undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles12
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

C'est le magnum opus de leur carrière, celui qu'on conseille sans même avoir à y penser à toute personne s'enquérant de la formation new-yorkaise, un vrai grand classique du thrash metal étatsunien, une BOMBE !

Anthrax est déjà un nom quand sort, en 1987, l'album à l'austère pochette (assez laide, en fait) qui va les porter au pinacle, leur affirmer, ad-vitam, une place pérenne dans le Big Four: Metallica, Slayer, Megadeth, et eux !, les petits blue-collar thrashers de l'East Coast.
Mais Anthrax est aussi, surtout, une voix différente dans le thrash d'alors. Sans doute parce qu'au chant nerveux de leurs collègues, ils préfèrent la sirène plus typiquement heavy metal d'un vocaliste capable de tenir une mélodie et qu'ils ont trouvé, en Joey Belladonna, l'homme idéal. Mais aussi parce qu'Anthrax est fun ! Parce qu'Anthrax, biberonné au New York Hard Core qu'ils ont, a développé un art du pont instrumental à danser, mosh !, et qu'ils le font vachement bien. Enfin parce que, présentement, ils ont pondu le matériel parfait, leurs compositions les plus inspirées, et que, parfois, le bon travail paye.

Après, il faudrait détailler les mérites de chaque instrumentiste, chacun parfait à son poste, les qualités de chaque composition avec la petite description qui va bien, parler de la prod (le point faible quoique moins dans ce remaster), et tutti quanti. En moins de mots, mais autant de sentiment, je vous dirais ceci : Among the Living est le meilleur album de thrash américain, peut-être même planétairement, Among the Living est ce qu'il est convenu d'appeler un classique inoxydable, un truc qui se passe d'une génération de chevelus à la suivante. Oui, plus que Master of Puppets, plus que Reign in blood, plus que Rust in Peace ou tout autre vraiment, c'est une pièce référentielle d'un groupe qui a connu bien des bas mais qui, sur cet opus, tutoie les étoiles.

Et en "Deluxe" c'est vachement chouette, avec un bon p'tit concert en DVD, au Ritz de Londres.

Joey Belladonna - lead vocals
Dan Spitz - lead guitar
Scott Ian - rhythm guitar, backing vocals
Frank Bello - bass guitar, backing vocals
Charlie Benante - drums
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2007
Voici l'album culte d'anthrax, donc le premier album à posséder si vous aviez à découvrir Anthrax.

Je suis grand fan d'anthrax depuis 1991 et je suis surtout adepte de cette période 1985- 1990 qui fut tres prolifique pour anthrax: un son original, puisssnat, energique, rapide, et toujours mélodieux et optimiste.

Among the living reflete tout à fait ceci, il est pour moi le chef de file de cette premiere période dans l'histoire D'anthrax.

Son successeur State of Euphoria suivra avec brio le sillon tracé par Among the living. Persistence of time n'aura pas tout a fait la meme saveur, mais c'est surtout avec sound of white noise que selon moi la rupture se fait (John Bush). On retrouve du mieux dans les 2 derniers albums, mais aucun n'a su refaire ce que Among the living avait fait.

Le nombre de hits de cet album est ahurissant: Among the living, Caught in a mosh, I am the law (peut etre LE morceau culte d'anthrax avec Be all end all), NFL, et Indians !!!

Du tres tres grand Anthrax!

La récente réunion de Joey et Dan avec le groupe (Alive 2) montre et prouve que cette époque manque à beaucoup de fans! Vivement le prochain album (2007 à priori).
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2004
Beaucoup plus produit que les 2 précédents (gros son), un peu moins furieux (plus propre) mais néanmoins *très* rapide, cet album contient une belle brochette de classiques. (Caught in a Mosh, Indians, NFL...). Les membres d'Anthrax à ce moment là ne se chamaillaient pas encore et cela s'entend. Les compositions sont travaillées, personne ne cherche à voler la vedette aux autres avec pour résultat une belle somme de talents qui a accouché d'un grand classique du thrash. l'esprit Anthrax est alors à son apogée : mélodie dans la voix et les solis de guitare, tempo rapide à très rapide (speed metal disait-on alors), avalanche de riffs « qui tuent » très travaillés typiques du groupe, ruptures nombreuses, style mi-grave (cf indians) mi-délirant (cf i am the law) qui changeait alors du morbide à la mode, tout y est. Si Black Sabbath et Exploited ou Discharge avaient eu un bel enfant commun, il se serait appelé Among the Living. Injun Joe was here ;-) Du pur grand thrash, synthèse du style Anthrax! Ensuite, sur les albums suivants Anthrax s'est dispersé y laissant énergie & cohérence :-<
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je suis loin d'être un fan de ces genres musicaux (speed, trash, death, ...). Mais il faut reconnaître que cet « Among the Living » est un bon disque. Et pour plusieurs raisons.
Les gars d'Anthrax semblent des types ouverts, et n'ont pas hésité à tenter des expériences musicales, avec le rap (le fantastique « Bring the Noise » avec Public Enemy), ou avec du rock non anglo-saxon (leur reprise d' « Antisocial »).
Le type au micro ne hurle pas, n'aboie pas, ne glapit pas. Il chante. Les guitares ne sont pas des tronçonneuses emballées, elles avent mettre en avant la mélodie, le riff mémorisable.
Les compositions sont pour la plupart excellentes, avec des mélodies, des couplets, un refrain, des solos, ... Le genre de trucs que la concurrence ne sait pas faire.
Et puis il y a sur cet « Among the Living » le détail en plus qui fait les grands disques de rock à guitares : l'intro des morceaux. Longue (toutes entre 40 secondes et 2 minutes), sinueuse, mettant petit à petit en évidence le riff central, ... Deep Purple, Led Zep, AC/DC, Guns'n'Roses ont sur leurs meilleurs disques maîtrisé cet art de l'intro qui tue.
Anthrax ici aussi et prouve qu'avec ce Cd il peut se hisser à leur niveau.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2016
Même s'il n'a pas le même statut qu'un Metallica ou qu'un Slayer, Anthrax fait une carrière plus qu'honnête et ce "Among the living" figure à coup sûr parmi ses meilleures œuvres. Pas mal de classiques comme "Indians" ou "Caught in a mosh".
Au contraire du Slayer sus-nommé, Anthrax ne donne pas dans le morbide à tout va et propose même une sorte de happy thrash franchement agréable
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2015
Pour moi un des deux meilleurs albums d'Anthrax, digne représentant du thrash fondateur. Un must have dans une bonne discographie. Vos oreilles vous remercieront.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
among the living représente le tour de force de réunir sur un album pratiquement que des hits. une grande partie des classiques d'anthrax figurent sur ce disque d'anthologie: caught in a mosh, indians, one world, imitation of life, I am the law... que du bon!
anthrax a sorti avec ce disque un classique instantané, à l'instar de metallica, slayer et megadeth, qui ont aussi sorti cette même année 1986 un album fondateur pour la pérénnité du thrash metal. chacun avec son style propre et inimitable.
pour anthrax, c'est le crossover metal entre speed metal et hardcore, teinté de second degré (I am the law évoque la bd judge dredd) et de shorts à fleurs. les gars d'anthrax sont de joyeux drilles mais leur musique est solide et surtout furieusement rythmée.

pour beaucoup, dont moi-même, among the living fait partie de la période classique d'anthrax (l'âge d'or inclus aussi les albums spreading the disease, state of euphoria et persistence of time) avec joey belladonna au chant.
la qualité d'among the living est telle que, même pour les non métalleux, ce disque est un must.
le meilleur gage de qualité n'est-il pas de transcender les genres?
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce"among the living",mérite bien son titre de classic-album!!!Pas besoin d'en faire des tonnes,ce disque est éxcéllent!!!Riffs situés entre le speed,le heavy et le thrash metal,refrains entrainant,choeurs rassembleurs,rythmique énorme,et le chant tous simplement éxcéllent!!!Sortis un an aprés les pavés:"master of puppets"(metallica),"peace sells..."(megadeth),et l'album thrash ultime"reign in blood"(slayer),anthrax se démarque de ses concurrents avec un chanteur plus heavy que thrash et des rythmiques hardcore,issus tous droit des bas fond de new york...un mélange détonnant,pour un résultat parfait!!!Avec ces 4classiques,le big4est né!!!Et avec lui des millions de fidéles à travers le monde...à possédé d'urgence si vous voulez découvrir le groupe,quand aux autres...j'ose éspéré qu'ils l'onts déjà chez eux!!!!"cry for the indians,die for the indians"...à demain aux "metallurgicales"!!!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2010
Cet album est parfait pour découvrir le groupe encore une merveille du thrash.

Dés le premier chant "Among the living" dont le non de l'album, on est prix par une intro
parfaite suivit du chant de Joey Belladonna qui vous en met plein la vue.
Ce morceau est succécedès par "Caught in a Mosh" rien que son non vous décrira le must.
"I Am the Law" et "A Skeleton in the Closet" sont aussi trés bonne.
"Indians" et "One World" font partis des meilleures chanson d'Anthrax.

Les autres chansons sont cool aussi.

Un très bon rapport qualité prix.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2014
Rien à dire sur la qualité de cette album culte à juste titre dans le monde du Thrash. J'enlève une étoile pour la qualité du DVD. Rien à dire sur la prestation une fois de plus mais la qualité de l'image... Si jamais vous vouliez savoir à quoi ressemblait une vieille VHS baveuse, en achetant cet album, vous le saurez ! Ils auraient pu faire un effort pour nettoyer un minimum tout ça.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)