undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 27 janvier 2011
Bien que foncièrement révolutionnaire, l'idée (voire la revendication) d'un revenu minimum garanti à chacun est non seulement ancienne mais aussi défendue par différents milieux et orientations politiques, avec des appellations différentes se faisant l'écho de contenus et d'objectifs variés et parfois divergents. Il existe une conception de gauche du revenu minimum garanti et une autre de droite, avec de nombreuses variantes possibles. « À gauche, [il] est conçu comme un outil de transformation sociale et de remise en cause de la "valeur travail". [...] À droite, [il] est conçu comme un outil de libéralisation de l'économie. »

Baptiste Mylondo défend un « revenu inconditionnel » de gauche qui ne serait pas un « subside » (la version de droite) mais devrait être « suffisant », afin de permettre à chacun de vivre correctement. Ce revenu serait « versé au titre de la participation de tous à la création de richesse sociale », « sans condition » (en particulier de ressources) et « sans contrepartie » (d'une quelconque activité par exemple) ; il constituerait un « socle de revenu » auquel pourrait s'ajouter notamment un salaire ou son substitut (allocation chômage, allocation handicap, retraite).
Ses objectifs principaux seraient : 1) « d'éradiquer la pauvreté » puisqu'il s'agit d'un « droit au revenu », 2) de solutionner le problème du chômage comme handicap social (« une réfutation pure et simple du chômage comme problème économique et social »), 3) de réduire les « inégalités et injustices sociales », 4) « d'émanciper l'individu » car source d'autonomie sociale et financière, donc de permettre l'émancipation des femmes.

Ce livre est très intéressant tant par sa présentation du revenu inconditionnel lui-même que dans sa façon de mettre à bas toutes les objections pouvant être faites à la justesse et à la mise en place de celui-ci (financement, désertion du marché du travail notamment).
Livre complet, facile à lire et à comprendre, indispensable pour bien cerner le sujet.

(Krik, amazon.fr, 27/01/11)
22 commentaires6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2013
Découvrir que qu'un revenu de vie est non seulement possible, mais qu'il est de plus un principe globalement accepté par tous les bords politiques (certes pas dans les mêmes conditions car pas pour les mêmes raisons). Et une fois passées les premières réactions qui trouvent une réponse naturelle au fil des pages, on se surprend à y réfléchir le plus sérieusement du monde.
Et on se dit qu'il peut y avoir une vie en dehors du travail !

Ce livre a inspiré des suites pour aller plus loin (visitez la page de l'auteur ou du Mouvement Utopia).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2013
Ouvrage de référence pour construire son argumentaire, pour expliquer et défendre l'idée du revenue de base inconditionnel. Complété et soutien le site web du revenue de base inconditionnel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2012
Un principe qui devrait être très vite appliqué pour abolir la misère et entrer dans une ère soutenable écologiquement. Un livre à recommander.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus