Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 TRES BON RUSH
Sorti en 1984 "Grace Under Pressure" constitue un étage supplémentaire au magnifique et prestigieux édifice RUSH ( Ce sont de vraies stars au Canada ), dans le même temps l'album est la suite logique et aboutie du très bon "Signals". Les synthés ont fait leur apparition depuis le fameux "Moving Pictures", mais la guitare d'Alex Lifeson...
Publié le 10 mars 2010 par LOISEL Thierry

versus
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur album de Rush des années 80
"Grace Under Pressure" qui sort en 1984 est déjà le 10ème album studio du trio canadien infernal mais le premier non produit par Terry Brown, producteur fidèle jusqu'alors. Peter Henderson, connu pour ses productions de Supertramp et Paul McCartney, donne un son peut être plus accessible à l'époque que l'album...
Publié le 18 juin 2004 par Pierre Graffin


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur album de Rush des années 80, 18 juin 2004
Par 
Pierre Graffin (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
"Grace Under Pressure" qui sort en 1984 est déjà le 10ème album studio du trio canadien infernal mais le premier non produit par Terry Brown, producteur fidèle jusqu'alors. Peter Henderson, connu pour ses productions de Supertramp et Paul McCartney, donne un son peut être plus accessible à l'époque que l'album précédent, le fameux "Signals" (contenant cette véritable bombe qu'est "Subdivisions"). On retrouve donc naturellement des sonorités beaucoup plus synthétiques et une production très ancrée dans les années 80, qui peut paraître un peu surannée à l'auditeur néophyte d'aujourd'hui.
Quoi qu'il en soit, la succession se fait plus que naturellement, et même si cette album marque un peu le pas par rapport notamment à "Moving Pictures", force est de constater que la recette Rush est toujours aussi efficace. Musicalement, c'est du classique mais du toujours très bon classique. La section rythmique est impeccable (et décourageante pour les batteurs en herbe) et les mises en place (alternances clavier/guitares) sont d'une grande classe de la première à la dernière note.
Le seul bémol qu'on pourrait mettre à cet album, qui ne tranche pas vraiment avec la période Rush années 80 (pour certains l'age d'or, pour d'autres le déclin), c'est une production inadéquate à ce type d'exercice. On se plait à imaginer les pépites dont regorge ce disque ("Distant Early Warning", "Afterimage", "Between The Wheels"...) avec un son plus actuel car musicalement, c'est quand même la grosse cavalerie.
L'ambiance musicale sert remarquablement bien les textes (le message anti-nucléaire de "Distant Early Warning" ou cette description d'un camp de concentration dans l'envoûtant "Red Sector A" qui se font plus offensifs, plus forts, et sans doute aussi plus engagés que sur les albums précédents.
En conclusion, "Grace Under Pressure" n'est peut-être pas l'album avec lequel il faut s'initier à Rush mais si vous aimez la période 80's du groupe, vous serez comblé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 TRES BON RUSH, 10 mars 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
Sorti en 1984 "Grace Under Pressure" constitue un étage supplémentaire au magnifique et prestigieux édifice RUSH ( Ce sont de vraies stars au Canada ), dans le même temps l'album est la suite logique et aboutie du très bon "Signals". Les synthés ont fait leur apparition depuis le fameux "Moving Pictures", mais la guitare d'Alex Lifeson n'est pas en reste et garde tout son mordant avec des solis toujours inspirés et des riffs tantôt mélodiques, tantôt hyper accrocheurs : l'emprunte RUSH !
Nous sommes au beau milieu de la 3è période du groupe toujours rock bien sûr, mais avec de nouvelles tendances plus pop/rock ou hard FM, sonorités années 80 obligent ( la 1è période étant du Hard rock pur et dur, avec un chant plus aigu, et la 2è hard progressif très ambitieux, ayant d'ailleurs influencé de nombreux groupes prestigieux tels QUEENSRYCHE, FATES WARNING, DREAM THEATER, VANDEN PLAS, ou TILES...).
Le constat est très positif, une bonne moitié des titres figurant ici étant devenus de véritables classiques : Le poignant "Red Sector A",l'entrainant "Kid Gloves","Afterimage" débordant de talent et d'émotions, le progressif et sa montée en puissance "Between the Wheels" et aussi le fabuleux titre d'ouverture "Distant Early Warning", impressionnant.

Le timbre de voix du chanteur/bassiste Geddy Lee très fluide et chaleureux, moins haut perché que par le passé, convient parfaitement à la nouvelle orientation musicale, mais pas d'inquiétude c'est toujours du RUSH. La basse de Geddy groove toujours autant et le son de guitare d'Alex reste ultra mélodique et reconnaissable immédiatement ! Quant aux breaks de batterie de l'expert N.Peart, ils fonctionnent parfaitement et nous ramènent aux sources "Red Lenses" en est un bon exemple.

RUSH c'est aujourd'hui 18 albums plus merveilleux les uns que les autres, pour commencer, je conseillerais en plus de ce "Grace Under Pressure", "Counterparts","Moving Pictures","2112","A Farewell to Kings" et le dernier en date "Snakes and Arrows" : De quoi faire pour commencer !!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE ELKA MAGAZINE ENFER, 19 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
CHRONIQUE DE ELKA MAGAZINE ENFER JUIN 1984 N°9 Page 42
12° Album 1984 33T Réf : Mercury 818 476-1
J'en étais arrivé au point de ne plus être capable de dire du mal de Rush tant j'en dévorais chaque album
"Hemispheres" en particulier, or "Grace Under Pressure" ne coïncide pas franchement à ce a quoi mon esprit de Headbanger espérait, et Rush , après avoir déclaré qu'ils ne faisait ni du H.M. ni du H.R. mais du Rush, sont enfin parvenus à réaliser l'album de leurs rêves. L'album qui sonne comme un album de 84 doit sonner. Un album qui n'a plus grand chose à voir avec le hard. A croire que sonner comme un album de hard lorsqu'on s'appelle Rush est une tare et qu'ils ont délibérément choisi de ne plus faire partie de cette "racaille" que sont les groupes de hard en 84.
"Distant Early Warning" inaugure la face A de ses accords lancés à intervalles réguliers ravivés par le refrain où la voix de Geddy Lee se fait un peu moins monotone et monocorde que sur le reste. "After Image" est construit à quelque chose près dans la même optique. Rush sont parvenus à doser géométriquement, mathématiquement, scientifiquement ...Chaque ingrédient, le résultat est parfait, le son d'une netteté inquiétant et pas une erreur de paramètres, même les solos de guitares de Lifeson, en fines lignes métalliques, se mêlent sans bavure dans les circuits tandis que les synthés gouvernent tout au long de l'album la rythmique au même titre que les autres instruments, insufflant par moment une pointe de rock progressif, souvenir d'un ancien Genesis ou de new wave à la Shakin' Steven ou U2 "Red Sector A".
Quant à "The Ennemy Within" Rush touche un peu à tout, du Reggae (batterie) au Ska (guitare/basse), en passant par la New wave (synthés), tout en conservant (et oui, on ne s'en débarrasse pas comme ça !) une pointe de hard dans les vocaux. La face B présente des compositions encore plus froides, sans aucune extravagance mais d'une limpidité et d'une précision sonore irréprochable ; les accords sur "Red Lenses" et "Kid Gloves" semblent se briser sur les parois de verre incassables dans un amas de lignes rythmiques toujours aussi homogènes et monotones.
Ajoutons à cela qu'une partie de la production de cet album est assurée non plus par Terry Brown mais par Peter Henderson (le méchant monsieur qui a transformé le son Rush en un son radicalement anti-métal !).
Enfin, tant que la "racaille" hard est là prête à me remonter le moral en cas de coup dur....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 aa, 15 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
c'est un excellent produit que je conseille a d'autres personnes intéressées.
il faut l'utiliser ou le voir car une très bonne qualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un album de transition, 1 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
Un album pour lequel j'ai un attachement certain, avec des considérations écolos ou qq chose de genre. Les synthés se font plus présents mais le tout reste toujours bien rythmé, les riffs restent efficaces, l'énergie y est, les mélodies aussi. Ce que je ne trouve plus aux albums suivants.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un Rush très synthétique (4.5/5)., 23 janvier 2013
Par 
CAROSSI "Rockprog84" (Apt, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
Sorti en 1984, ce 10ème (déjà!) album studio du groupe canadien confirme la tendance amorçée dans l'incontournable "Moving pictures", c'est à dire l'utilisation de synthés de plus en plus prédominants (ils reviendront à un hard-rock plus traditionnel dans les années 90).
Même si personnellement, je préfère des albums comme "A farewell to kings" ou "Counterparts", les 8 titres de "Grace under pressure" sont tous de haut niveau, inspirés, mélodiques avec un section rythmique qui assure un maximum (mais çà, c'est une habitude avec Rush) et des titres qui tendent un peu plus vers la pop-rock que le hard-rock avec comme toujours, des touches progressives.
Un excellent album donc (avec une superbe pochette, ce qui ne gâche rien) mais le "problème" avec Rush, c'est qu'il faudrait posséder la majorité de leurs albums car ils ont très peu de déchets!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Excellent, 10 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
C'est, selon moi, leur meilleur album; j'ose le dire parce que cela fait plus de 10 ans que j'y reviens. jamais leurs mélodies n'ont été aussi réussies. Ma préférée, même si tout le monde s'en fiche, reste Afterimage. Mais tous les titres sont géniaux. Je ne vais pas comparer avec les autres albums (je les ai tous); un plaisir ne peut se décrire rationnellement... Mais, comme dirait l'autre, faites-moi confiance, et écoutez-le les yeux fermés et vous aurez le privilège d'entrer dans l'univers d'un des plus grands groupes de progressif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Fin de l'état de grâce, 1 juin 2009
Par 
Lavanne (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
Pour bien juger cet album, il faut dépasser le jugement porté à l'époque par les fans. L'album précédent, le superbe "Signals" (82), marquait nettement un éloignement du hard rock progressif des 70's au profit d'un rock certes nerveux mais plus amrqué par l'usage de claviers. Tendance franchement accentuée avec ce "Grace under pressure". Le hic, c'est que les sonorités très modernistes à l'époque ont relativement mal vieilli (principalement les claviers !). Autre hic, l'album manque un brin de passion et laisse une impression un brin clinique, la faute à la production assez passe-partout de Peter Henderson en remplacement de Terry Brown. Dernier hic, en dépit de compositions tès correctes (mention spéciales à l'excellent "Kid Gloves"), on ne trouve aucune compo du gabarit de "Tom Sawyer", "Jacob's Ladder", "Subdivisions" ou "Analog Kid". Au total, pas le meilleur Rush ; néanmoins, un album passable de Rush demeure digne d'intérêt.
Alain Lavanne
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jours de grâce..., 21 janvier 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grace Under Pressure (CD)
Encore et toujours un excellent disque, avec le jeu très intéressant de ces musiciens, et l'apport assez particulier de synthétiseurs qui donne une note inhabituellement froide pour un disque de hard rock. Mais peut-on confiner ce groupe à un genre?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit