undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo Litte soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:34,38 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Quoi que l'on pense de ce guitariste, quoi qu'on ait lu ou entendu (et il y a surement du vrai), on juge un musicien tout d'abord à sa musique. Et ce disque sorti en 83, le dernier en studio avec Gary Barden (si ma mémoire est bonne) est une perle, un disque genre Beatles, ou tout est bon, ou on ne voit pas LE TUBE, qui va sortir en 45 tours, car tous les titres sont excellents, hypertravaillés, sans aucun morceau de remplissage. Un disque qu'on écoute en continue sans sauter une plage, en attendant les intros famillières, les solos du Schenk tant on les a écoutés. Pas de fioriture, rocks moins lourds que sur MSG, ou Assault attack, style plus aérien mais destiné quand même aux hardos à la base. Avec ce disque Schenker invente un style : la hard-FM européen, déjà revendiqué par Scorpions. Mais Schenker ne donne jamais dans la variété, il aime trop sa gratte, et les vocaux à la Phil Moog (G.Barden, G.Bonnet, et le dernier dont j'ai oublié le nom). Tous les morceaux de ce disque sont accessibles à n'importe quelle radio, même la plus naze de chez nous (au choix !), et même 20 ans après. Les titres sont accrocheurs, portés par la voix magnifique de Gary Barden, les refrains entêtants, et l'enchaînement des morceaux parfait. Le son de guitare est cristallin, c'est un son de cathédrale, magique !!! A la basse c'est Chris Glen (ex Alex Harvey band), et à la batterie, l'acien drumer de Gallagher (Ted McKenna) ... c'est dire. Un superbe ouvrage non sélectionné dans les discothèques idéales des rock critics !! .................évidemment.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2012
Effectivement, le côté plus fm orienté vers le marché américain a pu à son époque décontenancer certains fans.
Le son des claviers, tenu par Andy Nye y étant pour beaucoup. Personnellement je préférais celui de Tommy Eire sur le précédent.
Malgré tout, les compositions restent de bon niveau et aucun titre n'est vraiment faible.
Notons également que les interventions de Michaël Schenker ne sont pas pour autant en reste, au contraire. (l'instrumental "Captain Nemo", le final de la fausse ballade "Walk the stage" ou encore dans "Red sky" pour ne citer qu'eux).
Gary Barden est donc revenu à son poste de chanteur, (sauf sur les couplets de "Still love that little devil", tenus par Derek St Holmes, chanteur de Ted Nugent).
Après le pourtant très bon "Assault Attack" avec Graham Bonnet, il aurait été intéressant d'entendre ce dernier sur certains titres de cet album.
"Built to destroy" reste au niveau qualité dans lignée des trois premiers et figure bien sûr dans les albums a posséder pour tout fan du Schenk'.
Pour ma part, je ne déteste aucun cds de sa discographie et même les plus controversés.
Tous sont dignes d'intérêts et jamais en panne d'inspiration, Michaël Schenker restant un des plus doués guitariste-compositeur que le Hard Rock ait connu.

Mes titres préférés : "Still love that little devil", "I'm gonna make you mine", "Rock my nights away" ... et les autres.

Note : 17,5/20
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2007
Après les superbes MSG et One night at Budokan et le non-moins correct Assault Attack, le Schenk revient avec un lp au titre accrocheur annonciateur de riffs sanglants et solos épiques...
Malheureusement rien de tout cela.
Excepté Red Sky, Rock will never die & Captain Nemo aux riffs efficaces et inspirés où l'on du grand Schenker, tout le reste est noyé sous les synthés de Andy Nye.
Pourtant les titres sont plutôt bons mais la production et les musiciens ne sont pas à la hauteur...dommage que le génial Cozy Powell et l'ex-traterrestre d'UFO Paul Raymond (magnifique arrangeur) aient quittés le groupe trop tôt.
Même un grand musicien comme Schenker ne peut pas toujours être au top. Pour tout ce qu'il nous a offert avec UFO & les 1ers MSG, je serais toujours un de ses fans.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)