undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 octobre 2014
J’avais déjà entendu Pierre Pevel parler de cette anthologie, j’aime beaucoup Jules Verne qui a bercé mon enfance, aussi, quand je suis tombée sur cet ouvrage dans une solderie de bouquins, je n’ai pas hésité.

Je commencerai d’abord par signaler que, pour bien apprécier la richesse des nouvelles, il est bon de commencer par une petite révision de la biographie et bibliographie du maître (ça permet de mieux rentrer dans la lecture et d’apprécier les clins d’œil).

Le recueil est assez riche, de l’uchronie à la SF, en passant par le fantastique et le steampunk ; de l’aventure au polar en passant par un registre plus sentimental, il y en a pour tous les goûts et tous les styles. C’est là un bel hommage à Jules Verne et une nouvelle preuve que l’auteur demeure intemporel.

Comme souvent dans les recueils, certaines nouvelles m’ont moins plu que d’autres. Par contre, j’ai vraiment adoré certaines :
— Cuit dur, Xavier Mauméjean : quand Jules Verne rencontre les États-Unis et le polar noir.
— Magicis in Mobile, Pierre Pevel : nous retrouvons Griffont, héros des enchantements d’Ambremer, qui fait face à un bien épineux problème : le Nautilus s’est matérialisé en plein milieu de la Seine.
— On a volé le pôle magnétique, Hervé Jubert : une aventure délirante et enlevée, servie par une écriture pleine d’humour.
— Non Absinthe, Hugo Bellagamba : une très belle nouvelle sur le thème du souvenir et de la perte d’un être cher.
— Le gouffre aux chimères, Serge Lehmann : quand Jules Verne rencontre la physique quantique.
— The incredible dream machine, Jacques Barberi : Quand Jules Verne se perd dans le monde des rêves. La vie de cette nouvelle est vraiment très belle et conclut admirablement ce recueil.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2013
j'ai bien reçu votre commande qui m'est parvenue en très bon état me réjouis de le lire en tant que fan de jules verne
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus