undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,2 sur 5 étoiles5
3,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Broché|Modifier
Prix:21,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-3 sur 3 commentaires(4 étoiles). Afficher tous les commentaires
Au-delà des Doors, de Deep Purple, de Radiohead ou des Red Hot Chili Peppers, il existe un monde inexploré qui en vaut au moins tout autant la peine.

Oh oui des encyclopédies, des X meilleurs albums des X dernières années, il en existe et à la pelle, que ce soit Philippe Manaeuvre, Gilles Verlant ou Georgette ma boulangère, rares sont ceux qui ne se sont pas essayés à l'exercice pour finalement arriver bien souvent à la même conclusion : oui les Beatles, les Stones, Led Zeppelin ou Michael Jackson, de même que Stewie Wonder, U2 ou Jeff Buckley ont pondu des albums sacrément bons qui resteront et qui, d'une certaine manière, auront su raconter une époque sans que l'histoire ne prenne une ride bien des années plus tard.

Alors pourquoi investir ses rares deniers dans cet ouvrage de Philippe Robert, qui reprend ce concept de classement des classiques (cette fois ci ils sont 140) ? tout simplement parce que, comme son titre l'indique, il s'agit d'un itinéraire bis, qui sort donc des mêmes éternels sentier battus pas les plus grandes plumes du rock. Jugez en plutôt : vous auriez mis Egg dans vos 140 disques à emporter sur une île déserte vous ? et pourtant...On pourrait se poser la même question Henry Cow (le frère de Harry ?), The Shaggs, Saggitarius ou encore Joanna Newsom. Volonté de l'auteur d'affirmer sa différence et de se la jouer fin connaisseur face à la horde de gueux ignorants ? certainement pas car on trouve aussi dans l'ouvrage des artistes bénéficiant d'une notoriété quelque peu plus conséquente : Spirit, un certain P McCartney et sa femme, Animal Collective ou Creedence Clearwater Revival. Non, tout simplement la volonté de démontrer que tout le monde n'est pas obligé d'aimer les mêmes choses sans que ces dernières ne soient forcément infréquentables.

Plus qu'une alternative aux listes plus mainstreams citées ci-dessus, l'ouvrage de Philippe Robert en est le parfait complément, ressuscitant les oubliés, rendant justice aux obscurs et incitant à une passionnante découverte de ceux qui ont donné leur vie pour leur passion loin des médias et des modes.

Un bien bel hommage que leur rend au travers de quelques lignes de chroniques enlevées, suscitant la curiosité et l'envie de découvrir, le journaliste des Inrockuptibles. Chapeau l'auteur !
55 commentaires|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2010
Un Itinéraire bis est une alternative intéressante et pertinente aux nombreuses anthologies qui nous promettent un parcours balisé dans le monde des classiques.

La plume est plutôt bonne, les choix très courageux et l'ensemble est clairement incitatif à découvrir tout un tas de groupes inconnus jusqu'ici au bataillon: c'est précisément ce que l'on attends d'un tel ouvrage. Ce livre a aussi le mérite de mettre en lumière tout un tas de groupes décidément trop méconnus (Nick Drake, Zombies, Big Star, Caravan, Spirit...), c'est toujours bon de rappeler qu'odessey ou fives leaves left sont des disques géniaux qui auraient mérité bien mieux.

Maintenant ce livre n'est pas non plus la "panacée" c'est une œuvre trop personnelle je pense pour y prétendre. Le choix dans l'ensemble manque d'une réelle ligne directrice, "bis" étant un peu trop fourre-tout à mon goût: le rapport entre une explosion de pop sucrée façon Zombies et un disque hyper ardu de math-post-jazz-rock? Le deuxième soucis c'est justement la conception très cérébrale du rock et de la pop de l'auteur même si une partie non négligeable des 140 disques ne versent pas dans ce registre (pas mal de singer songwritter, de country rock, de pop pure jus etc.). Enfin je trouve l'usage du temps imparfait un peu étrange, chez moi ça provoque une sorte de distanciation avec ce qui est écrit et ça m'empêche de rentrer parfois à 100% dedans et partager l'enthousiasme de l'auteur, à cela il faut ajouter des tournures et des métaphores parfois assez alambiqués.

Comme ça j'ai l'air d'être critique, c'est parce que je suis exigent car ce livre l'est et est vraiment bien et tout à fait recommandable pour ceux qui cherchent de nouvelles pistes, à s'aérer la tête à sortir des sentiers battues tout en ayant un bon guide qui connait bien la montagne!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai eu la chance d'assister à une conférence entrecoupé d'extrait musicaux de Philippe Robert, j'ai découvert un véritable"érudit rock", en dehors de la hype et des impératifs commerciaux bien qu'il ait choisi ici uniquement des albums qu'il est encore possible de se procurer notamment sur le net.Il nous fait donc découvrir des artistes rock/pop/folk aux destins plus ou moins tragiques, souvent oubliés dans les poubelles de l'histoire et quasi-inconnus du grand public comme les Shaggs, Dashiell Hédayat ou Karen Dalton, influence assumée de Devendra Banhart et Cocorosie.Il a plutôt bon goût puisqu'il a inclus dans cette liste "Colossal Youth"le premier album des délicieux Young Marble Giants qui reste un de mes albums favoris.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)