undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:7,05 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le très ambitieux projet d'intégrale de l'oeuvre pianistique de Franz Liszt chez Naxos ravira les amateurs de piano : on notera d'abord l'homogénéité de la collection avec un portrait changeant à chaque disque, des volumes numérotés au contenu thématique, différents lieux d'enregistrement (Angleterre, Etats-Unis, Hongrie, Allemagne, Canada) et des interprètes plus ou moins connus mais souvent de haut vol et de toute nationalité. C'est ce qui fera tout son intérêt si on la compare à l'intégrale achevée du marathonien Leslie Howard chez Hypérion, certes de qualité mais bien trop monotone dans le fond comme dans la forme et beaucoup plus chère ! A noter par contre que les dates d'enregistrements ne correspondent pas systématiquement aux dates de sortie et que la régularité de celles-ci en déconcertera plus d'un, mais l'aventure durera plusieurs années, donc patience !

Avec ce premier récital, sorti en 1997, l'aventure commence très fort : la mort est ici le thème du programme très cohérent concocté par le pianiste d'origine brésilienne Arnaldo Cohen, né en 1948. Presque toutes les facettes de l'art lisztien y figurent : l'art de la transcription littérale avec la Danse Macabre de Saint-Saëns, de l'arrangement sur des thèmes d'airs d'opéra connus avec les Réminiscences des Huguenots de Meyebeer, de la musique « élégiaque » avec l'Impromptu `nocturne', de l'anticipation de la musique du XXè siècle avec les Nuages gris, Unstern et Lugubres Gondoles I et II, de la virtuosité brute avec la Totentanz. Le pianiste aux doigts d'acier chante merveilleusement bien dans cette apparence de diversité de style, et l'on retient autant son souffle pendant les 20 minutes des Réminiscences ( !) et les 15 minutes fracassantes de la Totentanz que dans la nudité déconcertante des Nuages Gris ou l'angoisse profonde des deux Gondoles. Livret en français très détaillé.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour le premier volume de l'intégrale de l'oeuvre de piano de F LISZT Naxos commence tres fort!! le pianiste Bresilien Arnaldo Cohen y est pour quelque chose ...ce pianiste pratiquement inconnu en Europe est à comparer à son compatriote Nelson Freire sur le plan des facilités techniques et à bien d'autres sur le plan purement musical...sa danse macabre est un vrai tour de force ...sans parler des reminiscences des Huguenots et de la Totentanz purement phénoménales........ si les volumes suivants sont de la même eau ,nous pouvons parier que la version Hyperion de Leslie HOWARD aura trouvé son maître...mais attendons la suite pour avoir une idée vraiment definitive.......
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles