Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Still in our Hearts we can hear the great Hymn of Karelia", 1 octobre 2012
Par 
Emmanuel Gautier (Strasbourg, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Karelian Isthmus (CD)
Dans la série des vieux classiques du death metal finlandais, on ne peut passer à côté du premier album d'Amorphis, même si le groupe a radicalement changé de style depuis.

Amorphis est né en 1990 du split de Violent Solution par Esa Holopainen et Jan Rechberger -toujours dans le groupe d'ailleurs- qui recrutent Tomi Koivusaari d'Abhorrence comme vocaliste et Ollli-Pekka Laine -co-fondateur de Barren Earth- comme bassiste. Après une démo auto-produite intitulée "Disment of Soul", ils sont remarqués par le label américain Relapse qui les prend sous son aile et leur propose même de partager un split avec Incantation, qui ne verra d'ailleurs jamais le jour ; au lieu de ça, "Privilege of Evil", leur premier mini-album sort en 1991 et annonce leur premier full-length qui est enregistré l'année suivante dans les célèbres Sunlight Studios de Tomas Skogsberg.

Répondant au nom de "The karelian Isthmus", évoquant une province de Finlande frontalière avec la Russie et lieu d'âpres combats entre les deux pays aux XIIème et XIIIème siècles ainsi que pendant la 2ème Guerre Mondiale, le disque est un produit "certifié conforme" des Sunlight Studios: un death metal plutôt brutal avec un côté très suédois, des grattes accordées très bas, une voix ultra gutturale, des accélérations en blast typiques et un penchant mélodique assumé avec utilisation discrète de claviers.
Cependant, au-delà de toute ressemblance avec les Grave, Carnage, Dismember, Darkthrone, Cemetary, Desultory, Merciless, Entombed et autres formations sorties du même four, Amorphis développe une personnalité certaine dans son abord de la mélodie et on sent déjà poindre le côté progressif et folklorique certes discret mais qui va s'avérer déterminant dès leur deuxième album dans l'affirmation du groupe au sein de la scène death en général et plus particulièrement finlandaise, ses nombreux compatriotes n'étant pour la plupart pas arrivés à se renouveler comme eux l'ont fait.
Bien que globalement assez violent, "Karelian" regorge de mélodies superbes et poignantes aérant les compos agressives et sombres, bande son d'un univers guerrier moyenâgeux qui trouve son inspiration aussi bien dans l'Histoire que dans les légendes arthuriennes et celtiques, la mythologie irlandaise.
Les "Grail's Mysteries", "Warriors Trial", "The Exile of the Sons of Uisliu", "The Sign from the North Side" contrastent avec la brutalité des morceaux plus anciens, moins rapides, plus posés et mélodieux et également plus atmosphériques et épiques, parfaitement assortis aux sujets traités.

En bonus dans cette édition, le fameux mini "The Privilege of Evil" qui est un complément indispensable pour apprécier toute l'évolution du groupe: les 3 compos communes avec "Karelian" y sonnent beaucoup plus brutales et ne laissaient pas vraiment espérer qu'Amorphis en viendrait un jour à jouer du progressif. Le morceau "Vulgar Necrolatry" est issu du répertoire d'Abhorrence et est chanté dans cette version par le chanteur du groupe Jukka Kolehmainen. C'est d'ailleurs un peu l'intrus sur "Karelian", plus bourrin que les autres titres et le seul abordant un sujet franchement morbide, le plus suédois quoi.
En l'espace d'une seule année et un changement de studio d'enregistrement, Amorphis avait déjà notablement progressé et calmé le jeu, pour aller vers d'autres horizons plus folk et prog.

Avec "Tales from the thousand Lakes", pour lequel ils vont recruter un claviériste et oser le chant clair, ce sont les deux albums les plus extrêmes de leur discographie. Un dyptique indispensable pour tout fan de death metal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Karelian Isthmus
Karelian Isthmus de Amorphis (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit