Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Monk live en club à son meilleur, 8 février 2013
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Misterioso (CD)
"Misterioso" est, avec Thelonious In Action, l'un des deux disques réunissant les enregistrements du quartet de Monk effectués par Riverside les 9 juillet et 7 août 1958 au mythique Five Spot, le jazz club où Monk venait de jouer pendant des mois avec John Coltrane avec un succès retentissant (malheureusement l'enregistrement d'amateur de Monk avec Coltrane publié par Blue Note sous le titre "Live at the Five Spot-Discovery !" a une prise de son exécrable et ne mérite pas l'acquisition). Coltrane n’est plus là au saxophone ténor, mais Johnny Griffin le remplace dignement, avec un son généreux et des improvisations inventives, auxquelles on ne peut que reprocher une longueur souvent excessive : alors que ses premiers chorus, ponctués par le piano de Monk, sont excellents, il s’égare ensuite un peu trop loin du sujet lorsque Monk lui lâche la bride. En revanche il est parfait dans mes morceaux plus courts comme "Light blue", "Nutty", "Coming on the Hudson" et "Round midnight".

La section rythmique est de tout premier ordre : le bassiste Ahmed Abdul-Malik est prodigue en superbes solos (deux le 9 juillet, cinq le 7 août), de même que le batteur Roy Haynes (deux solos en juillet, quatre en août), qui n’a rien a envier en puissance et en swing à un Art Blakey, lequel le remplace d’ailleurs le 9 juillet pour un morceau (Bye-ya). Monk lui-même est en pleine forme : cette année 1958 fut celle de sa consécration auprès des amateurs de jazz, avant celle de 1964 auprès du grand public, et ses solos rayonnent de vitalité et de joie de créer. La prise de son stéréo est étonnamment bonne pour une première expérience discographique de Monk en live : mate et très proche, bien équilibrée, elle restitue parfaitement la ferveur des musiciens et la chaleur de l’ambiance du club. Trois titres, Evidence, Blues Five Spot et In walked Bud figurent dans les deux soirées, mais ne constituent aucunement des redites. Ces deux disques, réunis depuis en un seul CD COMPLETE LIVE AT THE FIVE SPOT 1958, inaugurent admirablement la série des enregistrements de Monk en concert, dans la formation, le quartet, qui est à notre avis celle qui lui convenait le mieux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Impérissable, 16 juin 2010
Par 
Dale Cooper (The one-eyed Jack) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Misterioso (CD)
Difficile de trouver plus léger et rafraichissant dans la discographie de Thelonious Monk. Ce quartet bien particulier, qui réunissait autour de lui le tout jeune saxophoniste Johnny Griffin, le contrebassiste Ahmed Abdul-Malik et le batteur Roy Haynes, est un petit bijou de swing et de bop.

Enregistré en août 1958 au Five Spot Cafe de New-York, dont on perçoit toute l'effervescence nocturne (discussions des clients, verres qui s'entrechoquent et pièces qui tintent sur le sol...), ce condensé de plusieurs concerts est un témoignage formidable.
Le répertoire du leader et pianiste y est une fois de plus exploré avec génie, notamment par le fougueux Griffin (il faut écouter notamment son stop-chorus délirant dans « Let's cool one »).

Les grands classiques de Monk (« In Walked Bud », « Misterioso », « Round Midnight » ou encore « Evidence ») sont tous revisités, repensés et auscultés par le quartet.
Le seul standard - « Just a gigolo » - est une petite volute de poésie en piano solo, au milieu de l'album.

Pour les amateurs, un complément indispensable au quartet plus régulier avec le saxophoniste Charlie Rouse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Monk et Griffin au sommet, 8 avril 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Misterioso (CD)
Cet album me surprend à chaque écoute. Un pic d'intensité mémorable avec cette version d'Evidence et un interplay profond entre les artistes de cette performance. Un must.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du grand Monk, 24 octobre 2003
Par 
F. Lagarce (Angers France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Misterioso - Digipack (CD)
Cet album est vraimment très bon. Beaucoup de swing et de rythme pour un grand moment de performance live. Aucun élément du quintet n'est plus faible que les autres. Du très très bon Jazz.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Misterioso
Misterioso de Thelonious Monk (Album vinyle - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit