undrgrnd Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:13,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dans la série des classiques du métal, il ne faut pas passer à côté de ce "The Eye" franchement savoureux. Je suis d'ailleurs assez surpris d'être le premier à laisser un commentaire sur cet album dont la sortie remonte à 1990.

Si vous pensez que King Diamond n'est qu'un lutin outrageusement maquillé, à la voix aïgue et au métal grand-guignolesque (ce qu'il est en partie), une belle surprise vous attend. Le King est avant tout un excellent musicien qui sait bien s'entourer.

Les ambiances théatrales à tendance horrifique, pour lesquelles Mr Diamond est réputé, ne prennent ici jamais le pas sur une musique terriblement inspirée, enlevée et diablement efficace. Contrairement à quelques uns de ses autres albums un peu plus inégaux, notre Danois diabolique n'a pas oublié de composer de vraies chansons. Et quelles chansons! Ecoutez "Eye of the Witch", "The Trial", "1642 Imprisonment" ou le magnifique instrumental "Insanity".

Les amateurs de guitare apprécieront le duo Andy LaRocque/Pete Blakk au sommet de son art qui leur en fera voir de toutes les couleurs. Les riffs se succèdent avec bonheur et les soli sont de toute beauté. Malgré quelques très bons albums sortis depuis, on peut dire que jamais une telle alchimie n'a été retrouvée sur un album du King. Cela me fait penser que la même année sont sortis deux autres grands albums dotés de paires de guitaristes remarquables: "Painkiller" de Judas Priest et "Rust In Peace" de Megadeth. Oui, je pense qu'on peut pousser la comparaison jusque là...

Bien entendu, le reste du groupe se défend, avec notamment à la batterie un certain Snowy Shaw. Quant au King lui-même, il s'amuse à varier son chant et ses voix autant que possible, il est vrai que c'est assez spécial mais j'aime beaucoup.

Ce disque possède une ambiance remarquable, assez grandiose avec son histoire de sorcellerie en période d'inquisition. La production est classieuse et les mélodies accrocheuses. C'est un bel album de métal dont émane une certaine magie. Il s'agit, en tout cas, d'un des plus beaux et accessibles efforts de King Diamond.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2010
Peut-être le meilleur album du King avec Abigail.
Rien à jeter, tout est bon : écoutez Insanity, vous aurez un aperçu du contenu technique de cet album.
Achat obligatoire.
Vivement un DVD du King.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)