undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 août 2008
HOLD YOUR FIRE est le dernier album de Rush vraiment "synthé" (les claviers seront présents sur les opus suivants mais en une moindre mesure) ; donc rien de nouveau par rapport au précédent, POWER WINDOWS, mais toujours ce son si caractéristique qui fait de Rush l'un des plus grands groupes de rock. La voix de Geddy Lee (déjà très bon chanteur) atteint ici la perfection, notamment sur FORCE TEN et TIME STANDS STILL qui sont de véritables bombes, puis sur d'autres morceaux tous excellents : OPEN SECRETS, SECOND NATURE, PRIME MOVER, MISSION et TURN THE PAGE. Toutefois, HOLD YOUR FIRE est peut-être seulement destiné aux fans de Rush (comme moi) car quelqu'un qui ne connait pas ou connaît mal ce trio canadien de génie pourrait être un peu surpris, voire déçu, par ce rock très très prog. Cela dit, il faut posséder toute leur discographie pour en apprécier les multiples facettes (Hard Rock, rock progressif etc.) Il convient donc de commencer par les albums 2112, PERMANENT WAVES, et MOVING PICTURES, trois chefs d'oeuvre, avant de s'attaquer à HOLD YOUR FIRE qui reste un très bon album, certes un peu moins abordable, c'est tout !
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2008
Perso j'aime bien cette période clavier qui avait débuté au début des années 80'surtout avec "signals", mais n'oublions pas a quel point ils sont soutenu par une énergie rythmique toujours indéfectible.
pour moi c'est cette Album qui en marque le tournant, et les suivants seront de nouveau beaucoup plus dry et straight rock a mon gôut, une volonté de revenir a leur racines, avec des titres moins long toutefois.
Celui ci est baigné dans un mélange de puissance et d'harmonie ainsi que de sons très bien mis en forme, certains auront un peu vieillie mais le propre d'un album musical est de reflèter fidèlement le son et l'ambiance d'une époque ou d'une période de notre évolution du monde.
Ici les thémes sont très catchy, certain dirons peut-être moins bon que les précédent - je ne peu l'expliquer, mais j'adore (aussi). En tout cas jamais cette fusion rock electronique me semble avoir mieux abouti. Un Album a (Ré)écouter
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'album le plus 80s pop de tout le catalogue du plus grand trio canadien de tous les temps, Rush ? Mais c'est Hold Your Fire, bien-sûr, et c'est vachement bien !
Evidemment, les accros du Rush des septantes iront vous dire que ça ne vaut pas tripette, que c'est le sommet du mauvais goût FM chez les trois canadiens, que les guitares y sont reléguées au second voire troisième plan, que les sons de claviers, appartenant tellement aux années 80, y sont aujourd'hui totalement démodés... Et tout ça serait absolument vrai s'il n'y avait pas les chansons, et là, Rush est en top forme !
A vrai dire, outre un Tai Shan qu'on zappera volontiers, c'est une sélection sans le moindre faux-pas qui s'offre à nous soit neuf chansons qu'on peut encore écouter aujourd'hui en se disant que, franchement, Peart, Lifeson et Lee avaient encore une inspiration paraissant intarissable avec, comme d'habitude, les paroles supérieurement intelligentes de Neil Peart (c'est tellement rare que ça demande à être précisé) et des mélodies qui restent longtemps accrochées à votre occiput une fois l'écoute achevée. Et tiens, revenons sur les critiques qui sont alors (et depuis) faites à Rush sur cet Hold Your Fire pourtant très recommandable : oui, les titres y sont plus courts suivant, cette fois le format classique de la pop music, oui, les guitares y sont à priori plus discrètes mais plus autant quand vous écoutez dans le détail ce qu'il s'y passe et réalisez que, essentiellement, Alex Lifeson y tient un rôle similaire à celui d'Andy Summers chez The Police, celui de créer des riffs différents, de texturer la musique avec ses petits grigris si bien trouvés, et justement, puisqu'on parle de texture, profitons-en pour évacuer les critiques faites de l'usage des synthétiseurs par Geddy Lee qui ont ici le rôle d'un orchestre lardant les arrangements de leurs nappes harmonieuses et de leurs gimmicks mélodiques aussi omniprésents qu'utiles au développement des compositions. Précisons aussi que, comme c'est de trois très fines gâchettes dont il s'agit, la virtuosité, si elle est ici exclusivement vouée à embellir la partition, n'y est absolument pas absente, on en veut pour preuve, juste un élément révélateur, les parties de batterie d'un Peart qui rythme peut-être de la pop progressive des années 80 mais n'y va pas pour autant avec le dos de la cuillère pour balancer des patterns injouables par tout autre batteur que lui-même, et il en est de même pour ses collègues qui, sans faire de tape à l'œil, assurent ici autant que sur un 2112, un Hemispheres ou un Moving Pictures, rien que ça !
Comme en plus la mise en son, encore une fois totalement dans les canons des eighties triomphantes, s'avère précise, puissante et spacieuse, il n'y a pas beaucoup à hésiter pour recommander Hold Your Fire à toutes celles et tous ceux qui s'en aurait été découragés par sa funeste et injustifiée réputation, c'est d'un excellent album dont il s'agit, à visée ouvertement commerciale, certes, mais tellement bien troussée qu'y résister est tout simplement impossible, Bravo Rush !

1. Force Ten 4:31
2. Time Stand Still 5:09
3. Open Secrets 5:38
4. Second Nature 4:36
5. Prime Mover 5:19
6. Lock and Key 5:09
7. Mission 5:16
8. Turn the Page 4:55
9. Tai Shan 4:17
10. High Water 5:33

Geddy Lee - bass guitar, synthesizers, vocals
Alex Lifeson - electric and acoustic guitars
Neil Peart - drums, percussion
&
Aimee Mann - additional vocals
Andy Richards - additional keyboards, synthesizer programming
Steven Margoshes - strings arranger and conductor
The William Faery Engineering Brass Band arranged and conducted by Andrew Jackman
22 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2013
Dans la lignée initiée par Moving Pictures, Rush s'est engagé depuis le début de la 8e décennie du XXe siècle, dans une nouvelle voix musicale, mélangeant leur marque progressive si caractéristique et les sons des claviers 80's qui le sont aussi désormais devenus. Si vous avez aimez Power Windows, vous apprécierez sans nul doute Hold Your Fire, sommet du style hard-prog FM.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)