undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

  • 2112
  • Commentaires client

Commentaires client

11
4,2 sur 5 étoiles
2112
Format: CDModifier
Prix:9,70 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

25 sur 28 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 septembre 2006
2112...est certainement le disque le plus emblématique du groupe, pour beaucoup c le meilleur. L'album débute par une longue suite de plus de 20mn...c'est une habitude chez eux de faire d'aussi longue pièce, celle-ci est découpé en plusieurs actes trés différents les uns des autres. les plus connus sont les deux premiers "overture" et "temple of syrinx" repris à chaque concert. ça commence par une sorte de sifflement bizaroide qui nous plonge dans l'espace, arrive le premier riff qui disparait aussitot et réapparait, ça dure plusieurs secondes le riff revient légèrement différent et s'accélère...le groupe installe une certaine atmosphère et c'est parti pour un grand moment... la maitrise, la cohésion des musiciens est affolante, comment peut-on faire ça à 3? des motifs, des plans, des rythmiques qui s'enchainent en seulement quelques petites minutes...le chant arrive sur temple of syrinx ensuite, l'intensité ne descend pas, un titre trés dynamique qui fait taper du pied...les autres suites sont elles aussi trés interessantes, alternant actes calmes trés mélodiques et actes trés rock comme les 2 premiers. Cette longue pièce est tout simplement un chef-d'oeuvre. ensuite arrive des titres au format plus court, le groupe ne baisse pas en terme de qualité,"passage to bangock" et "something for nothing" sont deux autres classiques, "tears" est une trés belle ballade, "twilight zone" et "lessons" sont d'excellentes plages elles aussi.

Fan de rock aventureux, fan de hard rock complexe, fan de prog musclé je ne saurais trop vous conseiller cet album, car vous l'ignorez peut-être mais il est fait pour vous.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 novembre 2011
CHRONIQUE DE JEE MAGAZINE ENFER AVRIL 1986 N°35 Page 54
4° Album 1976 33T Réf : Mercury SRM 1 1079 us
Neil Peart est, en partie, la clé de la nouvelle direction du groupe. Très friand de science fiction, il retranscrit certaines idées futuristes dans les textes des chansons, créant un concept différent, que beaucoup apprécieront à sa juste valeur.
"2112" marque donc un tournant dans la carrière de Rush. Cet album les établit solidement chez eux, en Angleterre également, les révèle dans le Nord des Etats Unis et leur apporte l'intérêt du public hard, au mois de juin,
160 000 LPs sont vendus aux States.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est l'album qui a sauvé Rush, c'est aussi leur première réalisation conceptuelle, leur album le plus progressif jusque-là et, on peut le dire, leur premier chef d'aeuvre. 2112, cette authentique légende.
Mais, à y regarder de plus près, avec le concept sur la face 1 et des chansons en étant détachées sur la seconde, 2112 n'est qu'un demi concept album, en l'occurrence bien complémenté par ses courtes suiveuses (5 titres, tous entre 3 et 4 minutes) qui permettent de faire passer la pilule du mastodonte de 20 minutes et de ses ambitions progressives.
Or donc, il y a 2112, le titre, qui, comme vous le savez sans doute tous, est une pièce de musique science-fictionnesque qui est désormais passée dans la légende, une pièce où, des riffs précis et les soli inspirés d'Alex, de la talentueuse versatilité de Geddy Lee (chanteur, et bassiste, et claviériste, et pareil sur scène !), aux textes et patterns d'un Neil désormais bien installé dans la formation (c'est son troisième album avec eux), il n'est pas difficile de se laisser emporter et qui, comme un Supper's Ready également réussi, peut s'écouter encore, encore et encore sans perdre une once de son intérêt, de son charme unique. Il n'est d'ailleurs pas un hasard que, bien des années plus tard, il continue, dans son entièreté ou raccourci, d'être une étape obligatoire des setlists de Rush.
Mais il y a aussi cinq autres chansons, de petites chansons qu'on aurait presque tendance à oublier après telle fête. Le programme de cette suite ? Un hard-rocker so seventies, normal on est en 1976 (Passage to Bangkok), Un bel exemple qu'on peut faire du prog sans claviers et sur une courte durée (The Twilight Zone), un autre hard-rocker avec un vrai bon groove cette fois (Lessons), une belle ballade toute en nuance (Tears), et un hard-rocker un poil prog pour conclure (Something for Nothing), pas une qui n'égale le haut-fait de la première face mais pas une qui ne fonctionne pas parfaitement non plus. Du bel ouvrage, vraiment.
Comme en plus l'album bénéficie de la meilleure production du groupe jusque là, par le groupe et Terry Brown, on ne change pas une équipe qui gagne !, et d'un vrai frémissement commercial pour Rush, il était temps, le label commençait à menacer, il n'en faut pas plus pour considérer l'impeccable galette, ce légendaire 2112 comme, évidemment, la première grand-aeuvre d'une formation qui n'avait pas fini de nous surprendre (en bien comme en mal d'ailleurs, mais le mal viendra plus tard), et un album obligatoire à la collection de tout amateur de rock progressif ou de hard rock qui se respecte, ce n'est pas plus compliqué que ça.

1. 2112 20:33
I. Overture
II. The Temples of Syrinx
III. Discovery
IV. Presentation
V. Oracle: The Dream
VI. Soliloquy
VII. Grand Finale
2. A Passage to Bangkok 3:32
3. The Twilight Zone 3:16
4. Lessons 3:51
5. Tears 3:30
6. Something for Nothing 3:59

Geddy Lee - lead vocals, bass guitar, keyboards
Alex Lifeson - electric and acoustic guitar
Neil Peart - drums, percussion
&
Hugh Syme - ARP Odyssey intro on "2112", mellotron on "Tears"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 janvier 2011
Très bon album d'un groupe que je viens de découvrir. J'avais déjà entendu parlé de Rush auparavant sans vraiment écouté, mais suite au battage médiatique d'un célèbre jeu de rock je me suis intéressé à cet album. Le titre "2112" est un mini opéra à lui tout seul. L'histoire d'un homme qui découvre une guitare est qui en joue dans un monde aseptisé et même déshumanisé ( on peut y voir une critique de tous les systèmes totalitaires ou l'on vous fait croire que penser librement c'est dangereux pour la société). Parfois épique, parfois calme ce morceaux divisé en 7 chapitres nous fait oublié que mit bout a bout il dure 20 minutes, ce qui est assez rare en général ( ça l'est beaucoup moins concernant les groupes de rock prog).Les autres morceaux valent aussi largement leurs pesants de cacahuètes. Et que dire de "Tears" si ce n'est qu'elle est magnifique. Bref un album qui est devenu culte pour moi ,qui ne connaissait pas Rush il y a encore 6 mois en arrière.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 décembre 2013
Parfait pour les amateurs de rock progressif. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce groupe les CD de Rush doivent avoir leur place dans une "CDtèque". Vendeur sérieux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 juillet 2013
Un groupe peu connu qui pourtant arrive à surprendre et à entraîner l'auditeur dans une ambiance qui rappelle le Led Zep tout en apportant son cachet original
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 avril 2015
Le problème c est que n'est pas genesis qui veut! Mais c est un bon album de prog rock mais peut-être sans grand génie. Je vais me faire des amis......
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
quelle magnifique ouverture en debut de morceau, neil peart, mon batteur prefere, mets toutes la gomme, et ce presente,a lifeson et lee, comme une empreinte indelebile, car plus les albums avancent, et plus la mise en place est parfaite, comme sur 2112, bravo a ce groupe canadien meconnu en europe, mais pas chez eux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 octobre 2013
Trois étoiles est déjà une bonne note, j'aime bien cet album très riches musicalement ! se que j'aime le moins dans cet
album c'est la voix du chanteur !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mai 2012
Un album proche d'un "concept album", qui d'ailleurs va se transformer en tournée par Rush, au même titre que "dark side of the moon" dans un autre style. Une grande unité de son et d'ambiance, 1/3 mélancolie, 1/3 émerveillement, 1/3 énervement. Trop top dans son style nerveux. Je ne renie pas pour autant le progressif qui va suivre ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Moving Pictures
Moving Pictures de Rush (CD - 2009)

Rush
Rush de Rush (CD - 2011)

Hemispheres
Hemispheres de Rush (CD - 2011)