undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles5
3,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: Broché|Modifier
Prix:22,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 février 2013
Pour y voir clair sur le cas Wagner et le wagnérisme, sans déni, mais sans procès rétrospectif ou simplificateur. Taguieff dresse le portrait d'un Wagner multiple et ambivalent, qui passe de la Révolution à la Rédemption. L'auteur prend en compte le fameux journal de Cosima, la correspondance comme les écrits théoriques. On découvre l'homme privé, l'intellectuel, le théoricien antisémite, le créateur. Mais ce livre est aussi un vaste essai qui mêle l'histoire politique, l'histoire culturelle et l'histoire des idées de l'époque considérée. On y rencontre Bakounine, Proudhon, Dühring, Heine, Liszt, Mendelssohn, Nietzsche, les philosophes allemands, Gobineau, et puis Hitler, Goebbels ou Rosenberg. Taguieff nous fait comprendre de près, autrement et mieux qu'avant, ce que l'on croyait connaître. Un ouvrage passionnant!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2013
Il s' agit d' une etude tres documentee. L' auteur pointe avec erudition le "probleme Wagner" et analyse objectivement ce qu' on appele le wagnerisme. Taguieff, fin connaisseur de l' antisemitisme, il nous presente aussi, a travers un examen critique des textes fondamentaux de Wagner et de l' histoire d' idees en Allemagne, les tentatives d' appropriation de l' oeuvre wagnerien par le regime nazi. A lire absolument!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2015
Dans le débat sur l'antisémitisme de Wagner, ce volume donne à lire les pièces manquantes en français, à savoir les textes de Wagner lui-même. Publiés entre 1850 et la fin de sa vie, ils révèlent la face abjecte et délirante de l’un des plus grands génies de la culture occidentale. Dans une introduction très dense, Taguieff retrace les origines de cette haine. Elles sont à la fois psychologiques (le ressentiment paranoïaque contre Meyerbeer), philosophico-religieuses (Feuerbach, Bauer, Gobineau, Schopenhauer) et politiques. A la lumière de ces éléments, nier ou minimiser l'antisémitisme de Wagner, comme le font certains des commentateurs sur cette page, revient un peu à contester que la terre soit ronde. Pour l'admirateur de Wagner (au rang desquels je me compte), cette lecture ouvre une discussion esthétique qui n'a sa place ni dans le livre ni dans cette critique. Entre l'adhésion à l'antisémitisme wagnérien (la filiation du cercle de Bayreuth à Hitler est incontestable)- et la négation de ce phénomène (contre toute évidence), l’attitude raisonnable ne serait-elle pas de requalifier notre admiration ? D’inconditionnelle, l’ouvrage nous force à la rendre conditionnelle. Après avoir lu ce livre, je me sens aimer mieux Wagner, car plus lucidement.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2012
Livre plein d'a-priori ! L'auteur ressasse les erreurs de Wagner, nous bassine avec l'antisémitisme du compositeur, un mot qui n'existait pas de son vivant ! Il traduit "Das Judentum in der Musik" par "La Juiverie en musique" ce qui est absurde ! "Judentum" n'est pas péjoratif tandis que "juiverie" l'est ! La traduction habituelle de ce malheureux texte de Wagner (écrit bien sot et bien inutile) est "Le Judaïsme en musique". Mais bon, cela donne un aperçu du point de vue (sans surprise !) de M. Taguieff ! A éviter !!!
22 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2013
Taguief qui sait tout, qui écrit sur tout mais dont la pensée est vide nous assène un tissu de lieux communs, de pis aller, de tartes à la crème mille fois resservies.
Et sa maison d'édition le paie pour ça!!!
Ne retenir de Wagner que son antisémitisme est comme si on ne pensait Céline qu'en collabo.
Il me semble que Wagner est poète-musicien, Céline écrivain.
Taguiev ne fait preuve d'aucune compétence musicale ou de connaissance du théâtre comme de la poésie, ce qui est un peu gênant lorsqu'on veut écrire sur Wagner.
J'observe qu'aujourd'hui, pour vendre, pour se faire connaître, il suffit de s'attaquer aux mythes et de les descendre: Freud hier ainsi que Sartre via Camus, Wagner aujourd'hui, Godard demain? Taguiev a été un des rares à attaquer avec une violence inouie Stéphane Hessel, humaniste, grand résistant. Ne l'oublions pas!
A votre avis, l'Histoire retiendra quels noms? ceux de médiocres penseurs ou ceux de créateurs?
A supposer que quelques incultes persistent, qu'ils méditent : " Plus Wagner est légendaire, plus je le trouve humain et le plus splendide artifice de l'imagination ne m 'y semble que le langage symbolique et saisissant de vérités morales" Proust.

Ce livre est à éviter. Assurément.
77 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)