undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

11
3,8 sur 5 étoiles
Crazy World
Format: CDModifier
Prix:13,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Si changement dans l'air il y eut en ’90, l’année où paru ce "Crazy World" (un album de hard-rock rutilant) des Scorpions, ce fut réellement en bien des points.
D'abord avec cette nouvelle décennie (leur troisième), qui est aussi l'avènement du CD (qui verra la durée des disques s’allonger). C'est le premier album à couper les ponts (définitivement) avec Dieter Dierks. Cette fois la production est l’œuvre de Keith Olsen un producteur renommé qui a déjà bossé avec Whitesnake en 1987. Pour la première fois le groupe fera appel à des professionnels de l’écriture (des bâtisseurs de hits), qui aident de nombreux groupes établis comme Aerosmith et même Bon Jovi. C’est Jim Vallance qui apparaît crédité sur sept des onze morceaux. L’ambiance y est (clairement) programmée pour séduire un large public. De toute façon, les Scorpions n'effrayent personne maintenant. Poliçant de plus en plus leurs albums, les Scorpions (même s'ils ont chargé Dierks), ne s'écarteront pas tellement du son développé sur les dernières productions. Le groupe a conservé ce son propre, permettant de séduire à la fois un grand public mais restant encore fidèle à ce qu'il est à l'origine. Cette production possède cependant un son plus naturel (avec une batterie qui sonne enfin comme celle d’un batteur de hard), et on réentend la basse. Son contenu demeure du hard-rock (mais très calibré et tout en retenue), aux alentours chromés comme ce "Tease me Please Me" écrit par Matthias qui ouvre les portes de ce onzième album. Les guitares y ont toujours leurs places, comme le prouvent les compositions encore convaincantes de Rudolf Schenker (les "Don't Believe Her" "Restless Nights" et "Hit Between The Eyes"). Mais l’agressivité de ce hard reste très cadrée, très contenue avec des chœurs très propres (comme sur un "To Be With You In Heaven" un peu bateau). Cette fois tous les membres du groupe ont participé à l'écriture des titres, Herman a pas mal contribué aux textes, Francis Buchholz y va aussi de sa première composition et envoie un speed "Kicks After Six". Klaus lui amène ce qui sera le plus gros succès du groupe ce "Wind Of Change" qui traite de l'effondrement de l'ex URSS (où ils ont pu effectuer leurs premiers concerts en '88), et un assez bon "Lust Or Love". Matthias signe une deuxième composition avec un heavy "Money And Fame" où il excelle encore une fois à la Voice Box. Et Rudolf (qui a écrit six titres), balance l'éponyme "Crazy World" (qui résume parfaitement le ton du disque). Le slow "Send Me An Angel" clôt l'album dans la grande tradition des Scorpions, mais sur un ton assez commercial.
Avec ce "Crazy World" qui est un album d'un hard-rock rutilant et chromé (qui lui permet de toucher un très large public), les Scorpions risquent aussi d'essuyer un revers de médaille, en se mettant une frange de son public de base à dos. Comme du changement dans l'air quoi.
review image
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En France particulièrement, quand un album rencontre un succès massif, certains s'empressent de dire que leur groupe s'est vendu, puis d'aussitôt affubler l'objet d'un qualificatif commençant très souvent par la lettre M.

Dans le but (non dissimulé) de s'imposer encore d'avantage aux U.S, Scorpions a donc choisi d'orienter sa musique vers ce que l'on qualifiera de Hard commercial (entendez par là: Hard Rock pour ménagères... Blah blah blah). Alors tant pis pour le Fan de base, sachant que pour rester en course il faut parfois en laisser quelques uns sur le bord de la route... Voilà ce qu'on appellera "les risques du métier".
Et du métier Scorpions en a... Beaucoup. Car en dehors d'une pochette vraiment très moche, les Allemands réussissent là ou beaucoup se sont cassés les dents.
"Crazy World", c'est la rigueur Germanique, alliée à une production typiquement Américaine, le tout dans une presque constante efficacité. Les mélodies ne s'effaçant jamais au profit de la simple énergie d'un Rock certes binaire mais au combien Heavy.
Ce disque est en tout cas le dernier vrai succès du groupe, et il faudra attendre 10 ans avec "Unbreakable" pour que Scorpions face de nouveau parler (de lui) la poudre.

Pour ou contre ce disque, une chose est sûre, SCORPIONS est décidément increvable et incassable. 16/20
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 novembre 2010
Album tournant pour Scorpions marquant la fin de leur longue collaboration avec D.Dierks. Album très homogène tant sur la qualité des chansons que sur la participation de chaque musicien; Hauts le rock et les guitares sur Hit between the eyes !!! Quant au chanteur , il faut savoir que son sex appeal est essentiellement dans sa voix ...et quand il nous a assené Don't believe her , Lust or love , To be with you in heaven et Kicks after six ...on est déjà toutes à lui !!! Et pour la première fois qu' il crée en totalité (textes et musique) il nous sort LA CHANSON DE SA VIE : WIND OF CHANGE ! instantanément reconnaissable et inoubliable grâce à son air sifflé , inspirée par la fin de la la guerre froide puis associée à la chute du mur de Berlin , cette chanson est maintenant devenue un hymne à la paix dans le monde ! Chapeau bas Mister Meine !!!Comme souvent avec Scorpions , on termine en douceur avec la superbe Send me an angel ( longtemps critiquée mais qui montre encore maintenant toute sa beauté lors des concerts )
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mai 2004
Scorpions un des plus grand goupe de Hard Rock avec Ac/Dc, revient encore une fois en force avec cet album magistrale et monstrueux.
Absolument rien à dire dans cet album survolté de guitare et de rhytme endiablé, après avoir sortie et enchainé des albums plus au moins excellents, le groupe aborde les années 90' avec brio.
La mega ballade "Wings Of Change", est pour moi encore plus forte que le légendaire "Still Loving You", et que dire de "Tease Me Please Me" ou encore "Don't Believe Her", l'album est excellent de bout en bout, et ne laisse rien au hasard.
Pour moi c'est un des meilleurs albums des années 90' et vont aborder cette décennie avec force et fureur alors que le groupe avait déjas tout ravagé dans les années 80'.
Un groupe culte pour tout fans de Hard Rock!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"Crazy world", paru deux ans après le déjà un peu en dessous "Savage amusement", enfonce le clou dans le mauvais sens.
Autant le dire tout de suite, c'est pour moi le plus faible de toute leur discographie.
Quelques titres figurant sur cet album sont d'ailleurs carrément indignes de leur énorme potentiel de composition.
Les deux titres composés par Matthias Jabs n'est pas une expérience à renouveler (d'ailleurs cela ne se reproduira que très rarement par la suite) tant ces derniers sont d'une platitude inhabituelle concernant le groupe allemand.
En effet, le titre d'ouverture "Tease me please me" est doté d'un refrain plus qu'insipide et "Money and fame" est vraiment sans intérêt.
Heureusement, la paire Schenker/Meine compose ici quelques morceaux qui sauveront l'album : "Don't believe her (avec l'aide d'autres compositeurs) s'en tire plutôt pas mal, de même que l'aérien "To be with you in heaven", la seconde ballade "Send me an angel" a fait son chemin en radio bien qu'il aient fait mieux par le passé.
En ce qui concerne LA ballade "Winds of change" que l'on ne présente plus pour cause de diffusion à foison partout (j'arrive d'ailleurs encore à écouter "Still loving you", mais celle-là c'est l'overdose), Klaus Meine décroche cette fois le Jackpot tout seul. Il compose également un autre titre, "Lust or love", hard celui-là et bien dans l'esprit du Scorpions mélodique qu'on aime.
Le reste est plus que moyen avec un "Kick after six" (là c'est Buccholz qui s'y colle) trop banal et un refrain avec des houhouhouhou assez insupportables.
"Restless nights" est passable, "Hit between the eyes" tente un peu de relever le niveau sans vraiment y parvenir et "Crazy world" confirme le sentiment désagréable d'avoir à faire à du remplissage tant ce morceau est affligeant.
Compensé commercialement par le succès des slows, "Crazy world" est une réelle désillusion sur le plan artistique.

Mes titres préférés : "Don't believe her", "Lust or love".

Note : 09/20
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 4 novembre 2014
A écouter, réécouter... et ainsi de suite depuis plus de 20 ans. Je ne m'en lasserai pas et probablement jamais
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 mars 2009
Autant je comprends que le côté un peu édulcoré de Savage Amusement ait pu décevoir, autant le côté rock et brut de Crazy World aurait du séduire tous les fans à mon sens !

Les guitares n'ont jamais été aussi grosses, toutes les chansons sont très axées riffs, et beaucoup moins surproduites que par le passé.
Tease me, Don't believe her, Kicks after 6 ou encore Hit between the Eyes sont autant de morceaux hyper entrainants qui n'ont rien à envier à leur prédecesseurs. Si on prend le temps d'écouter Send me an Angel, on se rendra compte que c'est une de leurs toute meilleurs ballades.
Les relents et Animal Magnetism ou China White sur Restless Nights ou Money and Fame ne sont par contre pas du meilleur effet.

A mon avis ce disque a été déprécié à cause de l'immense succès de Wind of Change (bonne en soi d'ailleurs) comme l'avait été Love at First Sting.
Dommage pour lui mais pas pour l'auditeur qui écoutera cet album sans préjugé.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 avril 2008
Scorpions a mis fin à sa collaboration avec le producteur Dieter Dierks et Crazy World marque le début du déclin du groupe. La formule simple et efficace de leur Hard-Rock des années 80 se perd ici dans des apports synthés / coeurs pas toujours du meilleur effet. Les compositions sont nettement moins inspirées que les albums précédents malgré les excellents Tease Me Please Me, Don't believe Her ou Wind Of Change, ballade habile qui deviendra un tube planétaire avec la chute du bloc communiste. Bref, un album inégal qui annonce les errements des albums suivants et la multiplication des compilations du groupe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 décembre 2012
Scorpions Crazy World est l'un de leurs meilleurs album pour les vrai fan de scorpion a écouter sans modération et en boucle
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cet album retourne plus vers le Hard-Rock que vers le Rock, ce qui ne m'"envoûte" pas. En revanche, il est "sauvé" par deux magnifiques slows : "Send me an angel" et "Wind of change".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Sting In The Tail
Sting In The Tail de Scorpions (CD - 2010)

Love At First Sting
Love At First Sting de Scorpions (CD - 1984)

Lovedrive
Lovedrive de Scorpions (CD - 1997)