undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles7
3,9 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 mars 2003
On peut dire que la carrière d'Yngwie se divise en plusieurs périodes. Les deux premiers albums imposent le maître et le style néoclassique et génèrent également des dizaines de clones "shredders", mais ne bénéficient pas encore d'une production très aboutie. Comprenant le potentiel du jeune suédois, sa maison de disque de l'époque (Polydor) octroie enfin des moyens conséquents à l'artiste pour produire des disques aboutis et promouvoir son talent dans le monde entier. Trilogy est un album charnière entre ses deux époques (les débuts puis la reconnaissance internationale) et de nombreux fans considèrent ce disque comme le plus proche de l'intégrité artistique du virtuose suèdois. Il a à la fois la fraicheur des premiers albums et une production vraiment soignée. Les albums suivants seront nettement plus "commerciaux" (odyssey, eclipse) sans pour autant être dénués d'intérêt. Mais Trilogy demeure une référence dans la carrière de notre suédois préféré, initiateur avant l'heure de "7th sign" et de "Magnum Opus", qui feront date ultérieurement. Une galette à posséder absolument, donc, pour tout fan digne de ce nom.
11 commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après 2 albums, "Rising Force" (1984) et "Marching Out" (1985), entrés dans la légende, Yngwie revient dès l'année suivante (quelle régularité, on ne mettait pas 3, 4 ou 5 ans pour faire des disques dans les années 70 ou 80!) avec ce "Trilogy" à la pochette étrangement réussie si on la compare à tout ce que le grand maître de la guitare a pu nous proposer d'ignoble tout au long de sa carrière.

C'est un album au son plus aseptisé et aux compositions globalement moins rugueuses. Exit Jeff Scott Soto (l'un des meilleurs vocalistes que le maestro ait engagé) et le bassiste Marcel Jacob, les frères Johansson restent derrière leur batterie et leurs claviers, et arrive un petit nouveau dont on n'a pas fini d'entendre parler: Mark Boals au chant. Il possède une voix beaucoup plus claire que son prédecesseur et semble mettre un point d'honneur à monter régulièrement très haut dans les aigus. Son style ne m'a pas immédiatement séduit mais il faut reconnaître qu'il est fort. En tout cas il colle bien au nouveau virage, plus mélodique, légèrement FM d'une partie de l'album. Je dis "d'une partie" car "Trilogy" contient encore quelques brulots bien heavy. J'en veux pour preuve la speed "Liar", la lourde "Dark Ages", ou encore un autre titre au tempo bien enlevé "Fury"...

Au rayon des réussites, on notera la présence du classique "You don't remember, I'll never Forget" imparable hymne, plus "commercial" (je n'aime pas trop ce terme) que ce que le maestro avait composé jusque-là, mais ô combien réussi. L'instrumental qui donne son titre à l'album est également génial, et reste aujourd'hui encore, l'un des meilleurs jamais composé par le gratteux suédois. Dommage alors que l'impact de certaines compositions soit minimisé par une production manquant de puissance, ou que certaines chansons plus anecdotiques fassent leur apparition, comme "Magic Mirror" ou "Queen in Love", je sais, cette dernière est généralement aimée, mais pas par moi :)...

Rien de honteux en tout cas. "Trilogy" fait le pont entre le heavy "Marching Out" et le carrément plus FM "Odyssey" qui sortira en 1988. On y trouve un peu des 2 mondes et quelques compos valant vraiment le détour. Un bon album dans l'ensemble, sur lequel Yngwie fait démonstration de son époustouflante virtuosité (ce n'était pas encore devenu lassant ou saoulant) mais se montre légèrement moins inspiré et convaincant que sur ses deux oeuvres précédentes.
Note: 3,5/5
33 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2013
Troisième album du virtuose suédois, "Trilogy" (sorti en 1986) est un peu moins original que ses prédécesseurs, mais pas forcément moins bon.
Les titres, c'est vrai, sont plus commerciaux dans l'ensemble avec des synthés typés FM faisant parfois penser à du Europe de la même époque (tiens, un groupe suédois aussi). Les solos ultras rapides du maitre lorgnent toujours vers le néo-classique, les refrains sont fédérateurs sur la plupart des morceaux, et surtout, le plus important, l'album est inspiré de bout en bout (à part peut-être "Dark ages" un poil en-dessous).
"Trilogy" est une des plus belles réussites de Malmsteen et aura certainement inspiré certains groupes de métal des années 90, je pense notamment à Stratovarius et Symphony X.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2008
Premier constat à l'écoute !: Le son se veut mélodique et place les claviers plus en avant que ses deux premières productions. Mark boals possède une voix plus aérienne que jeff scott soto et le jeu basse-batterie tombe un peu à plat. "you dont remember.." accroche ce tableau bien en évidence dans le camp du hard mélodique. "Queen is in love", "magic mirror" "fire" ne feront pas exception. Bien entendu cela n'étouffe pas les solis monstrueux, la virtuosité est là ! mais il faut reconnaître que l'artiste a tenté un virage un peu trop large vers un nouveau public. Il le continuera avec "odyssey" "eclipse" et "fire and ice".
A retenir malgré tout l'époustoufflant "trilogy suite", "you don t remember", "liar" "the queen is in love"
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2006
Certes Malmsteen est repute pour etre un des tous meilleurs guitaristes au monde, mais la vitesse et la technicite ne font pas tout, il faut des composition a la hauteur. Cela ne me semble pas ici etre le cas. Personnellement, je suis reste un peu sur ma faim par rapport aux critiques que j'ai pu entendre. Cependant, les fans du genre seront combles.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2008
Changeant de chanteur après Marching Out, Malmsteen en profite pour faire évoluer son style mais le résultat est le même que ces deux albums précédents : une réussite. Un zeste de Heavy (Dark Ages), un zeste de Speed (Liar), un zeste de commercial (You Don't Remember, I'll Never Forget / Fire / Queen in Love), un zeste d'intrumental (Trilogy)et à la clé un bon album parfaitement homogène.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2014
SUPER. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ....................... ................... ................................................... .................... ............................. ...................................
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
8,24 €
7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)