Commentaires en ligne 


15 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Simplement inclassable.
A tous ceux, et ils sont nombreux, qui ne voient en Queen que ce groupe à tubes pour stades de foot au chanteur gay moustachu (ce qu'il fut incontestablement), j'aurais envie de faire écouter cet album. Plus que n'importe quel autre, il permet de réellement comprendre ce qu'était Queen à cette période: un groupe unique,...
Publié le 21 août 2006 par Nico

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Tout est là
Queen ne laisse personne indifférent et génère tous les excès, de l'adoration totale au dénigrement absolu. Et pour exactement les mêmes raisons, ou à peu près. Queen est le groupe qui en fait le plus, ou qui en fait vraiment trop.
Un cas unique dans le rock, car un genre à lui tout seul. Un subtil ( ?)...
Publié le 10 décembre 2008 par Lester Gangbangs


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Simplement inclassable., 21 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II (CD)
A tous ceux, et ils sont nombreux, qui ne voient en Queen que ce groupe à tubes pour stades de foot au chanteur gay moustachu (ce qu'il fut incontestablement), j'aurais envie de faire écouter cet album. Plus que n'importe quel autre, il permet de réellement comprendre ce qu'était Queen à cette période: un groupe unique, complètement fou, totalement libre bien que démesurément ambitieux. Installez vous devant une bonne chaîne, mettez les watts et ouvrez grandes vos oreilles... Ecoutez ces voix doublées, triplées, quadruplées, décuplées, qui partent dans tous les sens. Remarquez ces guitares démultipliées en couches innombrables, acérées, vives, puissantes. Notez les changements de rythmes, ces morceaux à tiroirs, ces ambiances si diverses. Réjouissez-vous de tant de folie. Succombez à tant de puissance. Cet album, à condition d'avoir le coeur et les oreilles bien accrochés, vous donnera des frissons. Comme moi, vous trouverez ce groupe et cet album époustouflants, et plus jamais vous n'écouterez de la musique comme avant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La pierre angulaire du groupe, 10 mai 2004
Par 
NicolasB (France - Basse Auvergne) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II (CD)
Cet album reste en majorité l'œuvre de Brian May et Freddie Mercury, en effet ils se sont partagé l'album en deux jouant sur le côté Blanc (May) et le côté Noir (Mercury).
Sur la face A, face blanche sur le vinyle original, Mr May nous fait une entrée de guitare grandiloquente avec « Procession », instrumental qui leur servira à ouvrir leurs concerts jusqu'en 1976. Celui ci s'enchaîne avec « Father to Son » hymne lyrique Hard Rock, style que Brian affectionne tous particulièrement, puis s'envient une des pièces maîtresses de l'album : « White Queen ». Douce ballade Mayenne extraordinaire comportant un passage instrumental de toute beauté. Brian avouera plus tard que « White Queen » reste la chanson dont il est le plus fier. « Some Day One Day » ne restera pas dans les annales et ne sera jamais joué en live, cependant ce titre très Folk n'en reste pas moins un témoignage du guitariste qui s'amuse à superposer les bandes jusqu'à enregistrer de façon subtile 5 guitares à la fois. C'est d'ailleurs lui même qui chante sur ce titre. En effet il a noté que dans la discographie de Queen et ce jusqu'au début des 80's, sur chaque album un titre était chanté par Brian et un par Roger Taylor. Ce lui là même qui composa « The Loser In The End » qui vient conclure la première face du LP. Il faut dire que la voie de Taylor, rocailleuse à souhait se prête très bien à cet exercice de style très Rock'n'Roll.
Mais là où Queen s'envole c'est sur la face noire totalement acquise à Mercury qui nous assaille d'emblée avec « Ogre Battle ». Riffs de guitares qui taillent le roc, chants grandiloquents, une fable Mercuryenne dans toute sa splendeur. On n'a pas le temps de se reposer que les premières mesures de « The Fairy Feller's Master Stroke » déferlent des HP. Musique alambiquée à souhait, montés et descentes de gammes réalisées avec tellement de subtilités... qu'on a du mal à se rendre compte de la difficulté de l'exercice. « Nevermore » arrive juste à point pour que l'on puisse reprendre son souffle... mais pas trop longtemps puisque « The March Of The Black Queen », morceau épique et purement progressif nous rentre dedans avec ses flots de guitares, des voix qui arrivent de toute part, une orchestration magique qui en fait le morceau pilier de l'album. Freddie à envie de calmer le jeu et nous propose « Funny How Love Is » gentille chansonnette au refrain pénétrant. Vient le final... et quel final ! « Seven Seas Of Rhye » casse la baraque, premier succès commercial du groupe, il emporte Queen vers les sommets de la gloire d'où ils ne redescendront jamais.
Queen II, deuxième opus du groupe reste un des albums les plus méconnus du chaland, mais en même temps un de ceux que les Die Hard Fans, comme on les appel, préfèrent. Il est la pierre angulaire, l'album le plus progressif du groupe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le premier classique de Queen, 7 juillet 2011
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
Quand on en examine la tracklist, cet album de Queen peut paraître anodin. Peu de chansons, en effet, en ont fuité dans les compilations les plus populaires du groupe...

Il faut dire que ce II est, comme le I, un animal à part dans le catalogue de la Reine. Clairement, le glam art rock du 1er album a été reconduit et raffiné. Comme en plus les compositions sont dans l'ensemble d'un meilleur niveau (voir le fabuleux White Queen) c'est bel et bien au premier classique de la discographie de Deacon, Taylor, May & Mercury auquel nous avons affaire.

Certes, ceux qui ont été élevé au tube Queenesque ne reconnaîtront pas forcément leurs petits ici, on leur conseillera pourtant de jeter une oreille attentive (et même les deux) à ce splendide exercice de hard rock épique, mélodique, intelligent et diablement attachant. Ils y découvriront un Queen différent, un poil hippie parfois (comme sur la magnifique ballade chantée par Brian May, Some Day One Day) pour une étape à n'en pas douter marquante dans l'évolution du groupe.

Les bonus de l'édition deluxe consistent en 3 titres live de qualité, un mix instru de Sevens Seas of Rhye qu'on qualifiera d'accessoire et une face B (See What a Fool I've Been) qui fera bien plaisir aux complétistes. Rien de bien essentiel mais tout de même bon à prendre d'autant que le remaster de qualité (comprendre fidèle et dynamique) nous sauve enfin des odieuses éditions qui l'ont précédé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 l'ascension commence!, 30 juin 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen Ii (+3 Titres Bonus!!!) (CD)
On est encore loin des Radio Ga Ga et des Innuendo, mais dès son second album, Queen montre déjà un grand talent. La voix de Freddy Mercury et les solos de Brian May sont déjà une marque de fabrique inoubliable. L'ouverture Procession servira à entamer tous leurs concerts pendant plusieurs années. Puis tous les titres sont un enchainement de mélodies tournoyantes et frissonantes (Father to Son, Ogre Battle, White Queen) relax (Some Day One Day, chantée par Brian May, et Nevermore, une magnifique petite balade) agressive (Loser in the End, chantée par le batteur, mon idole Roger Taylor).

Pour moi the March of the Black Queen est le meilleur titre de l'album. Parfois douce et mélodique, parfois puissante, c'est une petite préfiguration de Bohemian Rhapsody. Et bien sûr Seen Seas of Rhye sera la chanson la plus retenue, chantée sur un ton de fête et de joie sauvage.

Queen II est un album plus travaillé que le précédent, avec des titres souvent basés sur des rythmiques syncopées et des mélodies très bien senties.

Freddie Mercury et Brian ont décidément marqué la musique outre manche! Et ça a été le cas dès les années 70!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Tout est là, 10 décembre 2008
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II (CD)
Queen ne laisse personne indifférent et génère tous les excès, de l'adoration totale au dénigrement absolu. Et pour exactement les mêmes raisons, ou à peu près. Queen est le groupe qui en fait le plus, ou qui en fait vraiment trop.
Un cas unique dans le rock, car un genre à lui tout seul. Un subtil ( ?) mélange de musique classique baroque, de riffs heavy metal, de mélodies pop, de lyrisme vocal, de mauvais goût revendiqué et assumé. La recette qui fait mouche et a conduit au fil des albums à un succès à la progression exponentielle. Succès même pas enrayé par la mort de sa Castafiore Freddie Mercury.
Et déjà en 1974 à l'occasion de ce second album, tout le Queen à venir est déjà en place. La formule magique des succès futurs est écrite au fil des titres par May et Mercury.
Manque juste les hits. Qui viendront un peu plus tard. Et à la pelle.
« Queen II » est la meilleure introduction possible à l'oeuvre du groupe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 nouveau filon, 24 avril 2011
Par 
70's addict (Etampes) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
C'est clair, la tendance du moment est à la remasterisation, pas toujours justifiée...Ici, c'est un vrai plus. Les bonus valent le coup, d'autant qu'il manque cruellement dans la discographie du groupe un live qui daterait de la grande époque, enregistré, disons, après A night at the opera ou A day at the races. Le CD bonus propose entre autres une très belle version de la chanson White queen, une de mes préférées. La différence de prix avec l'édition simple est négligeable, je me permets de vous conseiller la version 2 CD, ça vous évitera des regrets. Vivement la réédition des autres albums, notamment News of the world, dont le son n'était pas terrible.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un mix enfin à la hauteur de l'album., 29 mars 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
Sans rentrer dans les détails entre remixer et remastériser, on se retrouve enfin avec une version faisant vraiment honneur aux compositions. Au revoir les grésillements de la batterie et de la voix, on retrouve enfin la basse claire et précise et les coups de grosse caisse. Seul ridicule bémol, on perd un peu la saveur rock, fait dans l'urgence, dont on sent les échardes quoi.

Pour posséder la version vinyle et une version cd, c'est ce remaster qui l'emporte haut la main, donnant un son plus propre et plus moderne
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fabuleux, 13 août 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
Quand j'ai entendu cet album pour la première fois il y a quelques dizaines d'années (profitant d'un nice price), je ne m'en suis pas vraiment remis. Un album fabuleux dont aucun morceau n'est connu du grand public, à part a seven seas of rhye, et pourtant chacun est un petit joyau. C'est un album inégalé, qui est pour moi le grand chef d'oeuvre de Queen, avec 'a night at the opera' bien sur, qui est dans un registre plus pop. C'est un album dont on ne se lasse pas même après des centaines d'écoutes.
La remastérisation est vraiment excellent, et donne un son plus moderne sans en dénaturer l'esprit. Le deuxième CD vaut le coup rien que pour la version live de White Queen, preuve que malgré tout le travail fait en studio le groupe était parfaitement capable de conservé la force émotionnel de ses morceaux sans aucun artifice. On aime ou on aime pas, mais si on aime on n'en décroche plus...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une somptueuse ébauche des chefs d'oeuvres à venir, 22 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
Cet album méconnu de Queen, sorti en 1974, comporte déjà quasiment tous les ingrédients de ce qui fera le succès planétaire du groupe à partir de l'album "A night at the opera" (1975). L'album se caractérise par des mélodies complexes et un gros travail d'orchestration. La musique alterne entre un hard rock lourd et nerveux ("The loser in the end"), des envolées baroques ("Nevermore", The Fairy Feller's Master-Stroke ou "The Ogre Battle"), des passages de rock progressif ("Father to son") ou même une ballade ("Some day one day"). On peut aussi noter l'alternance des voix, caractéristique de Queen, puisqu'à part John Deacon, les trois autres chantent avec des timbres très différents mais très complémentaires. Le jeu de guitare de Brian May démontre déjà presque toute sa palette, en particulier sa capacité à utiliser des effets sonores qui donnent à sa guitare le son d'autres instruments, comme sur le morceau d'introduction "Procession" où il sonne comme un violoncelle. Beaucoup croyaient à l'époque qu'il s'agissait d'un synthétiseur - instrument honni dans le milieu du hard rock - ce qui poussa Queen à inscrire sur ses pochettes la mention "no synths" jusqu'en 1980, où ils décidèrent d'en utiliser pour de vrai, avec l'album "The Game".
L'album "Queen II" se composait initialement de deux faces distinctes, aux atmosphères opposées et qui se répondaient : l'une "blanche", symbolisée par la chanson "White Queen (as it began"), et l'autre, "noire", ainsi que l'évoque la chanson "The March of the Black Queen". Celle-ci est d'ailleurs plus qu'une ébauche de "Bohemian Rhapsody" puisque cette mini symphonie comporte, comme son illustre successeur, sa partie d'opéra, ses riffs sauvages, sa mélodie baroque et ses arrangements complexes. C'est le morceaux le plus spectaculaire du disque. Toute la face 2 est en fait composée de titres enchaînés qui forment un maelström mélodique assez impressionnant. Il y a plus de mélodie dans cette seule face de disque que, disons, dans toute la discographie de Michael Jackson.
Le disque a reçu un accueil critique et commercial plutôt favorable : disque d'or aux Etats-Unis et présent dans les charts anglais pendant 29 semaines. Mais il lui manquait un vrai tube pour apporter une reconnaissance complète au groupe. Ce serait chose faite dès l'album suivant ("Sheer heart attack") avec la chanson "Killer Queen".
Un mot sur la remasterisation de 2011. Les trois premiers albums du groupe souffraient d'une qualité sonore assez faible comparativement aux albums suivants. Hélas, c'est sur ces trois albums que le travail de remasterisation se remarque le moins. Pour tout dire, il est à peu près inaudible à moins de disposer d'un matériel hi-fi d'excellence. Donc inutile de racheter les albums pour la supposée plus-value auditive. C'est plutôt la présence de quelques bonus qui pourrait éventuellement justifier l'achat, encore que là aussi Island se soit montré plutôt chiche.
La véritable édition définitive de ce petit joyau de Queen reste encore à faire. Pour le quarantième anniversaire ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nevermore !, 9 octobre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II (CD)
De très loin il sagit de leur meilleur album rien a jeter ! Déclier à sa sortie ce disque est certainement l'un des album les plus incompris de l'histoire du rock !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit