undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles23
4,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:10,14 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 décembre 2010
Ce livre correspond à ce que je voulais et bretonne ou plutôt léonarde moi-même j'ai appris des choses!
A déguster avec un café, une crêpe,du beurre et un couteau pour manger avec!
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2011
Hervé Lossec nous livre ici non pas que des expressions traduites du breton et utilisées couramment en français, mais aussi l'histoire d'une langue. Cette langue apprise par mes parents avant le français a bercé mon enfance et ma jeunesse. De la même génération de l'auteur, ils parlaient breton devant nous pour s'entretenir de sujets d'adultes. Mais le cerveau à force d'être chatouillé par ces sonorités, les a comprises. Et, au bout de quelques sannées, nous étions capables de comprendre une conversation. Les carottes étaient cuites pour mes parents...
Quand nous nous disputions avec me saeurs, on nous disait d'arrêter de faire du reuz, qu'on était des tagnous ou des torr-penn. A l'école, on se moquait entre nous en faisant biz' à la carrotte. On faisait attention de tomber (et je le fais toujours..), on n'était jamais fâché avec son voisin ou rarement...
Sens être une bretonnante, j'emploie des bretonnismes couramment : prendre les ribines, hopopop. Et je crois que mon mari continuera toujours d'aller faire de l'essence. Que voulez-vous, on a ça dans nos gènes...
La preuve, cours d'anglais entre les fififilles. "Comment tu traduis maman est fatiguée ? Tu dois le savoir, elle le dit souvent. Ah oui, et ne me réponds pas : Mum is skuizh ! "
Sans honte mais avec fierté, je continuerai à utiliser des bretonnismes. Une façon pour moi de rendre aussi hommage et justice à mon père : pour chaque coup de règle reçu sur les doigts quand il parlait breton à l'école...
Un livre drôle et très instructif !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2011
Ne cherchez pas le mot "Bretonnisme" dans le dictionnaire, ça n'existe pas. Comme l'explique Hervé Lossec, il existe le "gallicisme, anglicisme, latinisme mais point de bretonnismes !" .

Alors bon comment ça, on ne parle pas bien la France en Bretagne? Et bien en effet, en lisant ce petit livre, je me suis rendue compte que le breton influençait fortement notre façon de parler et je ne m'étais jamais rendu compte que mon français comportant des erreurs grammaticales introduites par le breton. J'ai été ébahi d'apprendre à quel point je parlais mal le français ;).
Le livre regroupe également toute une série d'expressions, mots d'origine bretonne que l'on utilise dans la vie de tous les jours. Nous savions que le français avait emprunté des mots à l'anglais, à l'espagnol, à l'arabe mais vous découvrirez qu'en plus de volez nos recettes (pirates), les français nous volent également nos mots .
J'étais évidemment consciente d'utiliser du breton dans mon langage courant, par exemple les patates crignes ou Krichen pour Mr maja, grignouse, strouilhon, pegement.
Il y a d'autres mots que j'estimais français comme la cuche mais qui sont en fait d'origine bretonne. Et des tournures bretonnes en utilisant des mots français. Combien de fois je n'ai pas dit : "J'ai envoyé ça avec moi" au lieu de dire "j'ai amené ça avec moi". Je dis également souvent à ma fille, tu veux une paille pour boire avec? ou encore "j'ai mes parents à manger ce midi" et ainsi de suite.
Tant d'exemples dans ce petit livre fascinant et même des exercices pour apprendre à parler bien la France ;). Il est si passionnant qu'on ne s'étonne qu'il ait eu un si grand succès.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Franchement, je suis toujours étonnée par ces petits livres que l'on commande, non sans une certaine méfiance quant au contenu, et qui se révèlent être plus complets qu'un grand format! Déjà pour ceux qui s'interrogeraient, parce que ce n'est pas mentionné, le livre fait 101 pages. Du coup, je me disais, un petit format avec 100 pages, c'est risqué... et bien non! le livre est génial!

Déjà parce que c'est écrit pas un bretonnant qui a vraiment réalisé un travail de fourmi. Le livre ne se contente pas seulement de balancer des bretonnismes par ci par là mais de tout remettre dans son contexte avec exemples à la clé. Il n'hésite pas non plus à nous faire une introduction intéressante sur ce qu'à souffert la langue bretonne et j'ai adoré le mot de la fin!

Ma petite étoile en moins? c'est que si vous n'êtes pas léonard ou du moins de basse Bretagne, vous risquez très vite de lâcher le bouquin. Par exemple, ayant grandi dans le Morbihan, je n'ai jamais entendu une seule des expressions du livre. Y'a bien quelques facettes de la langue qui ressortait mais rien d'extraordinaire.

Par contre c'est un excellent bouquin pour ceux qui apprennent le breton et qui doivent se contenter d'apprendre des expressions par coeur sans savoir pourquoi, ici au moins ils ont une réponse!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2011
J'ai offert ce livre à une amie bretonne (finistérienne exactement) qui se sentait souvent seule à cause de ses expressions... biens à elle ! Elle a adoré, apparemment le livre recouvre vraiment toutes ces expressions bien particulières, et fidèlement !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2012
J'ai acheté le livre sans avoir eu l'occasion de le feuilleter au préalable.

Le livre est articulé comme un cours avec beaucoup de définition, de langues, sans retrouver la dose d'humour promise par la couverture et son résumé. La première partie définit l'origine des bretonnismes, assez intéressante mais un peu longue.

Les bretonnismes, c'est un terme un peu trop vaste pour correspondre au livre, il faut plus s'attendre à des Léonnismes, l'auteur étant un Léonard, beaucoup d'expressions y sont tirées, je m'attendais à voir une vue plus globale pour pouvoir observer les variantes d'un endroit à l'autre. Cependant cela reste tout de même un livre qui englobe bien son sujet.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2011
Je m'attendais à retrouver dans ce genre d'ouvrage un dictionnaire de termes bretons avec leurs significations.
Mais évidemment non !! Le ton de ce livre se veut ludique et se dévore facilement. On tombe sur de nombreux mots que l'on se souvient vite utiliser dans le langage courant. Les termes référencés sont aussi expliqués sur leur histoire et les associations de mots ou d'expressions que l'on peut utiliser.
A tous ceux qui veulent connaître le "parler breton" sans y perdre leur latin, je leur conseille vivement. A savoir que le tome 2 est sorti récemment, à voir s'il est aussi bien fait...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2013
Offert en cadeau à une collègue, apparemment elle le connaissais déjà pour l'avoir elle même offert, mais ne l'avait pas dans sa bibliothèque donc ravie de le recevoir, je l'ai moi même feuilleté, personnellement je m'attendais à un livre avec des anecdotes sur le dialecte Breton, avec une dose d'humour, mais il ne m'a pas emballé plus que ca. Sinon livret très rapidement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 23 novembre 2013
Ce petit ouvrage, bien écrit, est truculent au possible et en effet nous révèle d'où viennent les expressions parfois étranges que nous bretons employons à longueur d'année.

Sa lecture à voix haute et en famille a été un moment épique de pure rigolade. J'envisage l'achat du tome 2.

Je recommande ce livre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2011
Voilà un bel exemple de l'influence d'une langue (que l'éducation nationale a interdite en classe) sur la langue, en l''occurrence française. Non seulement des mots mais des expressions francisées sont passés ou restées dans le langage courant de Bretons qui ne connaissaient pas la langue bretonne.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)