Commentaires en ligne 


10 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A GLISSER DANS...VOTRE LECTEUR CD, 20 août 2009
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
Cette édition anniversaire des 25 ans du glissement ovipare est une joyeuse pépite sonore à mettre entre toutes les mains, particulièrement les inexpérimentées, "les moins de 20 ans qui ne peuvent pas connaître". Car enfin, cette album recèle quelques brûlots tels que le torride "SLOW AND EASY", l'humide "ALL OR NOTHING", ou bien encore le capiteux "HUNGRY FOR LOVE". Contrairement à ce qu'indique AMAZON, sur le premier CD figure bien les morceaux originaux en début de liste (ce ne sont pas des bonus tracks) suivis effectivement des remix US, spécialement réarrangés pour le marché américan par OLSEN (qui s'est occupé de DEF LEPPARD). Perso, je préfère les V.O. bien plus juteuses à mes oreilles. Le DVD présente quelques vidéos promos et extraits de concerts toujours plaisants à voir et à revoir. Album charnière du groupe qui marque la fin de l'époque NWOBHM et de la présence des MOODY (adieu la slide...), GALLEY et POWELL(R.I.P.), et LORD ; pour s'ouvrir aux horizons lointains et moins bluesy des states avec les ALDRIDGE, SYKES, VAI, CAMPBELL et bientôt l'album 1987 multi-millionnaire. slide it in your ears !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dave nous l'a vraiment glissée., 22 juin 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
D'abord la pochette, classieuse et explicite,ensuite les titres,slide it in ou encore gimme more time aux riffs accrocheurs et plein de feeling,David est en grande forme, au sommet de son art et son serpent a vraiment envie de se glisser au plus profond...de nos oreilles et de nôtre âme.Micky Moody et Mell Galley forment une paire de guitaristes gorgée d'énergie et influencée par le blues.Le bassiste Hodgkinson est surnommé "Bomber" et est accompagné par Cozy Powell pour une section rythmique qui déménage,enfin, aux claviers on a, excusez du peu,Mister Jon Lord, qui apporte à certains morceaux une influence "purpleienne" évidente (all or nothing).Cet album est celui qui précède "1987" qui va faire prendre le virage "Américain" au "Serpent Blanc" c'est donc du Hard Rock à l'ancienne teinté de Blues, des morceaux comme love ain't no stranger ajoutés à ceux cités plus haut peuvent être considérés comme des classiques peut être méconnus mais des classiques tout de même.Spit it out fait partie de ces morceaux qui vous mettent en forme pour la journée.Alors, 5 étoiles pour cet album qui n'en vaut peut être que 4;mais c'est pour contre- balancer le commentaire qui dit préferer cette bouse sèche et sans âme de "good to be bad" à ce qu'il faut bien considérer comme un classique du Hard Rock des années 80.A bon entendeur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin!!, 11 décembre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
Enfin le remaster de "Slide it In". Attention, comme le dit Jessica, on ne nous offre pas la version US et la version UK l'une à côté de l'autre : l'UK commence par une B-Side (Need your love so bad) et est amputée de "Hungry For Love" et de "Love Ain't No Stranger" (studio; que l'on trouve à la fin en live acoustique). Allez savoir pourquoi! L'un n'empêchait pas l'autre.
Ceci dit c'est un plaisir de retrouver cet album essentiel qui signe la fin des années anglaises qui, pour le vétéran que je suis, représentent le vrai Whitesnake (même si le look et les prestations scéniques du groupe les auraient cantonnés plutôt au rang des orchestres de bar que des arènes rock). Avec un leger regret la version US, que j'ai toujours trouvée un peu moins bonne (car John Sykes égratignes un peu quelques solos en "faisant du J.Sykes") est mise en avant en tête de CD; la remasterisation met les 2 versions au même niveau sonore alors que, de mémoire, le vinyl US de l'époque semblait plus percutant que l'européen.
Dans cet état d'esprit le DVD en bonus nous offre le cadeau qu'attendent depuis 26 ans tous ceux qui, comme moi, étaient de la fête à Donington en août 1983 : le quasi lizzyen "Guilty of Love", joué ce soir là, car sorti en single preview, mais non présent sur la vidéo VHS du concert.
Enfin, la packaging luxueux en 3 volets cartonnés et le livret "historique" sont à la hauteur de cet album (le changement de la photo de couverture est dommage. Moins belle que l'originale placé, elle, sur le livret, et tellement plus classe; même l'image arrière de la pochette originale était meilleure!). Indispensable donc.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ssssssssuperbe !!!, 14 janvier 2010
Par 
Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
"Slide it in" a 25 ans et ça se fête évidemment !

Cette édition vaut carrément son pesant d'or puisque, outre sa version originale (amputée d'un morceau tout de même !!), l'album contient l'intégralité de son remix US. Les bandes ayant été reconfiées à Keith Olsen, croyez moi sur parole, "ça sonne du tonnerre de Dieu !". Aucun regret par rapport au premier enregistrement, puisque le grand producteur qu'il était a choisi de replacer les guitares plus en avant, tout en insufflant la dynamique nécessaire qui manquait selon moi initialement à l'original. L'équilibre entre les instruments est tout bonnement sidérant de perfection. Le fait que John Sykes est réenregistrer certaines parties de guitares ajoute évidemment à la cohésion de l'ensemble.
Le précieux objet renferme également quelques belles et jolies raretés, à l'instar du morceau "Need your love so bad" qui voit Coverdale tout juste soutenu par quelques notes délicates de claviers: Préparez vos mouchoirs, ou quand chanter avec ses tripes ressemble à ça !!
La pochette et son livret sont quant à eux particulièrement bien garnis. Outre les nombreuses photos et la reproduction des (4) Singles de l'époque (pour le coup plutôt moches), le livret vous en apprendra énormément sur la genèse de ce formidable album, en plus d'y découvrir l'identité, le visage et l'âge (!!!) de celle qui accepta de poser face à l'objectif, avec un authentique serpent autour du cou, pour l'une des plus belles illustrations qu'il m'est été donné de posséder: Le packaging offre d'ailleurs plusieurs déclinaisons, jusqu'à celle qui sera retenue sur le premier pressage.
Enfin, cette édition de "Slide it in 25ème anniversaire" est aussi augmenté d'un DVD qui offre la possibilité de découvrir ou de redécouvrir quelque images tirées de Clips, ou mieux, d'archives. A ce sujet, "Give me more time" issu de l'émission Top of the Pop, ainsi que "Guilty of love" (ce titre me fait toujours autant marrer...), extrait de leur prestation Live de Donington en 1984, valent à elles seules le détour.
Quant à la qualité intrinsèque de "Slide it in" pfffff ! Que voulez-vous que je vous dises ? C'est bon, c'est très très bon, c'est diablement bon !!! Point de frime, ni de démonstrations superflues, juste 5 mecs qui jouent avec une immense classe pour un semblable talent.

David ! Le jour ou tu seras de nouveau capable de me refaire un album de cette trempe, promis ! Je retirerais toutes les choses cruelles (mais ô combien justifiées) que j'ai pu dire a propos de tes dernières productions: Slip Of The Tongue en tête ( oui je sais... Mais il est bon parfois dans remettre une petite couche).

En un mot comme en 100: Rien a jeter, a A-CHE-TER les yeux fermés !! 18/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 SLIDE IT IN...YOUR EARS !, 23 mai 2003
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
Un titre aguicheur, un son énorme, six musiciens survoltés et des compos accrocheuses : Tout est en place pour faire de cet album un pur moment de bonheur. Rien que le titre "SLOW'N'EASY", où le regretté Cozy POWELL assure comme une bete à la batterie,vaut le détour. Mais les autres morceaux sont à l'unisson ("GAMBLER", "SPIT IT OUT") et rien n'est à jeter dans cet album dans la plus pure tradition de WHITESNAKE ou maitre COVERDALE fait encore une fois preuve de sa maiestria vocale. Son grain de voix, velouté et félin à souhait est reconnaissable entre mille, et mérite de figurer au panthéon des grandes voix du HARD (HALFORD, GILLAN, HUGHES, PLANT, BYRON et quelques autres).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Slide It In" : le lien entre deux cycles., 20 février 2012
Par 
Voodoo. (in the south of witches valley.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
"Slide It In" publié en '84, est le sixième album d'un Whitesnake qui a légèrement mué.
Dans l'esprit, on est encore dans l'ambiance du classic line-up (c'est d'ailleurs le logo le plus fun du groupe qui orne la pochette du disque). Les line-up vont par contre commencer à éclater régulièrement au sein du groupe. Là c'est quand même Bernie Marsden, Neil Murray et Ian Paice qui ont cédé leurs places. Pour la tournée précédente Mel Galley (guitare), Colin Hodgkinson (basse) et Cozy powell (batterie), assuraient déjà avec brio leurs jobs. Et en studio, ils s'en tirent encore avec les honneurs. Mel Galley apportant des compositions qui illuminent l'album. Il signe quand même les "Gambler" et "Love Ain't No Stranger" (habilement introduits par les keyboards de Jon Lord), ou le génial "All Or Nothing" et les "give Me More Time" ou "spit It Out" sans dénaturer le son de Whitesnake. Mais c'est aussi Cozy Powell qui marque de son emprunte toutes les chansons interprétées avec sa frappe de bûcheron. Vraiment impressionnant (surtout qu'il n'a pas remplacé un manchot), il va booster tout l'album produit encore une fois (la dernière) par Martin Birch. Là on tient un batteur de la puissance d'un Led Zeppelin, une énorme influence pour Coverdale (qui va ensuite un peu trop chercher à ressembler à ce groupe et à son chanteur), qui cartonnèrent aux U.S.A. L'album va même se payer un remix U.S. (nouveau producteur, apparition du fougueux John Sykes), mais c'est une autre histoire. Pour l'heure c'est toujours Micky Moody qui tient la seconde guitare, et qui apporte le gros morceau de l'album un "Slow An' Easy" qui vaut à lui seul l'achat du disque. Coverdale quand à lui assure un maximum au chant, et apporte les "Slide It In" et "Standing In The Shadow" ainsi, que "Hungry For Love" et "Guilty Of Love" à un fort bel album.
"Slide It In" qui demeure encore dans l'esprit originel de Whitesnake, fait également le pont entre deux cycles. Celui avant la destination aux U.S.A. (avec la réussite que l'on connait en 1987), avec l'album éponyme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 OK, mais faut pas m'la faire, 14 mars 2011
Par 
Ramone the Snake (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
J'ai attendu un peu avant de l'acquérir définitivement, genre événement TRES IMPORTANT, dans la vie d'un Whitesnake's freaks. C'est génial, beau, luxueux, avec deux énormes reproches : pas de version originale, non rebidouillée, de "Love ain't no strnger", celles ici présentées le remix US, et celle l'abominable et totalement dispensable "Starkers in Tokyo" ! Incroyable que l'intégralité de "Slide it in" n'ait pas été retranscrite, et dans l'ordre s'il vous plait !! Deuxio : "Need your love so bad" est présent mais en remix US, comme s'il était besoin de re-trafiquer ce morceau, présent initialement sur la K7, et ne comportant q'un accompagenement divin, du J "Mastro" Lord ! C'est tout. Pour le reste, c'est énorme, magnifique, avec des photos géniales, les pochettes des 4 singles remixés, toute une "explication de texte" sur la sublîme pochette, des anotations hillarantes sur le coffret "a blending of pornography and poetry".... c'est vrai que pour les paroles, c'est chaud, et quand même ras la ceinture. Les DVD n'apportent pas grand chose à mon avis, d'autant que certains extraits sont largement postérieurs à ce disque, avec un Serpent qui a déjà mué. Mais les vidéox promos sorties à l'époque en K7 VHS sont bonnes, avec un groupe de feu. Whitesnake est immense.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 FAMEUX, 30 octobre 2009
Par 
Pascal Creton "CRETON PASCAL" (FRANCE/LILLE) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
Hé oui SLIDE IT IN /WHITESNAKE remaster avec la version US (John Sykes guitar) et la version EUROPE sur 1 cd(- 2 titres version Europ)e + b-side
vous pouvez acheter toutes les ré-éditions de ce groupe c'est FAMEUX
Pascal
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Surprise !!!, 4 juin 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
Découvrir Whitesnake avec 30 ans de retard est une expérience intéressante ;
à la première écoute de ce Slide It In (album choisi après la lecture des commentaires sur Amazon), je comprend pourquoi j'ai très bien vécu plusieurs décennies de hard rock sans saisir l'occasion de jeter une oreille au Serpent Blanc ; je reste franchement sur ma faim.
J'ai l'impression de réécouter le premier disque de Bad Company avec quelques emprunts à Led Zep et Thin Lizzy, rien de révolutionnaire en vue.
Depuis Deep Purple, Coverdale a perdu en fougue ce qu'il a gagné en maturité, pas de riff d'anthologie, des refrains un peu faciles, bref du hard rock archi classique, sans folie, dispensable...
Et puis je laisse trainer un peu le CD dans l'autoradio ; matin et soir Whitesnake m'accompagne sur la route ; je chantonne les refrains ; parfois toute la journée ; j'attend la fin d'un solo avant de couper le contact ; j'apprecie.
Certes, je n'ai pas reçu la claque espérée, mais finalement j'aime écouter ce disque. On y trouve rien d'extraordinaire, rien d'autre qu'un très bon hard rock efficace et pêchu, bon compagnon de route, et c'est déjà très bien.
15/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST, 2 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slide It In (CD)
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST MAI 1984 N° 190 Page 92/93
7° Album 1984 33T Réf : Carrère 66085
Si David Coverdale et ses complices de Whitesnake s'intéressaient un tant soit peu à la France, il n'est pas douteux que, avec la série d'albums fumants qui composent leur discographie, ils seraient devenus un groupe de tout premier plan chez nous comme ils le sont ailleurs. Renommée qui n'aurait rien eu d'excessif car le Serpent Blanc a toujours été un des groupes les plus performants du hard anglais. Mais voilà, Coverdale a oublié la France et la France l'oublie peu à peu. Il se répète avec Whitesnake ce qui s'est déjà produit avec UFO.
Mais ce n'est pas une raison pour bouder ce "Slide It In", un album parfaitement dans la tradition de qualité qui a permis à Whitesnake de s'imposer. Avec ce groupe, comme avec Judas Priest, il n'y a jamais la moindre perte de vitesse. Chaque album est du niveau du précédent, un niveau toujours élevé, et ces vieux routiers de Coverdale, Lord, Powell, Moody n'en finissent pas d'étonner par ces ressources d'énergie et cet appétit de swing qui jamais chez eux ne s'épuisent.
A peu de choses près, on retrouve donc dans ce "Slide It In" au titre coquin les ingrédients qui firent l'excellence de "Saints And Sinners" et de ses prédécesseurs, un hard épais, solidement étayé de blues et de rhythm'n'blues, orné de refrains proprements irrésistibles, décoré par des solistes qui connaissent tous les ressorts qui vous feront bondir du sol, et irradié par la voix phénoménale de Coverdale. Martin Birch, comme d'habitude, met tout cela en place au millimètre, et le résultat est pleinement satisfaisant une fois encore. Whitesnake, ce sont les Stones du hard, aussi fidèles à eux-mêmes que fidèles à leur public.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Slide It In
Slide It In de Whitesnake (CD - 1999)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit