undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles6
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Fuck America se déroule en 1953, à New York.
Jakob Bronsky le narrateur est un emigré juif allemand arrivé aux Etats Unis après la seconde guerre mondiale, la demande de visa faite par ses parents en urgence ayant été rejetée par le Consul Général en raison des quotas instaurés dans le pays.

Vivotant de petits boulots temporaires plus ou moins minables (serveur, promeneur de chiens, gardien de nuit) Jakob Bronsky écrit la nuit, dans une cafétéria où se retrouvent les émigrés juifs. Son roman en gestation, intitulé LE BRANLEUR, et écrit dans sa langue maternelle, l'allemand, doit lui apporter célébrité, femmes et argent. Son écriture, vue comme une thérapie, doit surtout lui permettre de se remémorer la manière dont il a survécu à la guerre.

Les trois premiers quarts du livre sont hilarants : d'une écriture simple et concise, aux effets comiques ravageurs, Bronsky (ou Hilsenrath) nous raconte ses tribulations new yorkaises et sa survie quotidienne aux parfums interlopes dans l'Amérique des clochards, des prostituées, des émigrés juifs et des cinémas à deux sous.
Condamné à la solitude et torturé par la frustration sexuelle (parental advisory, explicit language), Bronsky trouve un échappatoire dans l'écriture à cette Amérique détestée dont les valeurs reines, argent, apparence, et volonté de réussite lui sont étrangères et innacessibles.
La dernière partie, plus sombre, le voit revenir sur les évènements de la guerre, le démantèlement de sa famille, sa fuite vers l'est pour échapper aux nazis (Roumanie, Ukraine), autant d'élements autobiographiques de la vie de l'auteur comme il est précisé à la fin de l'ouvrage.

De lecture facile, trublion drôle et décapant, cet excellent Fuck America m'a fait découvrir un auteur que je ne connaissais pas du tout, et sur les livres duquel je vais désormais me précipiter.
11 commentaire|46 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2009
Superbe édition de ce roman allemand traduit depuis peu. Le narrateur Bronsky, et l'auteur Hilsenrath débarquent à New York et se livrent à la description cynique du monde qui leur est réservé, le monde des émigrants. Des dialogues géniaux, beaucoup d'humour et une histoire tantôt vrai, tantôt imaginaire qui remonte le temps et traverse les océans. Génial!
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2015
superbe bouquin à l'humour noir , dont on ne peut plus quitter une fois ouvert funck america , est la vie aux USA d'un écrivain à la dérive .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2013
J ai dévoré ce livre en un jour. Beaucoup d humour et un personnage hors du commun. A lire sans hésiter!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2016
Bonjour,
Je pense qu'il y a une erreur dans votre prix .... Ou alors, à ce prix là, c'est Joann Sfar
en personne qui vient me le lire à la maison !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2010
Voici un livre épatant écrit dans un style (traduit) très personnel.
Un très bon livre que suivra "le nazi et le barbier" dans la même veine.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,10 €
23,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)