Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La maîtrise reconnue., 24 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Chief (CD)
Acclamé comme un très bon disque de Blues, 44'41.
Regardons une partie du groupe avec lequel il compose cet album: Carey Bell à l'harmonica, une valeur sûre qui nous a malheureusement quittés à l'heure où je rédige ces quelques lignes, Casey Jones à la batterie, Lafayette Leake autre valeur sûre au piano, Lurry Bell, fils de Carey, devenu un grand à son tour soit des musiciens renommés du Chicago Blues de l'époque, signe du statut d'Eddy Clearwater. Toutes les compositions d'Eddy sauf une, "I'm Tore Up" d'Ike Turner?. Album représentatif une fois de plus, de toutes les facettes du Chief, avec en plus le couvre-chefs à plumes de Chef amérindien qu'il n'a jamais été. Il le porte de manière théâtrale au début de ses spectacles ou après la pause, puis le remplace par un chapeau ornemental plus pratique pour le spectacle et ses déplacements avec micro et guitare , c'est en plus inscrit dans son contrat.
D'un point de vue musical, "Boogie My Blues Away" en mieux. Mauvais rêves et du blues au petit déjeuner, programme attrayant isn't it? Cela démarre avec "You're Better Find A Job" I'm in debt up to my neck, et il commence à surfer sur les vagues du blues, confirmant qu'il est aussi à l'aise dans les blues classiques, lents "Blues for Breakfast", plus rythmés "One Day At A Time", il renforce l'importance des textes "The whole world is in a great big hurry, I think it's time to slow down" I wanna take it easy, et la suite avec you say we need nuclear power, inflation keeps goin'up, et ces paroles datent de presque 30 ans et sont pourtant si actuelles. Nous ne sommes pas loin par moment de l'esprit protest song de Dylan ( why don't we stop?), et pourtant il s'agit toujours de son blues si authentiquement west side.
"I Wouldn't Lay My Guitar Down" titre qui sera repris dans " Reservation Blues" démarre au rythme d'un bon Rock'n'Roll de Chuck, les cuivres nous amènent leur contribution et il conclut par deux solos magnifiques plus Berryiens que jamais. Vraiment cet album justifie sa réputation, du swing, du Chicago Blues pur et multi-facettes, tout pour enflammer l'amateur. Il termine pour rester dans sa ligne "I Play The Blues For A Living" although I live just to play the blues, toute sa philosophie, titre ponctué par un solo de guitare magistral de Lurry Bell qui affiche déjà son talent. Vous ne serez pas déçus!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 LA DEFINITION DU JOUR, 19 septembre 2009
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Chief (CD)
Perfection [n. fem. latin facere (faire) per (jusqu'au bout)] :

Caractérise un être ou un objet idéal, c'est-à-dire qui réunit toutes les qualités et n'a pas de défaut.

Réunion de toutes les qualités portées à leur plus haut degré.

1- Religion : Selon Thomas d'Aquin, ce dit de l'état le plus accompli de la vie chrétienne, de la vie religieuse. Seul Dieu est absolument parfait dans l'ordre de toutes choses : "travailler à sa perfection".

2- Habillement : Selon Gene Vincent, ce dit d'un blouson qui la fait grave : "perfecto".

3- Blues : ce dit de l'album THE CHIEF de Eddy Clearwater sorti en 1980, pur produit de la famille Chicago Blues, avec des soli de guitare, harmonica, saxophone, une petite section de cuivres qui intervient où il faut, quand il faut, et comme il faut, et une succession de dix morceaux tantôt blues, boogie, voire rock, un son brut, une voix généreuse et un feeling d'enfer, un premier morceau « Find you a job » idéal pour lancer un album, un « blue blue blue all over you » swinguant à souhait, j'en passe et des pas moins bons. S'accorde en nombre (une somme de "perfections" si on parle des titres et non du disque dans son ensemble) et en live : Live at the Kingston Mines, Chicago, 1978

4- Chroniqueur Amazon: ce dit de Rockin'jl qui m'a permis de découvrir ce disque.

Synonyme : absolu, achèvement, couronnement, élégance, excellence, merveille, nec plus ultra, perle, sommet... Pourrait convenir à Saint Thomas d'Aquin, mais sied davantage à Eddy Clearwater.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Chief
The Chief de Eddy Clearwater (CD - 2000)
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit