undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Know What I Mean ?
Format: CDModifier
Prix:12,17 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 7 juin 2006
Cannonball Adderley prête sa voix chaleureuse à la sublime musique de Bill Evans dans ce trés beau disque.

Bill Evans est alors au zénith de sa carrière, dans quelques mois il gravera des faces mythiques au Village Vanguard.

Cannonball joue magnifiquement tout au long de l' album qui contient notamment une superbe version de "Waltz For Debby".

Le tandem rythmique du Mjq, Percy Heath et Connie Kay, fait lui aussi merveille et apporte un éclairage original au jeu de Bill Evans, fort différent du tandem LaFaro-Motian.

Un disque vivement conseillé !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A ma grande honte, je ne connaissais ce saxophoniste que de nom. Suivant les conseils des internautes, j'ai acheté ce CD : très belle surprise ! Bill Evans et Cannonball forment un duo séduisant et vivant. La prise de son est claire et vivante (je sais je me répète). Le jeu de saxophone est ample, dynamique, c'est difficile de l'écouter machinalement en musique de fond. Quant à Bill Evans, il est au top.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La réputation de cette galette magnifique en tout point n'est plus à faire, et pondre un petit commentaire dessus est quasiment inutile tant cet enregistrement brûle d'une évidence absolue... Mais ressortie de derrière les fagots il y a quelques jours, elle ne cesse d'illuminer mon environnement. Je la réécoute quasiment tous les jours, comme si j'étais à nouveau lié par une ancienne exigence amoureuse... Know What I Mean, c'est près de cinquante minutes de bonheur absolu, d'une élégance inouïe, avec ses linéarités abrasives et ses mélodies d'un lyrisme à vous flanquer des frissons. Avec ce genre de galette, le temps s'arrête ou s'étire, on ne sait plus très bien. Posez-vous, allumez une cigarette, et laissez-vous emporter par ce qui est peut-être le chef d'oeuvre de Cannonball Adderley. Inspiré (mais ne l'a-t-il jamais été?), il retrouve le pianiste le plus remarquable et le plus influent de la deuxième moitié du XXème siècle: Mister Bill Evans en personne. Au sommet de son art, celui-ci venait d'enregistrer en trio le sublime Explorations avec Scott La Faro et Paul Motian... La section rythmique est autre mais elle est hyper soudée: Percy Heath est à la contrebasse et Connie Kay à la batterie (excellente idée que d'avoir invité ces deux musiciens du Modern Jazz Quartet...).

Enregistré entre le 27 janvier et le 13 mars 1961, le disque s'ouvre sur Waltz for Debby, l'une des plus belles versions jamais enregistrées. Quand se joue le magnifique et limpide Goodbye (thème de Jenkins), la beauté s'offre à vos papilles auditives. Au niveau du son et du phrasé, on a souvent dit que le sax de Cannonball était le plus parkérien de sa génération. Ici, au contraire, il me fait plus penser à celui de Johnny Hodges, dans le traitement des balades notamment. Le caractère des thèmes suivants, tels que Who Cares, Venice, Toy, et surtout Elsa et Nancy With the Laughing Face, est unique. Chaque note compte, chaque note est pensée. Du très grand art, là où les mots semblent bien souvent superflus. Bref, ce quartette fonctionne à merveille et c'est une très grande réussite. L'interprétation de Nancy with The Laughing Face constitue un vibrant hommage à Nancy Wilson. Comme à son habitude, Bill Evans se montre brillant et inventif (son intro sur Elsa). Il signe le titre éponyme de l'album, Know What I Mean, un thème inouï avec une rupture harmonique hallucinante (écouter ce changement de tempo, après cette douce présentation du thème...). S'intégrant tout naturellement à l'ensemble, Percy Heath et Connie Kay ne font pas de la simple figuration, bien au contraire. Ils illuminent de leur présence tous les titres de l'album. Un disque pour l'île déserte, sans aucun doute.
1212 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 janvier 2010
Cannonball Adderley et Bill Evans en forme! Indispensable, vous voyez ce que je veux dire !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Plus
Plus de Cannonball Adderley (CD - 2007)

Know What I Mean ?
Know What I Mean ? de Bill Evans (CD - 2011)

Explorations
Explorations de Bill Evans (Album vinyle - 2015)