undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles6
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Obituary, c'est un son et un style à part dans le death metal: le chant est reconnaissable dès les premières secondes et les riffs lourds et groovy ainsi que le jeu de batterie unique sont la marque de fabrique d'obituary.
Le groupe floridien signe là avec ce deuxième album un disque indémodable et référentiel: le style du groupe, qui ne donne pas dans la technique et les speederies tous azimuts, est transcendé par les interventions de james murphy (venu filer un coup de main niveau solo suite au depart temporaire d'allen west).
Les morceaux de cause of death sont parmi les plus cartons de la discographie d'obituary et bien que la majorité des fans du groupe citent the end complete comme meilleur album d'obituary, je pense avec le recul que c'est bel et bien cause of death le meilleur album d'Obituary.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 28 novembre 2010
"Cause of Death", l'album de Death avec un grand D, celui où l'on a vraiment l'impression de pénétrer au royaume des morts. C'est glauque, morbide, étouffant, comme une longue descente aux enfers.

Déjà, la superbe pochette nous met dans le bain. Pour l'anecdote, il faut savoir que ce magnifique artwork signé Michael Whelan était destiné à l'album "Arise" de Sepultura. Mais l'album d'Obituary sortant avant celui des Brésiliens et se retrouvant sans illustration, la maison de disque commune aux deux groupes a finalement décidé qu'elle ornerait la pochette de ce "Cause of Death". Sepultura aura droit à une autre illustration du monsieur, sympa aussi mais moins "prenante". Et celle-ci est tellement en osmose avec le contenu qu'il est difficile d'imaginer qu'elle n'était pas prévue pour cet album à l'origine. En tout cas, très belle opération pour Obituary car la pochette d'un CD, si elle est réussie, peut devenir un facteur incitatif à l'achat. Et celle-ci est, à mon sens, une des plus réussies du Death Metal.

Les trois premiers morceaux ("Infected", "Body Bag" et "Chopped in Half"... amis de la poésie, bonsoir - au niveau des textes, c'est du morbide) s'enchaînent sans temps mort. Trois grosses claques made in Tampa, Floride. Les rythmiques sont d'une profondeur abyssale. La voix de John Tardy semble elle aussi sortie tout droit des tréfonds de la terre. Les solos de James Murphy, fraîchement débarqué de Death (le groupe) et remplaçant temporairement Allen West, sont limpides et apportent aux compos une touche mélodique essentielle. Ajoutons à cela la production de Scott Burns, l'incontournable producteur de Death Metal à l'époque, qui annihile tout sur son passage. A écouter très fort, cela va sans dire !
Puis vient la reprise de Celtic Frost, "Circle of the Tyrant", qui se trouve boostée et prend une nouvelle dimension. A faire passer la version originale pour de l'AOR. Bon, j'exagère un peu mais on se dit quand même qu'elle a dû subir un vrai bidouillage génétique pour devenir aussi impitoyable.
C'est alors qu'arrive, à mon avis, le moment ultime de cet album, à savoir l'enchaînement "Dying", "Find the Arise" et "Cause of Death". Attention, les morceaux précédents, c'était déjà du haut niveau. Mais là, c'est l'apothéose. "Dying", morceau presque instrumental (John ne scande que deux phrases) avec son martèlement hypnotique et ses solos aériens. Frisson garanti. "Find the Arise", tel une explosion tellurique : dévastateur, ultime et intense. Puis des bruitages annonciateurs d'apocalypse résonnent dans les enceintes. Un solo déboule d'on ne sait où et éclaire les ténèbres avant de nous faire tomber dans les entrailles de la Terre : "Cause of Death", un morceau d'une lourdeur implacable, dont on se remet difficilement.
Et pourtant il reste encore deux morceaux, aussi impitoyables que le début d'album. Deux morceaux qui achèvent l'auditeur pour de bon qui, une fois remis de ses émotions, se dit qu'il vient d'écouter l'une des plus belles pièces du Death Metal.

Même si certains fans du groupe préfèreront le premier album, l'excellent "Slowly We Rot", je reste pour ma part sur cette bombe dont l'ambiance glauque glace le sang et dont les compositions sont plus abouties et plus matures.
Ce qui est bien dommage, c'est qu'Obituary avait livré là, à mon avis, ses deux meilleurs albums.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2015
OBITUARY dans toute sa puissance musicale et vocale.
Incontestablement un incontournable pour tout fan de death metal qui se respecte.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2001
Cet album est peut-être le meilleur du groupe car il est plus varié dans les tempos; on a droit assez souvent à des accélérations salvatrices qui décoiffent. De plus, James Murphy est meilleur soliste qu'Allen West et donne plus de relief à la section rythmique qui écrase tout sur son passage (mais comment font ces gars pour avoir un son aussi énorme?). Obituary semble être arrivé à maturité avec cet album qui est également une référence du metal.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2004
Album spécial pour Obituary qui emploie J.Murphy, guitariste inspiré par la Lumière, pour des soli virtuoses et beaux. L'album est empreint d'une tonalité particulière et émerge dans la discographie de ce groupe, à la production inégale. Ici un vrai death sombre, intégrant parfaitement l'apport de son invité guitariste. A posséder résolument avec Slowly we rot, qui ouvrait la voie du genre, il faut dire que le chanteur est unique. A posséder absolument pour qui suit la carrière de JM.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2015
Pour moi,un des meilleurs albums de death,c'est le premier album que j'avais eu à l'epoque en cassette,un must a avoir dans sa collection musicale ,je recommande fortement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)