undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3
4,0 sur 5 étoiles
Facing The Animal
Format: CDModifier
Prix:18,99 €+2,49 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Facing the Animal marquait le retour en 1998 de Malmsteen sur un plan commercial à savoir un album plus formaté radio avec des titres courts aux refrains entêtants et moins de solos intempestifs qui à force tournaient en ronds sur les précédents opus. Le disque était d'ailleurs distribué à l'époque par Mercury, le label de Bon Jovi... Un genre d'album comme Odyssey pourrait-on dire où la voix de Matt Levén puissante à l'infini et inspirée fait des merveilles. Si Malmsteen avait à nouveau convié Joe Lynn Turner au chant on aurait pu penser à un Rainbow nineties proche du Stranger in us All de Blackmore paru deux ans auparavant tellement les intonations de Levén allient le meilleur de Turner et White et les riffs / breaks du guitariste se rapprochent de l'homme en noir ; Braveheart en étant l'exemple le plus criant ainsi que Poison in your Veins où l'orgue nous ramène des années en arrière période Rising. On parle de Rainbow donc ici avec le batteur mythique du groupe Cozy Powell qui fait ici une de ses dernières apparitions sur disque avant un décès tragique. La production est énorme et fait des ravages avec des titres comme Only the Strong et son riff imparable, Facing the Animal et Enemy rageurs ou encore les très « Turnerien » Another Time, My Resurrection et End of the Rope. Alors bon, comme d'hab', on n'échappe pas à la killer ballad du suédois dédiée à sa femme, ( ah tiens, c'est nouveau... ) Like an angel ( original... ). Bon je suis méchant mais après avoir vu Malmsteen live en vidéo présenter sa femme à une floppée de headbanger comme étant sa muse, son inspiratrice, la dernière barrière séparant ses « slows » de la mièvrerie a sauté. On se rattrapera plutôt avec le court mais prenant Air on a Theme qui clôt l'album. Avec Inspiration, tribute album dédié à ses héros paru un an auparavant, Facing the Animal est un bon résumé d'un Yngwie Malmsteen mid-nineties « accessible » pour ceux que les prouesses guitaristiques du suédois débectent et pourtant il y a du bon et du très bon même mais ceci est une autre histoire. Sometimes I feel, Like I live in a dream, Alone in my Paradise Lost...
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 octobre 2008
Je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait qu'il s'agisse de l'un des meilleurs albums du suèdois. Il y a des titres excellents comme "braveheart" digne d'un "seventh sign", un heavy "facing the animal" déchainé par la voix de mats leven, un speedé "poison in ur veins", du tout bon avec "my resurrection" et le très mélodique "another time". Ensuite, on ne peut pas dire que le reste soit de qualité équivalente même si aucune compo n'est à jeter. Je trouve que la voix acérée de Leven gâche un peu certains titres comme "only the strong" et devient lassante sur l'ensemble de l'album.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 septembre 2003
avec un son plus américain, malmsteen sort l'un de ses meilleurs albums toutes périodes confondues. il a recruté le batteur cozy powell, vétéran de la scène hard-rock, et le chanteur mats leven, qui chante vraiment bien sur ces compos très inspirées, comme "braveheart" et son break irlandais, le lourd "facing the animal" la jolie ballade "like an angel", et les titres plus rock comme "my resurrection" "heathens from the north" "poison in my veins" "only the strong" ou bien le bonus track japonais "casting pearls before the swine". il n'y a qu'un court instrumental de toute beauté, "air on a theme", tiré d'un concerto de vivaldi. une pierre angulaire du repertoire du guitariste suédois
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus