undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

11
4,0 sur 5 étoiles
Dressed To Kill
Format: CDModifier
Prix:7,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Si leurs tournées ont été d'authentiques triomphes, un Grand-Guignol de feu, de sang et de rock'n'roll où se pressèrent des centaines de milliers de fans transis, Kiss n'a pas encore réussi, sur ses deux premiers albums studio, à en retrouver la magie. Et donc, treize petits mois seulement après leur premier album, les quatre maquillés new-yorkais sortent l'album que tous attendaient, espéraient : Dressed to Kill.
L'affaire, 30 petite minutes pour une dizaine de chansons dont l'immense majorité n'atteint pas les 3 minutes, est rondement menée dirigée, cette fois, une première, par Neil Bogart également boss de leur label, Casablanca. Conclus en beauté par l'hymnique Rock and Roll All Nite, ultime classique du feel-good (hard) rock'n'roll si typique de Gene, Paul et Cie, habité par quelques autres morceaux de toute première bourre (les entraînants Room Service, Getaway et Love Her All I Can), quelques mid-tempo permettant au groupe de dépasser le cadre restrictif dans lequel il s'est lui-même inscrit (Rock Bottom et sa charmante intro acoustique, She et son "seventivisme" assumé), Dressed to Kill met parfaitement en valeur les capacités d'une formation dans laquelle on n'oublie évidemment pas le intermèdes solo bienvenus de la fine gâchette qu'est Ace Frehley ,composante essentielle d'un tout pas aussi bêta qu'il n'y paraît à priori.
Bien sûr, c'est sur Destroyer, l'année suivante, que se concrétisera vraiment la retranscription de l'énergie scénique du quatuor en studio mais, déjà, sur cet album dont le plus grand défaut demeure son extrême brièveté (et qui n'aura pas le succès escompté par ses membres et sa maison de disques), Kiss touche son Graal du doigt. Alors, non, Dressed to Kill n'est pas le plus grand classique de la formation mais bel et bien un album attachant et diaboliquement bien troussé, et donc recommandé, forcément.

1. Room Service 2:59
2. Two Timer 2:47
3. Ladies in Waiting 2:35
4. Getaway 2:43
5. Rock Bottom 3:54
6. C'mon and Love Me 2:57
7. Anything for My Baby 2:35
8. She 4:08
9. Love Her All I Can 2:40
10. Rock and Roll All Nite 2:49

Paul Stanley - vocals, rhythm guitar (intro guitar solo on "C'mon and Love Me")
Ace Frehley - lead guitar (all guitars and bass on "Getaway", backing vocals on "Getaway" and "Rock Bottom")
Gene Simmons - vocals, bass guitar, (rhythm guitar on "Ladies in Waiting")
Peter Criss - drums, percussion, vocals
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 mai 2015
La machine de guerre tourne a plein regime. KISS est devenu le maitre d'oeuvre d'un hard rock basique mais contagieux et entetant. Sans reellement apporter d'element revolutionnaire, DRESSED TO KILL amene son petit lot d'hymnes teenagers rondement ficeles, a l'image de ce Rock And Roll All Nite qui deviendra l'un des morceaux de bravoure du groupe. Ace a developpe une technique repetitive mais epoustoufflante avec un feeling unique ( Love Her All I Can ) a se demander si c'est lui qui joue ( si si c'est bien lui ) et le disque possede enfin un veritable son ( heavy rock avant l'heure ) dont le responsable n'est autre que Neil Bogart, Menager de KISS a l'epoque. Enfin, la pochette la plus reussie de leur carriere avec DESTROYER et LOVE GUN. Il est stupefiant de se rendre compte a quel point ce disque sonne neuf encore aujourd'hui. Bravo KISS. Claude.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mars 2008
Troisième album studio en 2 ans, Dressed To Kill est plus peaufiné que ces 2 prédécesseurs : les compositions Simmons / Stanley sont mieux équilibrées et la production est de bien meilleure qualité. Nombre de titres de cet album deviendront des standards live du groupe "Come on and love me / Rock Bottom / She / Rock n roll all night". S'ensuivra une tournée magistrale qui donnera naissance à l'indispensable "ALIVE!". Des cendres du glam rock, Kiss vient de créer le hard rock typique des 70's qui le propulsera rapidement vers les sommets.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 juin 2015
Bien sûr il faut se replonger dans le passé, car cet album est paru en 1975, et en en fait le troisième album studio de nos grimmés d'amis ! Cet album montre un réel progrès tant dans la production que dans les compositions. On y retrouve ce qui sera des grands classiques du groupe, tels que "C'mon and love me", "Rock Bottom" , "She" avec son inoubliable solo de basse, et enfin l'incontournable "Rock'n roll all nite". A l'époque, l'album reçut une assez bonne critique, et anticipe le grand Kiss, qui reviendra l'année suivante avec son album mythique, "Destroyer"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 septembre 2009
"Dressed to Kill" renoue avec la pop, le plaisir de jouer, Kiss ne sont pas encore 4 entités distinctes mais bien un petit groupe new yorkais qui essait de se démarquer par tous les moyens et ici, les moyens sont trés simples : la musique avant tout, bref, pas besoin d'accoutrements outranciers, on mise tout sur les compos, simples, limpides, évidentes, écrites assez rapidement ... Kiss frappe un grand coup car, comparé aux deux albums précédents, on ne dirait plus le même groupe tellement ils ont évolué. Ils jouent mieux, la production est éclatante et ne les dessert plus cette fois ... D'ailleurs, cet album est tellement riche qu'on en oublierait même la dernière chanson, "rock and roll all nite"... Et même leur maquillage!
Kiss mêlent les guitares électriques aux guitares accoustiques, l'effet est bluffant, magique .. vraiment oui, je trouve que cet album possède une force que les autres n'ont pas, peut être la spontaneité mêlée à de la naiveté, de l'énergie pure .. Pas faux lorsque je lis que c'est un croisement entre les Ramones et les Beatles. Définitement mon préféré avec une de mes chansons préférées ... "room service", injustement oubliée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 avril 2009
Malgré une image qui tout en suscitant nombre de questions renforce l'identité du groupe auprès du public et des médias, la réussite commerciale se fait toujours attendre. Alors que sur un coup de poker inattendu la Kissmania ne fera plus l'ombre d'un doute d'ici quelques mois, c'est sans surprise que ce troisième album du Kiss ne déroge pas à la règle du succès d'estime rencontré par les précédentes créations. Pourtant, tous les ingrédients semblent en place pour que le groupe décolle. A l'image de sa pochette, Dressed To Kill est un disque qui sent la rue, ne lâche rien et se concentre uniquement sur son sujet : rock'n'roll. Assistées d'une production beaucoup plus agressive que par le passé, les compositions sont de véritables guets-apens qui ne simulent pas leur enthousiasme et n'ont d'autre prétexte que de nous entraîner dans leur sillage.

Choisissant fun débridé et vitesse d'exécution, Dressed To Kill s'aventure là où les deux premiers albums ne se seraient jamais risqués. La spontanéité. Nouvelle donne salutaire, cette soudaine simplicité permet au groupe de mettre en perspective son potentiel scénique au travers d'une série de titres plus accrocheurs les uns que les autres. Rythmique carrée, guitares saillantes, Kiss assume enfin son rock en le dépoussiérant judicieusement de sa lourdeur passée. Instantanément, alors qu'on n'attendait pas nos rockers masqués à pareille fête, la gentille kermesse devient soirée de gala et c'est avec le plus grand plaisir qu'on laisse maltraiter nos derniers doutes par une série de titres plus décomplexés les uns que les autres. Comme pour saluer cette performance, c'est grâce à cet album que Kiss atteindra pour la première fois le top 50 des Charts américains.

Offensive préméditée, Dressed To Kill annonce de toute sa fougue un Kiss en devenir. Sans vraiment risquer le tout pour le tout, ce disque débordant de fraîcheur nous permet de découvrir que derrière les lustres de la mascarade se cachent une bande de musiciens animés des meilleures intentions. Pourtant, en dépit de quelques titres qui s'inscriront parmi les incontournables du groupe, cet enregistrement manque encore de ce souffre qui fera trembler le Nassau Coliseum de Long Island dans les mois à venir. Une nouvelle fois sur la corde raide du dépôt de bilan, ce qui passe encore pour la plupart des observateurs pour n'être qu'une farce ambulante va bientôt dominer le monde.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 septembre 2014
J'ai une sensations de noirceur avec cet album... Il me fait penser
a "join hand" de Siouxsie! Pas musicalement, mais dans son coté sombre!
A vous de juger. Il contient quand même "rock n' roll all nite", alors oui elle
est mieux en live mais bon ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 25 août 2015
Cet album est peut-être ce que les américains masqués ont fait de mieux. Varié et plutôt bien équilibré, "Dressed to kill" est un album très correct.
Livraison et produit OK.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
cet album est assurement une perle du rock New-Yorkais des années 70', son lourd, graisseux, mais des compos hors normes, intelliegentes, un disque de la rue, de la nuit, un savant mélange, comme si les ramones et les beatles avaient fusionné avec le Hard Rock le plus noir, les refrains nous entêtent...à posséder absolument...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 février 2014
3éme disque du groupe excellent cd de mieux en mieux présage d'une grande carriere jusqu'a la separation des 2 membres a voir absolument en concert
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé