undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

15
4,5 sur 5 étoiles
World Wide Love(Remastered-20 Bit-1997)
Format: CDModifier
Prix:10,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Qu'elle hérésie !! Lors de sa première édition en CD, ce Live anthologique avait été tronqué de son final de feu: "Can't get enough part I", le "Six sting string" du génial Mathias Jabs, et donc "Can't get enough part II", soit les 10 dernières minutes d'un album que je n'hésiterais pas à qualifier comme l'un des plus grands Live de tout les temps. Vous vous imaginerez peut être qu'en tant que Fan, mon jugement est forcément démesuré. Vous auriez tort.
Alors pourquoi un tel engouement vis à vis de ce Live ? Car en effet, j'aurai tout aussi bien pu vous énumérer les tout aussi nombreux défauts que certains n'auront pas manqué de lui trouver. A commencer par la performance vocale de Klaus Meine. 13 mois de tournée intensive (seule celle d'Iron Maiden cette même année était digne de comparaison) n'auront pas épargné les cordes sensibles du chanteur. Ainsi, sa justesse dans l'interprétation de la plus part des titres laisse souvent à désirer par rapport aux V.O.
La résonance aussi, dans la plus part des salles ou ont été enregistré ces concerts, gomme parfois les Guitares incendiaires de Mathias Jabs. Mais justement ! C'est en ça que ce Live est exceptionnel et ne ressemble à aucun autre. Truffé d'imperfections, comme le sont souvent les concerts de Rock, "World Wide Live" transpire par tout les pores la rage. A l'écoute de ce Live, on a le sentiment (grâce à la prise de son) de vivre en temps réel ces shows (bouillants), tout en étant au coeur du spectacle. Ça gronde, ça arrache, ça gueule, ça colle au slip. Les amplis crachent leurs décibels, tandis que le son tourne en ébranlant les murs d'enceintes. Les Germains sont à l'agonie, et le public au bord de l'asphyxie. Voilà pourquoi ce Live est sans équivalent.
Concentré sur les 4 albums précédent la sortie de ce Live, SCORPIONS montre à la face du monde qu'au milieu des années 80 il était le meilleur, au sommet de son (H)art(D).
Époustouflant tout simplement. 18,5/20
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"World Wide Live" le (second) double live des Scorpions publié en '85, célèbre la fulgurante ascension du groupe de Hanovre.
Enregistré aux quatre coins de la planète, ce live est le résultat de statistiques et de tournées mondiales toujours plus affolantes effectuées, par des bariolés Scorpions. Une (grosse) machine parfaitement huilée à son apogée. Et la set-list est (et ne pouvait être) qu'impressionnante. Entamé par un bref "Countdown" et un "Coming Home" (bien speedé), ce sont les quatre titres qui introduisaient les quatre albums enregistrés par ces venimeux Scorpions qui s'enchaînent. "Blackout" et "Bad Boys Running Wild" puis "Loving You Sunday Morning" et "Make It Real", dans des versions sensiblement accélérées. Pour suivre ce rythme effréné, le chant de Klaus (qui avait rencontré de sérieux problèmes aux cordes vocales) apparaît moins nuancé, même s'il s'en sort encore très bien sur cette production live, qui reflète (fidèlement) le son des Scorpions lors du "Love At First Sting Tour". "Big City Nights" et un "Coast To Coast" assassin (à trois guitares), précèdent les deux slows "Holiday" et "Still Loving You". La seconde partie du show est encore plus dingue, avec cette fois les seconds titres des albums évoqués, excepté toutefois pour un "Animal Magnetism" (trop peu représenté) avec seulement deux extraits, (mais qui ne quitteront plus jamais les set-list du groupe). Ce sont "Rock You Like A Hurricane" "Can't Live Without You" et (le génial) "Another Piece Of Meat", qui précèdent les explosifs "Dynamite" et "The Zoo" (placé au meilleur moment du show vers la fin). Le mélodique "No One Like You" et l’énergique "Can’t Get Enough" entrecoupé d’un "Six String Sting", un solo de Matthias Jabs qui sort grandit de cette tournée (gigantesque), clôturent cet imposant chapitre de l'aventure des Scorpions.
Ce (crazy) "World Wide Live" est le témoignage d’un groupe à son apogée, avec un tel carré d'as constitué d'albums exceptionnels comme "Lovedrive" "Animal Magnetism" "Blackout" et "Love At First Sting" il ne pouvait en être autrement. Le plus dur pari pour les Scorpions étant désormais de rester au top.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 mars 2009
Un setlist best of pour ce live qui résume parfaitement le début de la 2e vie musicale des Scorpions.
On pourra reprocher un son un peu propret et un Klaus qu'on sent affaibli après son polype à la gorge (domamge qu'il ait perdu cette voix éraillée) mais se priver de 80 minutes de hits initerrompus serait stupide.

Un live avec un public très présent et une ambiance qui donne envie d'acheter son billet pour leur prochain concert !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Déception, les morceaux sont bien choisis, l'ambiance tonitruante, les musiciens à donf, mais il y a un mais! Son trop bien mixé, avec le chanteur qui couvre les furieux qui assurent un max derrière, et surtout la comparaison avec "Tokyo Tapes", ou même si les morceaux sont moins virevoltant, le son est parfait et l'équilibre du groupe au top. Je suis plus sévère que la normale, pour un groupe, qui reste au panthéon de l'énergie dégagé en live.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Si je ne devais noter que les chansons, je mettrais 5/5 sans hésiter car ce live est un véritable best of . Malheureusement, le son a mal vieilli, surtout celui de la batterie qui gâche le plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 10 janvier 2014
Le grand Scorpion de l'époque du vrai Hard Rock.
Ce live est vraiment génial. Seul bémol pour moi le solo de guitare de l'avant dernier morceau pas vraiment indispensable, mais c'est perso.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 juillet 2014
ce live est indispensable pour les fan du groupe et autres il renferme de très grand titres que tous le monde connait.a ranger a coté du tokyo tapes tout aussi indispensable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mars 2008
Après 4 albums studios d'une rare efficacité (Lovedrive / Love At First Sting / Blackout / Animal Magnetism), Scorpions a atteint le sommet de sa popularité : World Wide Live termine le travail en beauté avec une set-list impeccable et une ambiance extraordinaire ! Je pèse mes mots : aucune compilation du groupe ne vaut cet album !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 juillet 2015
Très bon et superbe album live de Scorpions des années 90 que je recherchais depuis longtemps sous sa forme cd
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 novembre 2010
Ah la la!! si je devais en choisir qu' un ce serait celui ci !! (à part qu' il n'a pas We ll burn the sky!)sinon , il est parfait!!La plus grande majorité des fans Scorpions sont d' accord sur le fait que Blackout et Love at first sting sont les meilleurs albums du groupe ; et bien ce live les regroupe en leur injectant une dimmension émotionnelle de folie !!! PARCE QUE SCORPIONS DONNE TOUT SUR SCENE ET CA S ENTEND!!!!Et ça vous accroche le coeur et vous le triture dans tous les sens !! Du speed Coming home à la fabuleuse interpétation de No one like you ( je ne m'en suis jamais remise !)aux légendaires Blackout , Big city nights ,Rock you like a hurricane , Still loving you ...en passant par la ballade Holiday si piquante tellement la fusion de Scorpions avec son public est émotionnelle ...rien n' est à zapper !!ET C EST CLAIR VOUS AVEZ DEVANT VOUS UN DES TOUS MEILLEURS LIVE DE HARD ROCK ( mais mélodique)QUI AI JAMAIS EXISTE !!!ACHETEZ DE SUITE VOUS DIS JE !!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Lovedrive
Lovedrive de Scorpions (CD - 1997)

Tokyo Tapes
Tokyo Tapes de Scorpions (CD - 2003)

Blackout
Blackout de Scorpions (CD - 1997)