undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 février 2004
Suite à un succès grandissant et une bonne popularité en Angleterre mais aussi en France, l'album du papillon est le disque de la confirmation pour House of Love qui part du label indépendant Creation (dont les enregistrements sont regroupés sur la superbe compilation très complète "the creation years") pour une major.
Ce disque est excellent de bout en bout et parsemé de tubes, d'abord "Shine on", le plus gros succès du groupe , mais aussi "I don't know why I love you", "Beatles and the stones" et "Never", le style d' House of Love proche d'Echo and The Bunnymen (évident sur Hannah et Sedest) tend vers un registre plus Velvet (Beatles and the stones, Never, Someone's got a love for you) avec des influences marquée par Leonard Cohen (Blind).
Hormis la qualité des compositions, la voix de Guy Chadwick est chargée d'émotion à la manière de Chris Martin (Coldplay) lequel doit sûrement avoir beaucoup écouté House of Love. Ce disque est pour certains considéré comme le meilleur du groupe , ...en attendant leur reformation.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai hésité un peu avant d'en mettre 5, mais bon, je l'ai ré -écouté avec un plaisir quasi intact, c'est bon signe . Le "4 étoiles" serait venu du souvenir "polluant" d'une prestation live 1993 à Poitiers dans une salle cradoque surchauffée et enfumée, qui m'avait franchement déçue. Album de la consécration avec le tube "Shine on", pourtant loin d'être le meilleur morceau de l'album, mais qui était parfaitement calibré pour les radios pseudo-branchées de l'époque. Plus vraiment mon truc mais çà passe encore bien, malgré mon aversion initiale ...j'avais en effet trop peur d'entendre les pleureuses de Coldplay qui comme le signale un des critiques précédents, ont du écouter House of love ..un max !! la voix de Guy Chadwick, les mélodies, la construction et la production des morceaux, le son ne sont pas sans rappeler ceux de Chris Martin and Co. "The House of Love" faisait partie de la scène indé londonienne des années 80, avec un son rock un peu psyché, mais très british . Terry Bickers guitariste fin, discret, élégant, me faisait penser à un Gilmour qui aurait fait de la pop musique. Ok pour les références à" Echo and the Bunnymen" en plus poppy, aux "Smiths" en moins dépressifs, aux "Undertones" en moins rock, aux fabuleux "Stone Roses", moins prétentieux que Liam et son frangin dégénéré, et sans doute moins efficaces que Blur ... mais aussi aux glorieux ainés !! Et plus que les "Beatles and the Stones", c' est surtout vers les KINKS, que ce beau disque lorgne à mon avis. Ecoutez donc "Hedonsit".et "Don't know why I love you'.. on peut y entendre la voix "saupoudrée " de Sir Ray Davies. Rien à jeter toutes les chansons sont des hits potentiels, avec un premier titre magnifique, " Hannah", et son intro très longue, entêtante, monocorde, sur laquelle vient se greffer la voix de Chadwick, puis les chœurs des deux autres guitaristes, avec un refrain qui explose, avant de revenir au thème de l'intro. Mais en fait tout est bon, aucun remplissage, ils avaient d'ailleurs jouer la totalité de disque ce soir là .. il y a fort fort fort longtemps. Un album que n'auraient pas renié les Fab Four surtout du point de vue mélodique. Deux très bons premiers albums, celui là s'appelle" rien", ou "Butterly", sans doute un rapport avec la pochette ?? (mdr), ou "House ol love", ou même "Fontana", en raison d'un différent avec leur première maison de disque. Le troisième ce doit être "Babe rainbow" avec une pochette digne de celle des Graham Parker, et totalement inintéressant (je pense que le line up avait sérieusement bougé à cette date). Mais pour les nostalgiques de la pop british 80, ... difficile défaire mieux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,50 €
31,95 €
17,01 €
29,99 €