undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
9
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,99 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 février 2004
fin des années 80 : sykes a travaillé pour thin lizzy et whitesnake, et il veut voler de ses propres ailes. POur son projet, il demande conseil à un chanteur connu : glenn hughes. Il lui dit comment il chanterait les morceaux. Et quand l'album sort, Sykes chante comme Hughes !
Mais trèves d'anecdotes, cet album est phénoménal. Emmené par la guitare fabuleuse de Sykes, le groupe sert 9 morceaux imparables, avec des riffs en escalier (Billy) et des moments de feeling monstrueux (jelly roll) sans parler de la puissance mélodique parfaite (blue murder). La voix de sykes est chaude, surprenante de caractère. Il a retenu les leçons de maître Phil Lynott.
Cet album est magique, la production parfaite, et derrière le leader, rien moins que carmine appice et Tony Franklin. Du grand art, aux côtés de Van Halen I, de Led Zep et Deep Purple, de Thin lizzy...
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2004
1987 de Whitesnake est votre album de chevet ? alors n'hésitez pas une seconde !!! John Sykes après avoir fait ses premières armes au sein de Tygers of Pan Tang et pris une toute autre ampleur aux côtés de Phil Lynott avait porté à bout de bras le projet 1987 de Whitesnake, il avait assuré la guitare bien sûr mais aussi le chant (mais si écoutez bien les choeurs sur certains morceaux) ce qui avait fort déplu au sieur Coverdale qui le remercia avant même la sortie de l'album... mais cet album fait éclater toute la vérité !!! le son, les compos et le chant tout est estampillé John Sykes !!! et avec deux compères tels que Tony Franklin (ex-The Firm avec Jimmy Page) et Carmine Appice (Rod Stewart, Beck Boggert Appice, King Kobra...) on touche du doigt la notion de "super-groupe" !!!
Indispensable !!!
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Parti/jeté d'un Whitesnake où il voulait, sérieusement !, continuer sans l'essentiel David Coverdale celui-ci étant indisponible suite à une opération des cordes vocales (profiter d'un malade... mal ça !), l'ex-Tygers of Pan Tang et Thin Lizzy John Sykes mit un certain temps à se remettre de la caravane multi-platinée qu'il avait manqué (l'éponyme de 1987 de Whitesnake et ses 8 millions de copies écoulées outre-Atlantique). Sans vraiment de surprise, quand vint le temps de tout de même se relancer, celui qui avait largement contribué à la genèse du triomphe précité sans en récolter les lauriers suivit exactement la route sur laquelle il avait orienté son ex-patron, celle d'un gros hard rock à l'américaine supplémenté de soupçons de blues.
S'entourant de deux grands professionnels (le batteur Carmine Appice de chez Vanilla Fudge, Cactus, Beck Bogert & Appice, etc. et le bassiste Tony Franklin entendu chez Roy Harper, The Firm et Jimmy Page) Sykes se réinvente en chanteur/guitariste/auteur/compositeur, seul maître à bord ou presque d'un Blue Murder symptomatique de ses folles ambitions. La variable d'ajustement stylistique par rapport au Whitesnake made in America ? Une virtuosité accrue, une voix moins gorgée de soul aussi, n'est pas Coverdale qui veut, mais tout à fait correcte, Sykes est un vocaliste plus qu'honorable. Sinon ? En neuf morceaux et 52 minutes, monsieur Sykes démontre qu'il en a encore dans le carafon et sait toujours pondre du gros hard rock mélodique ou de riffs bien trouvés, du travail texturant de ses autres parties rythmiques aussi, de soli évidemment finement ciselés, le tout supporté par des chansons de qualité et une section basse/batterie qui sait faire et vous obtenez... Bluesnake, pardont Blue Murder. Parce qu'il y a plus qu'un cousinage entre l'entreprise du blond guitariste et celle de son ex-patron, c'est évident sur quelques solides mid-tempo d'ouverture, Riot, ou celui qui donne son titre au groupe et à l'album, Blue Murder, mais encore plus sur un Sex Child, un Valley of the Kings ou un Ptolemy d'inspiration péri-zeppelinienne comme l'était, au hasard, Still of the Night, ou sur un Jelly Roll bluesy en diable. Et que dire du registre de la power ballad que John manie exactement comme il l'avait faire à David comme on l'entend sur Out of Love ?
Tout ça nous fait un album qui, forcément, ravira ceux qui apprécient la version Sykes la plus américanisée de Whitesnake, et plus généralement tous les amateurs de hard rock des années 80 et une formation prometteuse qui, comme tant d'autres se verra emportée par le tsunami grunge qui n'allait plus tarder à déferler. Un second album dispensable avec de nouveaux partenaires sera suivi d'une dissolution d'un projet qui nous aura tout de même laissé un bel album, ce qui n'est déjà pas si mal.

1. Riot 6:22
2. Sex Child 5:51
3. Valley of the Kings 7:51
4. Jelly Roll 4:44
5. Blue Murder 4:54
6. Out of Love 6:44
7. Billy 4:12
8. Ptolemy 6:30
9. Black-Hearted Woman 4:48

John Sykes - Guitars, lead vocals
Tony Franklin - Bass, backing vocals
Carmine Appice - Drums, backing vocals
&
Nik Green - Keyboards
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2008
Cet album est simplement sublime. Les compositions sont d'une rare intensité et les mélodies puissantes et imparables, la production énorme, la base rythmique (franklin/appice) monumentale et...l'immense J. Sykes...aussi doué à la 6 cordes qu'au chant. Dès les 2 premiers titres "Riot" et "Sex child", on sent le chef d'oeuvre puis arrive l'anthologique "valley of the king" et tout s'enchaine.
A posséder impérativement!!!
22 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2013
Le concept de super-groupe est souvent très décevant : une réunion de très grands talents qui accouche d'un disque de bonne qualité technique mais sans aucune saveur....Ici, ce n'est absolument pas le cas : on a droit à un power trio dans toute sa splendeur. Sykes a réussi là où Coverdale a échoué : savoir s'entourer de très grands musiciens, tout en leur laissant toute la place nécessaire à l'expression de leur talent. Résultat : 9 compositions puissantes et imparables, une des premières production de Bob ROCK avec un ENORME son (Bon Jovi, Metallica, The Cult...), le fantôme de Led Zep qui plane ici et là sans plagiat...Ce disque a tout pour plaire au fan de Hard Rock lassé du hard US et du glam des années 80. L'imagerie est certes un peu datée (sauf la pochette qui est splendide), mais ce qui compte est à l'intérieur (mon Dieu, quels solos de guitare !). Je l'écoute encore très régulièrement aujourd'hui avec beaucoup de plaisir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2012
En lisant les 4 commentaires précédent, j'étais persuadé qu'avec Blue Murder j'allais découvrir un de ces trop rares chef d'oeuvres méconnus.
J'avoue être un peu passé à côté.
Ne nous attardons pas sur la vilaine thématique "pirates" des photos et du livret, la pochette est jolie donc ça passe.
Techniquement, c'est nickel ; la prod est parfaite, bonne basse, jeu de batterie explosif, les grattes sont impressionnantes, le chant irréprochable ; ca joue vite et très bien, on a affaire à de grands pros et ça s'entend.

Malheureusement c'est un peu tout ce que je retiens de cet album.
Aucun refrain ne m'a marqué, aucun riff ne m'a scotché. En fait j'ai surtout retenu ce qui m'avait déplu : beaucoup de morceaux se terminent par des fades sans intérêt, la ligne de basse de "Riot" est ennuyeuse à mourir, l'intro synthé du pourtant sympathique "Valley of the Kings" est nullissime ; coté balade, c'est soupe à volonté, et à part l'excellent "Jelly Roll" aucun morceau ne m'a semblé faire preuve d'un peu d'originalité.
Ce disque est loin d'être mauvais, mais les compositions m'on vraiment laissées sur ma faim, dommage.
13/20
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2016
Tout juste sorti de la gueule du serpent blanc de coverdale, qui a une moins belle chevelure que lui, John sykes (je vous épargnerai son palmares guitaristique , y' a wiki, maintenant !) débarque avec ce BLUE MURDER d'enfer...
Hard rock de haute volée en Neuf leçons... Musicalement très fort... Ça assure... Le très beau John est aussi très bon... Guitares en feu (son style m'est reconnaissable entre mille !).... Mais aussi, performance vocale...(il a eu de bons profs, aussi, le Johnny !!!).
Ces morceaux auraient dû être interprétés par ray gillen... Qui décéda entre temps... Puis par Tony Martin (mon chouchou chez le sab')... Mais on est jamais si bien servi que par soi-même !!!
Pas grand chose à déplorer... Cet album est superbe...Tony Franklin à la basse, et l' immense carmine appice aux drums !!!
La pochette est superbe... Si on ne la retourne pas... Ridicule ! Les looks ont dû fortement plus inspirer Johnny Depp, pour le rôle de Jack sparrow, dans "pirate des Caraïbes", que Keith Richards !!!
Autre bémol, plus emmerdant... Le son... Si..."lointain"....! Il faut pousser le volume...mériterait une remasterisation... Si c'est pas déjà fait ?
17/20.
66 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2014
blue murder date de 1989 mais quelle claque j avais acheté cet album a l époque en casette mais l ayant perdue lors d un voyage je m étais jurée de le racheter en CD . puis le temps a passé et je ny pensais plus jusqu a une visite sur amazon je suis tombé dessus par hasard et vue son prix je l ai commandé je me le suis écoute hier soir ENORME
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2011
acheter cette album vraiment par hasard! et pas decus tellement cette album est magnifique! super melodie! un bijoux cette galette!!!.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

26,86 €
20,70 €
10,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)