purement darwininienne ou rousseauiste. Les références historiques et civilisationnelle sont intéressantes. En résumé : l'homme en tant que personne n'est ni bon ni mauvais... il est mu par le corps social auquel il appartient. Les 2 instints primaires d'un être humain sont bien de survivre et de faire survivre l'espère. MAIS 1) la survie de l'espère prime sur celle de l'individu et 2) le suicide peut s'expliquer par la perte d'utilité de l'individu dans le groupe social. En fait, l'homme n'est pas un individu (être indivisible) : telle une cellule dans un organisme, il tient son droit de vivre tant qu'il a son utilité.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2009
L'intérêt de ce livre est double. Tout d'abord, il met en évidence le paradoxe propre à l'humain, lequel est capable de faire le mal dès lors que certains paramètres de situation se trouvent réunis. En second lieu, il illustre les thèses exposées par des exemples simples, et, pour beaucoup, connus. Ce qui renforce la crédibilité. Et, ce qui fait que ce livre est étonnant, mais non surprenant.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)