undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

  • Roots
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles15
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour moi Roots est l'album le plus créatif et le plus abouti de Sepultura. C'est aussi le dernier avec Max Cavalera.

L'histoire est connue : les membres du groupe se rendent en forêt amazonienne et rencontrent la tribu des indiens Xavante. En plus de l'influence certaine que cette rencontre a eu sur l'album, ceux-ci participent directement sur les chansons Ratamahatta et Itsari (enregistrée en Amazonie).

Même s'ils avaient déjà expérimenté avec l'instrumental Kaiowas sur Chaos AD, l'introduction dans leur musique des chants et percussions tribales envoit le metal dans une nouvelle direction très expérimentale. Exit le death metal de leur début. Cela reste bien sûr très heavy à l'image de Roots Bloody Roots et son riff impressionnant de lourdeur qui en a fait un des titres les plus connus de Sepultura. C'est aussi un album qui laisse derrière le côté technique de leur précédents opus, quasiment pas de solo de guitare ici, ni de morceaux à tempo élevé, mais la recherche d'une certaine simplicité, si on peut dire. Certes on pourra lui reprocher d'être un peu fouillis, et il n'a pas la clarté de Chaos AD, mais la musique n'est jamais aussi intéressante que quand elle explore au delà de ses propres frontières.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2007
Si on ne prêtait pas bien l'oreille, on aurait vite fait de classer Sepultura dans la catégorie des musiciens qui ne savent jouer que 3 malheureux riffs...
Certes, on peut les qualifier de gros bourrins tant ils sont obsédés par les hurlements que peuvent produire leurs guitares et leurs voix.
Mais écoutons un instant les rythmiques de Sepultura! A-t-on jamais entendu un riff en distorsion balancé si intelligemment au milieu d'un solo de tam-tam amazonien? C'est très caractéristique sur Rattamahata mais vous aurez l'occasion de le constater tout au long de l'album.
D'ailleurs les 4 infatigables brésiliens se lancent parfois même dans des compositions pas du tout métal, mais plutôt orientés vers le folklorique sud-américain.
Donc pour moi européen amateur de rock-métal, ça fait énormément de bien de découvrir ce 2 en 1, ce mélange si puissant et intelligent!
Un Sepultura pour moi! A déguster sans modération!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2005
Roots est le seul Sepultura que j'écoute encore. Il représente l'aboutissement du groupe. Sa maturité, sa sonorité et son côté expérimental en faisaient vraiment un ovni dans le paysage métal de l'époque. 2 ou 3 compositions bouche-trous au sein des 16 titres mais le reste est excellent à tous point de vue, notamment les 2 acoustiques. Les 4 membres de la formation se sont donnés à fond et ont fait naître de véritables hymnes (roots bloody roots, attitude, ratamahatta...). A noter que le feeling d'Igor Cavalera est vraiment exceptionnel.
Dommage que l'on se souvienne de cet album à la fois comme d'un classique et comme le dernier des frères Cavalera.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dernier album avec le groupe au complet (c'est-à-dire incluant le chanteur leader Max Cavalera), Sepultura atteint la plénitude après l'avoir laissé entrevoir avec 'Chaos A.D.'. Une énergie brutale, primaire, entretenue par l'ajout de musiciens joués par des aborigènes et qui démontre à la fois l'ouverture du groupe et ne le limite pas à une simple bande de chevelus qui ne penseraient qu'à faire du bruit. Dès lors, le voyage à travers 'Roots' peut aujourd'hui être perçu comme un testament pour les futurs générations de metalleux et un terrible chant du cygne qui laisse encore aujourd'hui d'énormes regrets pour les fans. Le succès de Soulfly (le groupe suivant de Max Cavalera) prouvant s'il en était besoin, que Sepultura, c'était lui pour la plus grande part et qu'enfin, Soulfly + Sepultura version 2 n'a jamais réussi à être aussi bon que Sepultura version 1. C'est ce qu'on appelle un vrai groupe de rock...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Trois ans après la claque monumentale de Chaos AD, qui a permis à Sepultura de se hisser à la renommée des plus grands, le groupe n'en reste pas là et assène son second meilleur méfait à ce jour (ou tout au moins aussi bon que son prédecesseur), le bien nommé Roots, conçu dans une dynamique de succés et de créativité, également motivée par un retour aux sources tribales que le groupe a effectué dans la jungle amazonienne, pour ne pas oublier qui il est et d'où il vient.

Le résultat est ce chef d'oeuvre de trash tribal, si l'on peut dire.

Doté du même line-up (le seul que reconnaîtrons comme légitime dans le durée les fans ultimes comme moi), les frangins Cavalera, Paulo Jr et Andreas Kisser, produit par Ross Robinson, mixé par Andy Wallace (un habitué, à ce stade), il n'est pas étonnant que Roots ait atteint l'or dans presque tous les pays où il a été distribué, et à juste titre, truffé d'ailleurs de prestigieux invités (Mike Patton - vocaux sur Lookaway et Mine, David Silveria - batterie sur Ratamahatta, Carlinhos Brown - vocaux, percussion, berimbau, timbau, xylophone, lataria, xequere, surdos sur Ratamahatta, Jonathan Davis - vocaux sur Lookaway, DJ Lethal - Scratching sur Lookaway, et la fameuse Tribu Xavante, qui effectue percussions et chants tribaux sur Itsári). Roots, c'est la grosse cavalerie.

Centré sur la culture et la politique brésilienne (à tous niveaux), le disque se veut beaucoup plus riche que Chaos AD, mais dans sa droite lignée. C'est une trajectoire parfaite, et ce sera la dernière participation de Max à son groupe.

Quinze titres (plus une ghost track nommée Canyon Jam) offrent une véritable diversité à ce disque, depuis le tonitruant premier titre, Roots Bloody Roots, que tout le monde connait aussi bien que Territory, et qui en est un proche cousin jusqu'à Attitude et Ratamahatta, extrêmement percussifs (jouissifs, même), à la limite de la transe que connaissent bien les brésiliens de Rio durant le carnaval. Le groupe étonne sur ces titres par son évolution et sa mâturité rare.

La suite est une foison, que dis-je... une jungle (amazonienne) sonore, dans laquelle on peut facilement s'évader en fermant les yeux, emporté par l'atmosphère unique du scud, un peu comme sur Amphibia de Patrick Rondat. Les titres, d'une moyenne de quatre minutes, oscillent entre slow, mid et up-tempi, leurs textes de nature très activistes parfois proche d'un RATM révolté.

Le voyage est donc dense et fleuri, exotique et féroce, soutenu par un son énorme et une versatilité incroyable (qui rappelle aussi le Holy Land de Angra). Unique en son genre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
hum... le meilleurs disque de sepultura pour beaucoup parceque le groupe s'affranchi de toute influence passée pour se redéfinir et même donner naissance au metal tribal. ok, sepultura élargit considérablement son territoire en allant défricher du côté des rythes amazoniens mais je trouve que si il y a quelques énormes hits (roots bloody roots, attitude ) il ya aussi beaucoup de remplissage.

il est dommage que le groupe ait délaissé un de ses atouts, les soli de kisser, pour se diriger vers un style trop dépouillé niveau guitare (max, lui, ne gratte plus que quelques accords basiques de temps en temps sur les morceaux)

sépultura nous livre 16 titres mais beaucoup sont inachevés à mon sens et les idées ne sont pas assez travaillées. le son ross robinson, ok, c'est mieus que sur le rêche chaos a.d., mais cela masque un peu le manque de concision de ce disque qui part un peu dans tous les sens sans rien aboutir véritablement.

dommage que sepultura n'ait pas mieux travaillé les morceaux de roots, car on sent un potentiel mais c'est le goût d'inachevé qui reste.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 1996,sepultura qui est devenus en l'éspace de 3albums monstrueux("beneath the remains""arise""chaos.ad"),une valeur certaine du thrash metal,n'en finis plus d'innové à chaque sortie...et c'est dans cet esprit,que le groupe à l'idée originale d'enregistré un album en amazonie,en compagnie de la tribu des xavantes...une idée somme toutes assez proche des valeurs des brésiliens qui depuis "chaos.ad"est devenus en quelque sorte l'étendart metal des opprimés,victimes des injustices de cette société,un groupe que l'on pourrais presque qualifié de"world metal"!!!!Et c'est dans cet optique de réalisé quelque chose d'originale et de jamais entendue,que sort donc ce"roots"...et quelle claque amis metalleux!!!Alliance parfaite de thrash/hardcore et de rythmes tribaux,cette"racine"à tous pour surprendre!!!!Pas un seul morceaux ne se ressemble,on passe du fédérateur"roots bloody roots",absolument tuant,à une intro'à la cythare qui annonce la tempéte"attitude"et son refrain absolument irrésistible,"cut-throat"est quand à lui plus classique mais n'en reste pas moins éxcéllent...et puis le concept tribu xaventes/sepultura se met en place sur le dévastateur"ratamattha",ou l'intro'chanté par les xaventes donne suite à un morceau bien bourrin,mais presque dansant sur le refrain!!!génial!!!!Je pourrais vous faire un track by track...mais que dire de plus sur cet album?si ce n'est qu'il est éxceptionnel,et réserve quelques belles surprises,comme ce"lookaway",en trio(!!!)avec jonathan davis(qui est alors en pleine ascension avec korn et"life is peachy")et le démentiel,mike patton(qui à l'inverse est au bord de la rupture avec faith no more)...un trio de malades,un morceau génial,avec quelques touches orientales pas désagréable.La tradition veus que sepultura,inclus,un morceau instrumental à presque tous ses albums...et ici la tradition est réspectée,avec le génial"jasco",qui donne suite au magique"itsari",ou les guitares accoustiques se mélent aux chants tribaux de la tribu,un morceau qui selon la légende,fut enregistré live,avec les indiens dansant autour du feu!!!fermez les yeux on s'y croirais!!!!Puis on repart dans le lourd avec"ambush"et les trés engagés"endengered species"et"dictator shit"(dont le titre se passe de commentaires)...voilà,à peu prés tous ce que je pouvais dire sur cet album légendaire,de la sepultura tribe!!!innovateur,engagé,révolutionnaire,surprenant et surtous...metal!!!Ce disque est inconstetablement l'un des grands incontournables du thrash made in 90's!!!unos,dos,tres,quatro!!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2003
Sepultura poursuit son expérimentation. Suite logique de Chaos A.D., cet album se veut encore plus lourd. C'est chose faite avec une production signée Ross Robinson. Cet album est très bon, mais s'il m'a emballé au début, je m'en suis peu à peu lassé. Il contient pourtant d'excellents titres comme "Roots Bloody Roots", "Attitude", "Straighthate". Cependant je le trouve moins bon que Chaos, en partie à cause de la voix de Max : trop trafiquée, trop de distortion, plus gueulée que gutturale. Concernant l'expérimentation, le son de la batterie y est adapté et le groupe à collaboré avec une tribu du Brésil sur Itsari. C'est un morceau calme, mais neanmoins intéressant. Toujours expérimental, "Ratamahatta" est l'une des perles de l'album.
Cet album est le dernier avec Max Cavalera, et je le conseille car je le trouve plus facile d'accès que Chaos.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2013
un souvenir d'autrefois, très bon cd, du rythme, du bon bourrin mais le tout super bien organisé, pas un fouilli mais un bel album, travaillé, paufiné, on voyage dans différentes tribus, le brésil est là, très bon son, état parfait, livraison rapide et emballage impeccable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2014
J'ouvre aujourd'hui un dossier quelque peu sensible pour moi. Gros amateur de Hard Rock dans les années 80 (Led Zepellin, Deep Purple, Steppenwolf, Budgie), je suis tombé un jour sur ce The Roots Of Sepultura (1996) de Sepultra. A la base ce n'est absolument pas ma tasse de thé. Je pense à ce très beau groupe britannique de Doom Metal qu'est Anathema qui pour mon gros bonheur musical a glissé vers le Rock Progressif. Pas grand chose pour me plaire dans ce The Roots Of Sepultura, rythmes répétitifs, hardcore à profusion, voix gutturale épuisante... et cela tout du long d'un double album (avec les bonus) de Death Metal pesant à la longue. Pour les puristes, le meilleur album du groupe. J'y trouve néanmoins trois points de satisfaction : l'apport sporadique des percussions tribales de Carlinhos Brown et le retour aux racines brésiliennes (non prises en compte dans les albums précédents), le génial titre "Roots Bloody Roots" qui ouvre l'album et la superbe pochette de The Roots Of Sepultura, des enregistrements ayant été réalisés en Amazonie avec les Amérindiens Xavantes et que l'on retrouve dans les titres "Itsari", "Born Stubborn" e "Procreation of the Wicked" (bossa-normandie.over-blog).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,49 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)