undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles10
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,49 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 mai 2003
CET album est tout simplement l'album de reference de type o, celui que tout bon connaisseur qui se respecte doit posseder dans sa disotheque...
pour ma part, C'est L'album marquant réellement l'évolution du groupe dans un style doom/gothique, qui contraste avec l'époque hard-core/crossover de CARNIVORE et avec les 2 premiers albums de type o, à savoir, "slow, deep, and hard" et "the origin of the feces".
type o, avec BLOODY KISSES, entre donc dans une ère "romantique" au parfum funèbre et à la mélancolie opressante....
cependant, on aura pris soin de noter les qques soubressauts d'energie, d'humour, et de satire que nous réservent les 4.
Type o negative est réellement un groupe d'exception.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le chant de Peter Steele possède indéniablement quelque chose d'érotique. Conséquence, au-delà des atmosphères marquées de cet album, des humeurs changeantes qui le parcourent, ce qui reste au final, c'est cette voix sombre, profonde, torturée et perverse, avec laquelle l'auditeur aura noué une relation de connivence assez singulière.

Pour autant, si la voix de Peter en est l'arc-boutant, Bloody Kisses ne peut être réduit à une seule pièce de son édifice, tant ce corps à corps complexe recèle de matière sauvage et sensible. En effet, qu'il soit fantasme musical, expérience funéraire ou luxure blasphématoire, chaque mouvement de cet opéra désespéré semble essentiel à l'expression de la douleur romantique. Une certitude, cela Peter l'a voulu ainsi. Car c'est lui qui apporte la plupart des idées au sein du groupe. Toujours lui qui décide de mettre ses propres obsessions en scène, allant même jusqu'à les sur jouer en les hissant volontairement au second degré. D'une certaine manière, Type O Negative est son jouet. Mais un jouet à ne pas mettre entre toutes les mains, parce qu'on y trouve aussi des choses mortes.

En fait, plus qu'un projet, Type O Négative est une sorte de thérapie pour Peter. Personnalité comique et dépressive dans la vie, l'homme n'en est pas moins un artiste d'envergure, au propre comme au figuré. Ainsi, faisant suite à une introduction mêlant vacarmes métalliques à un crescendo orgasmique, c'est déjà lui qui occupe l'espace sonore et fait de Christian Woman l'hymne définitif du Metal Gothique. Une transe de séduction en quelque sorte, mais bourrée de second degré, comme sa sœur siamoise Black N°1, véritable pied de nez à tout ce qui peut faire panoplie chez certaines gothopoufs. Du grand art ! Le tout en quelques vingt minutes d'outrance, de vibrations basses, comme de guitares carnivores. A vrai dire, pas un titre dans cet album qui ne soit pas indispensable. A commencer par la séquence éponyme, véritable invitation au suicide, qui se moque bien que la terre puisse changer d'ellipse.

Submergé de sentiments ambigus, parfois inquiétants, Bloody Kisses est également un endroit dans lequel la violence est omniprésente. A l'image de Kill All the White People et We Hate Everyone, c'est instinctivement que les émotions s'éclipsent pour laisser place à des reliefs Punk Rock/Thrashy qui ne nuisent en aucun cas à l'ensemble. Là aussi, Peter s'en donne à cœur joie en faisant grincer l'ongle de son autodérision sur les bonnes consciences. Et le plus surprenant, en opérant un virage à 180°, l'album gagne en profondeur. En profondeur, jusqu'à saupoudrer un peu plus de sel sur nos plaies. Bien sur, pour quelques uns tout ceci ne s'apparentera qu'à une grosse farce, un jeu de dupes trop prétentieux. Toutefois, pour d'autres qui auront eu la chance de croiser Peter Steele à certains moments de leurs vies, ce théâtre de désespérance aura une toute autre saveur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Type O a redéfini les bases du métal gothique avec ce fabuleux Bloody Kisses venu d'outre-monde. La recette est élaboré : grosses guitares, basse ultra profonde, harmonium et ambiances sépulcrales, voix caverneuse genre prince des ténébres (comme un depeche Mode transfiguré en démon majeur), batterie pesante. L'ouverture du disque avec "Christian Woman" décliné en un tryptique que tous les superlatifs de la terre ne suffisent pas à décrire (impérial, dantesque, sublime, majestueux, etc), démontre parfaitement toute la puissance évocatrice et sombre de ce groupe emmené par le géant Peter Steele (version XXL de Antonio Banderas dans "Entretien avec un vampire"). Si ce seul titre vaut à lui seul l'achat de ce disque, il y en a un autre qui atteint le même niveau suprême : "Black N 1 (Little Miss Scare-All)", pure merveille en mid-tempo. On pourrait s'arrêter là, mais il y a 11 autres titres, qui évoluent tantôt dans le même registre, tantôt mâtinés de rythmique punkisante sur le furieux "Kill All The White People" démarré dans une ambiance de lynchage, mais surtout baignés d'un romantisme noir sur "Summer Breeze", le rythmique "We Hate Everyone", "Bloody Kisses", "Blood & Fire"... En conclusion, Type O Negative nous livre un pavé de toute splendeur, qui n'égalera finalement qu'avec "October Rust". Un monstre indispensable.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2010
Cet album fait parti des plus inspirés de la branche "gothique",un album envoutant,déroutant par moment,sombre mais non dénué d'un certain humour propre au charismatique PETER STEELE et ambiant!! l'ambiance est le maitre mot de ce disque, de part les titres eux meme : le tres hypnotique "Christian woman", la piece maitresse de l'album qu'est "Black no 1",le doomesque "bloody kisses"....Entrecoupés d'interludes plus ou moins réussis, les titres s'enchainent avec parfois un changement de style "période carnivore" assez réussis mais qui à mon sens nuie à l'ambiance globale du disque!!Malgré ces petits défauts "Bloody Kisses" reste un grand album avec quelques titres énormes comme ceux déja cités auxquels je rajouterai les deux derniers morceaux : "Blood and Fire" et "Can't Lose You" qui terminent l'album comme il a commencé, en envoutant l'auditeur!!!Un bien bel hommage au "grand" Peter que de courrir acheter cet album indispensable!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 23 décembre 2010
Un pur chef d'oeuvre de métal gothique, voilà ce qu'est "Bloody Kisses", rien de moins. Le meilleur album du groupe, il l'est assurément, même si "October Rust" est parvenu à se hisser presque à son niveau de nombreuses années plus tard.

2 missiles ouvrent le bal : "Christian Woman" & "Black N°1", longues pièces de 8:55 et 11:11, qui vous emportent dans un tourbillon mid-tempo de mélancolie beaudelairienne & gothique. Vocaux à fleur de peau du géant vert, tantôt sensibles tantôt rageurs, mais toujours caverneux à souhait. Guitares acérées et subtiles, basse ronflante du même géant vert, sans oublier la rythmique en béton. Sur ces 2 titres cultes, Type-O fait preuve de la plus grande inspiration, offrant un crescendo de puissance imparrable.

Derrière, "Fay Wray Come Out and Play" et "Kill All the White People" versent carrément dans les influences punks chères au groupe, puis "Summe Breeze" en prend le contrepied, suave et évocateur d'une brise aux senteurs de jasmin, là aussi envoutante.

"Set Me on Fire", "Dark Side of the Womb" et "We Hate Everyone' oscillent entre les 2 traits de caractère prcédemment cités : punk / gothique ensorcelant.

"Bloody Kisses (A Death in the Family)" repart dans la longueur hypnotique et ténébreuse (10:52 tout de même), démarré lentement pour finir en explosion sonore maîtrisée, dentelle métalique unique. "3.O.I.F", titre énervé, relance la machine, avant les "Too Late: Frozen", "Blood & Fire et "Can't Lose You" qui clôturent l'album en beauté et vous laisse dans un silence lourd, une rêverie mélancolique en suspend... qui ne vous donne qu'une envie : recommencer !

Bref, cet album est l'un des quelques piliers du gothique dans toute sa splendeur, exécuté par un groupe qui n'a pas toujours brillé même si on l'adore. Tout simplement indispensable !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
ce disque réussit à conjuguer plusieurs influences, difficilement conciliables, à savoir metal, hardcore, rock gothique et pshychédélique (on retrouve quelques passages évoquant parfois les doors). alors, tout ceci cohabite plutôt bien et forme un tout cohérent qui s'apprécie dans son ensemble, car type o negative a pondu avec ce disque un monument riche et multidimentionnel qui n'a pas pris une ride depuis sa sortie en 1993.
kill all white people nous rappelle que peter steele a fait partie auparavant de carnivore, le groupe crust-punk-hardcore, et developpe ainsi un coté nihiliste et sombre, marque de fabrique de type o negative.
black number 1 et christian woman sont des titres longs et mid tempo sur lesquels le groupe se laisse aller à la mélancolie et qui préfigurent le futur october rust.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2001
S'il y a bien un album qui peut résumer la discographie (non exhaustive) de Type O Negative, c'est celui-ci, et certainement pas "The Least Worst Of", compilation inutile sortie uniquement pour des raisons contractuelles avec le label Roadrunner. Les influences du groupe (devrait-on dire de Peter Steele) apparaissent toutes ici pêle-mêle, dans ces chansons délicieusement (dé)structurées que sont "Christian Woman", "We Hate Everyone", "Too Late for Apologies" ou le culte "Black N°1". Le Géant Vert et ses acolytes n'ont aucun scrupule à se faire cotoyer les Beatles, Venom, Siters of Mercy et Black Sabbath dans ce maelström industriel de dépression coléreuse (ou l'inverse) qui affirme textuellement la frustration (sexuelle, artistique, sociale... humaine) de son concepteur, culturiste gothique subtilement égocentrique qu'on serait tenté de comparer à un Glen Danzig de luxe. Le succès inespéré de ce groupe (sanguin) est dû en grosse partie à l'ambiguité de ses textes (cf le douteux "Kill All The White People") qui a valu à Steele de se faire taxer tantôt de communiste, tantôt de fasciste, semant dans tous les esprits avides de politisation du rock une confusion dont se délecte depuis le Musclor Ténébreux. La maxime au dos du CD résume bien l'esprit nihiliste de T.O.N : "Ne confondez pas manque de talent et génie". Tu as raison Peter, Bloody Kisses mérite 0/5 !!!
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
'Bloody Kisses' est pour moi, sans conteste, le meilleur album de Type O Negative. Le disque ouvre sur la voix d'outretome de Peter Steele et nous emmène très loin et très profond dans des titres majestueux, une production magnifique et un son unique. Dommage que Type O n'ait pas réussi par la suivre à conserver cette magie qui aura abouti, le temps d'un album, à en faire un des tous meilleurs album de metal des années 90 (des "hits" tels que 'Christian Woman', 'Black Woman'). Envoûtant comme peu d'autres groupes, 'Bloody Kisses' est une météorite qui doit être écoutée, et réecoutée!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
du bonheur, simplement, qu'en dire? c'est un incontournable!! il faut l'avoir dans sa cdthèque, en très bon état, non rayé, jaquette non abimée, à écouter!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2012
L'album phare de Type O Negative à mon avis, un pur bonheur pour nombres de personnes, et à la base d'un style qui lui est propre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,96 €
11,00 €
14,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)