undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 octobre 2011
CHRONIQUE DE FRANCIS VINCENT MAGAZINE ROCK&FOLK MARS 1979 N° 146 Page 72
14° Album 1972 33T Réf : WEA 44203
Cloué dans une chaise roulante, Zappa a dû renoncer pour un temps aux tournées. Il opère alors un retour sur lui-même, comme à l'époque de Hot Rats (ceci n'en est-il pas le N°2 ?). Cet effort de réflexion aboutira avec
"Waka Jawaka" à de nouvelles orientations musicales : une musique plus sereine, de longues compositions pour orchestre élargi (en moyenne vingt participants), plus axées vers le jazz blanc des bigs-bands, permettant de fignoler la partition de chaque instrumentiste. D'aucuns diront lors de sa parution de cet album qu'il s'agit là d'une musique sans joie, pétrifiée. En fait Zappa semble se tourner vers une musique plus élaborée, explorant des univers sonores proches de Weather Report, tout en climats et demi-teintes, avec çà et là des ruptures découvrant de nouveaux paysages. "Waka Jawaka" comporte une formation réduite où se distinguent Sal Marquez à la trompette bouchée, et surtout Aynsley Dunbar qui pourtant n'officie pas dans un style qui lui est familier. La richesse prodigieuse de son jeu n'en éclate pas moins, froidement. Assurant sur ses caisses un tempo imperturbable et d'une précision extrême, Dunbar peut encore sur ses cymbales décorer et agrémenter des figures toujours nouvelles, dont l'anti-académisme souligne la modernité. La maturité d'Aynsley Dunbar : un atout de plus pour Zappa.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2001
C'est vrai,c'est un disque plutôt atypique dans la florissante production Zappaïenne mais quel choc!
Passé le premier (et grinçant )morceau,nous voilà plongés dans une magnificente oeuvre dont la richesse orchestrale est stupéfiante...et quels solistes!Non de non,écoutez le fantastique solo de moog de Don Preston,c'est renversant de maitrise et d'inventivité.Quant au son,c'est celui d'un big band aux petits oignons;je crois,un des plus étonnants et beaux (eh oui!) de Zappa.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2002
avec waka jawaka,zappa donne dans le rock esthetiquo-complexe,et...c'est quand meme terriblement efficace!!!
si j'ai bonne mémoire,il me semble qu'en 1972,il a aussi enregistré "the grand wazoo"(en fait juste avant waka;encore une fois il me semble...)
pour conclure (nombre de mot limité...)je dirais que pour ceux qui connaissent "hot rats(1969)" et "the grand wazoo" de mon point de vue "waka jawaka se situe pile poil sur leur chemin(voir un peu au milieu...)
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,35 €
13,99 €