undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles7
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 janvier 2013
Au croisement du fantastique et de la satire historico-religieuse, ce roman est absolument unique en son genre. L'auteur y déploie une imagination folle, qui en remontre aux maîtres de la littérature occidentale, tout en demeurant parfaitement canalisée. Et un humour décapant ! On a affaire là, à n'en point douter, à un futur classique de la littérature européenne. On en redemande.
11 commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2013
Un drôle de roman, curieux et stupéfiant sous ses allures de contes ou de fables proche des mythes se dissimule de très nombreux parallèles avec le monde et la société contemporaines. On est pris dans le récit, bousculé parfois par l' univers surprenant, on y croise des ours amoureux, une famille de serpent, des loups, tous attachants et touchant. On avance de surprise en surprise, désarçonnant, mais terriblement agréable à lire.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une fable, une satire, un pamphlet, une allégorie, une fantaisie, une épopée ... Oui, L'homme qui savait la langue des serpents est tout cela à la fois et bien davantage encore. Une oeuvre fantastico-réaliste dont le style moderne se télescope avec la chronique de temps anciens plus ou moins fantasmés, prétexte pour parler de l'Estonie d'aujourd'hui et bien plus largement de notre civilisation. Ce roman est indescriptible, il faut le lire pour le croire. On a beau lui accoler des références : Rabelais, Voltaire, Rousseau, La Fontaine tous revus et corrigés par les Monty Python (normal pour la langue des serpents), il reste unique dans son genre. "Il n'y a plus personne dans la forêt" : c'est la première phrase du roman, elle recèle un grand fond de tristesse et exprime la solitude du héros narrateur. Qui va nous conter avec force détails, comment on en est arrivé là, comment meurt une civilisation, comment les traditions se perdent. Mais attention, point de nostalgie chez Kivirähk, pour une époque qui n'était pas un âge d'or, loin de là, avec notamment ses croyances stupides qui font écho à la religion devenue l'opium du peuple et que brocarde l'auteur avec une férocité inouïe. L'homme qui savait la langue des serpents est d'une incroyable richesse avec un sous-texte permanent et des allusions que seuls les natifs d'Estonie peuvent comprendre. Sans parler des jeux de langage qui perdent de leur saveur avec la traduction même si celle-ci, signée Jean-Pierre Minaudier, est remarquable tout comme sa postface, très éclairante pour comprendre ce que ce livre dit de l'histoire de l'Estonie et des rapports que ses habitants entretiennent avec elle. Vous aimez les rôtis d'élans ? Les ours dragueurs ? Les australopithèques qui élèvent des poux géants ? Les salamandres endormies ? Oui ? Vous aimerez ce livre ! Non ? Vous l'adorerez quand même ! Paru en 2007 en Estonie, L'homme qui savait la langue des serpents n'est que l'un des nombreux ouvrages d'Andrus Kivirähk. On compte beaucoup sur les Editions Attila pour nous faire découvrir d'autres merveilles de cet étonnant écrivain balte.
22 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2013
Une pure merveille de littérature, un enchantement qui laisse le lecteur entre le rêve et la réflexion ... L'auteur nous tient par la main dans cette histoire fabuleusement riche en enseignement.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2013
Voilà un livre rafraichissent par son style et son sujet. Cette auteur estonien est un formidable auteur et je conseille à tous la lecture de L'homme qui savait la langue des serpents. De plus en l'achetant on soutient la maison d'édition Attila qui édite ce livre et qui sont les premiers à traduire Andrus Kivirähk.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2013
Quand, dans le descriptif, j'ai lu "l'humour et l'imagination délirante" de l'auteur, et "un regard acéré sur notre époque", j'avais peut être placé des attentes excessives dans ce roman. Imagination délirante, ça c'est vrai on ne peut le nier. Par contre j'ai longtemps cherché l'humour et le regard acéré.
J'ai fini la lecture mais à grand peine, c'est un peu trop monotone à mon gout. Je ne le recommande pas.
77 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2014
j'ai beaucoup aime et je ne m'etendrais pas trop pour rien devoiler mais c'est un tres bon livre a conseiller
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus