undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles4
3,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:3,57 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 6 novembre 2009
RUSH, trio canadien, formé il y a quarante ans, et qui a pour caractéristique, depuis 1974, de n'avoir pas changé de musiciens. Il faut dire qu'ils sont doués, et s'entendent à merveille. Geddy Lee tient la basse, chante, Alex Lifeson manie les guitares, et Neil Peart est à la batterie. Encore un groupe qui subit une double influence, celle des grands trio heavy comme Cream ou Led Zeppelin, et du Rock Progressif, Wishbone Ash, ou Genesis.

Les accents zeppeliniens se retrouvent dans le jeu du guitariste et du bassiste, dans la manière qu'ils ont de jouer le même motif, ensemble, comme dans « Spirit of radio », ou plus loin au milieu de « Jacob's ladder », où dans les arpèges sensibles du court instrumental « Broon's bane ». La comparaison s'arrête là, puisque la musique de RUSH n'est pas issue du blues, et que l'organe vocal de Geddy Lee n'a pas franchement la rage sensuelle d'un Robert Plant. Une voix haute perchée, à la limite de la saturation, mais passe plutôt bien dans ce registre.

Sur ce live, alternent des morceaux courts, des longues envolées, avec quelques nappages de synthés (jouées sur pédalier) et beaucoup de percussions (carillon, clochettes, tubulaires...) façonnant de très belles ambiances dans les moments d'accalmie. Le boulot abattu par Neil Peart à la batterie est phénoménal. Ce n'est pas un rock brut de décoffrage, avec des solos de guitar-héro, mais au contraire des compositions assez sophistiquée, avec changements de tempos, ruptures, passages aériens et démarrage sur chapeaux de roues, de longues plages instrumentales. Les 12 minutes de « Xanadu » sont une parfaite illustration du savoir-faire du trio, très compact, cohérent. Il semblerait tout de même que les bandes aient été bien retouchées en studio, l'ensemble est très propre, sans défaut, sans fausse note, pas toujours très chaleureux, le public pourrait ne pas être venu, cela n'aurait pas changé grand-chose...C'est sans doute les limites de ce disque. Une musique plus cérébrale que viscérale.

Pour répondre à un commentateur qui a mis une étoile à ce disque, je dirai qu'il rare d'avoir une prestation complète d'un groupe, surtout à l'époque du vinyle. Les titres sont effectivement séparés par les fondus, ce qui était fréquent à l'époque, lorsqu'un live proposait une sélection de morceaux issus d'une tournée, et non l'enregistrement d'un soir.

Je ne pourrais pas situer l'intérêt de ce disque-là dans la discographie du groupe, puisque je ne possède que celui-ci ! Je ne l'avais pas réécouté depuis 15 ou 20 ans, et j'avoue être très agréablement surpris. Je ne suis pas un grand amateur, ou connaisseur, de ce style, mais sur cet enregistrement, on ne peut que s'incliner devant le talent (individuel et collectif) et l'inspiration de ces trois canadiens.

Durée : 75 minutes
1919 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2004
C'est l'album de Rush qu'il faut absolument posseder.Le meilleur Opus live que ces canadiens ont pondu. Certainement, leur meilleur periode de creative.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2002
Dommage que ce groupe reste inconnu en France car c'est vraiment un tres bon groupe. C'est une tres bonne compil et un excellent live.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai tous les CD's de Rush du premier jusqu'à ce live (après j'ai laissé tombé car moins intéressé par l'arrivée des synthés) et je les adore tous à l'exception de celui-ci
Encore un live raté à cause de la maison de disque, le concert n'est pas complet, les morceaux sont dans le désordre et le son est coupé entre les morceaux...la totale
Voici la set list d'un show complet de Rush pendant la tournée 1981, on est loin du compte avec Exit...Stage Left
2112: Ouverture
Freewill
Limelight
Hemispheres: Prelude
Beneath, Between, Behind
The Camera Eye
YYZ / Drum Solo
The Trees
Xanadu
The Spirit of Radio
Red Barchetta
Closer to the Heart
Tom Sawyer
Vital Signs
Natural Science
Working Man
Hemispheres: Armageddon
By-Tor and the Snow Dog
In the End
In the Mood
2112: Finale
La Villa Strangiato
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)